Saison 2 des Maîtres de l'horreur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2 des Maîtres de l'horreur
Série Les Maîtres de l'horreur
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine Showtime
Diff. originale
Nb. d'épisodes 13

Chronologie

Cet article présente le guide des épisodes de la seconde saison de la série télévisée Les Maîtres de l'horreur.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Les Forces obscures[modifier | modifier le code]

Titre original
The Damned Thing
Numéro de production
14 (2-01)
Première diffusion
Réalisation
Tobe Hooper
Scénario
Richard Christian Matheson
Invités
Résumé détaillé
Kevin et sa mère fêtent l'anniversaire de son père. Mais pendant que Kevin aperçoit une tache sombre au plafond, l'attitude de son père devient agressive et sans plus de retenue tire avec son fusil sur sa femme et l'abat. Kevin s'enfuit alors dans le jardin malgré l'orage qui bat son plein mais cela ne suffit pas à échapper à son père qui, toujours dans son étrange accès de folie, tente de lui tirer dessus. C'est alors qu'une mystérieuse ombre semble le maintenir et l'éventre devant les yeux du jeune garçon. Vingt ans plus tard Kevin, qui a survécu, devient le shérif de sa ville. Il devra lutter contre des forces obscures qui sèment la panique dans sa ville et qui incitent aux habitants à s'entretuer, mais ce dont il ne se doute pas, c'est qu'une malédiction le poursuit.

Épisode 2 : Une famille recomposée[modifier | modifier le code]

Titre original
Family
Numéro de production
15 (2-02)
Première diffusion
Réalisation
John Landis
Scénario
Brent Hanley
Invités
Résumé détaillé
Alors que les premières minutes semblent nous présenter un quartier tranquille et reposant sous l'ombrage des cerisiers en fleurs et des cris d'enfants s'amusant, une musique gospel nous entraîne dans une des maisons de ce paradisiaque quartier. Nous faisons la connaissance d'un des principaux protagonistes, Harold, qui se crée une bien macabre famille. Rien ne semble pouvoir perturber ses meurtrières affaires jusqu'à l'arrivée d'un jeune couple composé de Celia, une jeune journaliste au flair de chien policier et son époux, un médecin travaillant dans un hôpital, David plus introverti. Ces voisins ne tarderont pas à rencontrer Harold après avoir renversé sa boîte aux lettres faite de briques qui renfermait un secret tout aussi effrayant que son petit manège. S'intéressant à Celia, Harold va essayer de se rapprocher d'elle, jusqu'au jour où David disparaît..
Commentaires
La famille qu'Harold se construit au fur et à mesure de ses meurtres et se matérialise de façon réelle dans l'esprit du criminel qui s'imagine avoir une femme jalouse (qu'il aurait « rencontré »), une petite fille adorable qui désirerait avoir une grande sœur, un père affectueux envers sa petite-fille (c'est la première victime dont nous voyons Harold s'occuper) et une mère « bien meilleure que celle qui l'a mise au monde » comme dit la protagoniste. Nous avons donc les visions d'Harold ce qui nous permet de comprendre comment fonctionne sa névrose. Mais cette histoire est semblable au proverbe de l'arroseur arrosé et alors que nous sommes persuadés que Celia dont Harold est épris, et son mari seront les prochaines victime de ce serial killer, les rôles s'inversent réellement au dernier moment, laissant ainsi Harold entre les mains de ceux qui le pourchassaient dans l'ombre.

Épisode 3 : V comme vampires[modifier | modifier le code]

Titre original
The V World
Numéro de production
16 (2-03)
Première diffusion
Réalisation
Ernest R. Dickerson
Scénario
Mick Garris
Invités
Résumé détaillé
Deux adolescents s'introduisent dans une morgue et y sont attaqués par un vampire.

Épisode 4 : Un son qui déchire[modifier | modifier le code]

Titre original
Sounds Like
Numéro de production
17 (2-04)
Première diffusion
Réalisation
Brad Anderson
Scénario
Brad Anderson
Invités
Résumé détaillé
Depuis la mort de son fils, Larry Pierce, qui travaille en tant que superviseur d'une hotline téléphonique, est doté d'une ouïe exceptionnelle. Mais ce don très utile pour son travail lui cause de plus en plus d'intolérables douleurs.

Épisode 5 : Piégée à l'intérieur[modifier | modifier le code]

Titre original
Pro-Life
Numéro de production
18 (2-05)
Première diffusion
Réalisation
John Carpenter
Scénario
Drew McWeeny et Scott Swan
Invités
Résumé détaillé
Kim et Alex, deux médecins qui travaillent dans une clinique d'avortements, trouvent Angelique, une jeune fille commotionnée, sur la route. Ils l'emmènent à la clinique et découvrent qu'elle est enceinte à la suite d'un viol. Dwayne, le père d'Angelique, un fanatique religieux qui milite contre l'avortement, va s'employer avec ses trois fils à la sortir de la clinique après avoir reçu des messages de Dieu dans ce sens.

Épisode 6 : J'aurai leur peau[modifier | modifier le code]

Titre original
Pelts
Numéro de production
19 (2-06)
Première diffusion
Réalisation
Dario Argento
Scénario
Matt Venne
Invités
Résumé détaillé
Un trappeur et son fils pénètrent dans d'anciennes ruines qu'une vieille femme protège. Les ruines grouillent de ratons laveur à la peau exceptionnelle. Alors que le père se saoule après avoir conclu la vente des peaux, le fils est occupé à tanner la peau. Mais au contact des peaux il devient fou, tue son père à coups de batte de baseball puis se suicide la tête dans un piège à loup. Le lendemain l'acheteur arrive dans la maison et découvre les peaux au milieu des cadavres. Il voit dans ces peaux la possibilité, pour lui, de faire le plus beau manteau de sa carrière ce qui lui permettrait de conquérir le cœur d'une stripteaseuse qui l'obsède. Pendant la conception du manteau, deux personnes se suicident étrangement, s'ouvrant le ventre au ciseaux ou se cousant les narines, les paupières et la bouche. Le fourreur apporte enfin le manteau chez la stripteaseuse qui accepte de coucher avec lui, hypnotisée par le manteau. Le fourreur se dépèce alors devant elle et la poursuit jusque dans un ascenseur où elle meurt le bras arraché par les portes.

Épisode 7 : La Guerre des sexes[modifier | modifier le code]

Titre original
The Screwfly Solution
Numéro de production
20 (2-07)
Première diffusion
Réalisation
Joe Dante
Scénario
Sam Hamm
Invités
Résumé détaillé
Un virus d'origine inconnue qui se répand très vite transforme la population masculine en meurtriers misogynes. Alors que des milliers de femmes sont assassinées, des épidémiologistes tentent d'endiguer le fléau.

Épisode 8 : La Muse[modifier | modifier le code]

Titre original
Valerie On The Stairs
Numéro de production
21 (2-08)
Première diffusion
Réalisation
Mick Garris
Scénario
Mick Garris
Invités
Résumé détaillé
Rob Hanisey est un écrivain non publié qui essaie d'écrire un roman dans une pension qui abrite d'autres aspirants écrivains. Il commence à avoir des visions d'une jeune femme, Valerie, qui lui demande son aide.

Épisode 9 : Péchés de jeunesse[modifier | modifier le code]

Titre original
We All Scream For Ice Cream
Numéro de production
22 (2-09)
Première diffusion
Réalisation
Tom Holland
Scénario
David Schow
Invités
Résumé détaillé
Des amis d'enfance meurent un à un dans des circonstances très mystérieuses. Ces morts ont un rapport avec celle d'un clown vendeur de glaces tué accidentellement par leur faute quand ils étaient enfants.

Épisode 10 : Le Chat noir[modifier | modifier le code]

Titre original
The Black Cat
Numéro de production
23 (2-10)
Première diffusion
Réalisation
Stuart Gordon
Scénario
Stuart Gordon et Dennis Paoli
Invités
Résumé détaillé
Edgar Allan Poe souffre d'un blocage de l'écrivain et sa femme Virginia a de graves problèmes de santé. De plus, Poe commence à se sentir persécuté par Pluton, le chat noir de Virginia.

Épisode 11 : George le cannibale[modifier | modifier le code]

Titre original
The Washingtonians
Numéro de production
24 (2-11)
Première diffusion
Réalisation
Peter Medak
Scénario
Richard Chizmar et Johnathon Schaech
Invités
Résumé détaillé
Mike Franks découvre une très vieille lettre qui prouve que George Washington était un cannibale. Un groupe de fanatiques déterminés à protéger l'image du premier président des États-Unis va chercher à récupérer la lettre par tous les moyens.

Épisode 12 : Mort clinique[modifier | modifier le code]

Titre original
Right to Die
Numéro de production
25 (2-12)
Première diffusion
Réalisation
Rob Schmidt
Scénario
John Esposito
Invités
Résumé détaillé
Cliff Addison, dentiste et mari infidèle, et sa femme Abby ont un accident de voiture. Cliff s'en sort indemne mais Abby est atrocement brûlée et est maintenue en vie artificiellement. Cliff entame une action pour qu'on la laisse mourir mais a une hallucination très réaliste de sa femme brûlée et apprend que celle-ci s'est déroulée pendant qu'Abby était en arrêt cardiaque.

Épisode 13 : Croisière sans retour[modifier | modifier le code]

Titre original
Dream Cruise
Numéro de production
26 (2-13)
Première diffusion
Réalisation
Norio Tsuruta
Scénario
Norio Tsuruta et Naoya Takayama
Invités
Résumé détaillé
L'avocat Jack Miller tombe amoureux de Yuri, la femme de son plus gros client. Il accepte l'invitation du couple à faire une croisière dans la baie de Tokyo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]