Jānis Rokpelnis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jānis Rokpelnis
Description de cette image, également commentée ci-après

Le poète Jānis Rokpelnis, rencontré au théâtre de Riga (Jaunais Rīgas Teātris) en été 2011.

Naissance
Riga
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture letton, russe
Genres

Jānis Rokpelnis, né le à Riga, est un poète, scénariste et essayiste letton[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jānis Rokpelnis est le fils de l'écrivain Fricis Rokpelnis, poète attitré du régime sous l'occupation soviétique.

Dans les années 60, Jānis Rokpelnis effectue des études de psychologie et de philosophie à Leningrad. Il rédige ses premiers poèmes en russe, et passe à l'usage exclusif du letton dès son retour en patrie dans le début des années 1970[2].

Dans son œuvre où vers libre et mètres classiques s'alternent, le lyrisme mélancolique s'accompagne d'échappées ironiques, et le langage poétique s'entremêle d'expressions familières, voire vulgaires.

Jānis Rokpelnis a traduit de nombreux auteurs russes en letton, notamment Innokenti Annenski, Alexandre Blok et Marina Tsvetaeva; il a travaillé comme librettiste pour les films de marionnettes d’Arnold Bourov (1915-2006), en adaptant entre autres un extrait des Misérables sous le titre de Cosette (1977).

Son œuvre a été récompensée, entre autres, par le prix de l'Assemblée balte en 2000.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • Nosaukums. Riga, Neputns, 2010.
  • Vārti [section dans Dzeja]. Riga, Atēna, 2004.
  • Klātbūtne [section dans Lirika]. Riga, Atēna, 1999.
  • Līme. Riga, Liesma, 1991.
  • Vilciens no pilsētas R. Riga, Liesma, 1986.
  • Rīgas iedzimtais. Riga, Liesma, 1981.
  • Zvaigzne, putna ēna un citi. Riga, Liesma, 1975.

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Dzeja. Riga, Atēna, 2004.
  • Lirika. Riga, Atēna, 1999.

Œuvres traduites[modifier | modifier le code]

  • Aбориген Pиги [trad. russe]. Riga, Liesma, 1991.
  • Lyrika [trad. lituanienne par Vladas Braziūnas]. Vilnius, Petro ofsetas, 2005.
  • Сфера Хевисайда [avec U. Bērziņš. Trad. russe par Sergei Moreino]. Riga, Karogs, 2008.
  • Lugano incontra Riga/Rīga satiek Lugāno [avec Gilberto Isella, trad. italienne]. Bellinzone, Giampiero Casagrande editore, 2009.
  • L'Aborigène de Riga [trad. du letton par Alain Schorderet]. Montpellier, Grèges, 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Jānis Rokpelnis », sur latvianliterature.lv (consulté le 16 mai 2017)
  2. (en)Romuald J. Misiunas, Rein Taagepera, The Baltic States, Years of Dependence, 1940-1990, University of California Press, (ISBN 978-0-520-08228-1, lire en ligne), p. 296

Liens externes[modifier | modifier le code]