Jānis Rokpelnis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article biographique nécessite des références supplémentaires pour vérification (novembre 2015).

Améliorez cet article en ajoutant des sources sûres. Toute information controversée sans source ou d'une source de mauvaise qualité à propos d'une personne vivante doit être supprimée immédiatement, en particulier si celle-ci est potentiellement diffamatoire. Pour une aide complémentaire consultez également Wikipédia:Notoriété des personnes.

Jānis Rokpelnis
Description de cette image, également commentée ci-après

Le poète Jānis Rokpelnis, rencontré au théâtre de Riga (Jaunais Rīgas Teātris) en été 2011.

Naissance
Riga
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture letton, russe
Genres

Jānis Rokpelnis, né le à Riga, est un poète, scénariste et essayiste letton.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jānis Rokpelnis est le fils de l'écrivain Fricis Rokpelnis, poète attitré du régime sous l'occupation soviétique.

Dans les années 60, Jānis Rokpelnis effectue des études de psychologie et de philosophie à Leningrad. Il rédige ses premiers poèmes en russe, et passe à l'usage exclusif du letton dès son retour en patrie dans le début des années 1970.

Dans son œuvre où vers libre et mètres classiques s'alternent, le lyrisme mélancolique s'accompagne d'échappées ironiques, et le langage poétique s'entremêle d'expressions familières, voire vulgaires.

Jānis Rokpelnis a traduit de nombreux auteurs russes en letton, notamment Innokenti Annenski, Alexandre Blok et Marina Tsvetaeva; il a travaillé comme librettiste pour les films de marionnettes d’Arnold Bourov (1915-2006), en adaptant entre autres un extrait des Misérables sous le titre de Cosette (1977).

Son œuvre a été récompensée, entre autres, par le prix de l'Assemblée baltique en 2000.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • Nosaukums. Riga, Neputns, 2010.
  • Vārti [section dans Dzeja]. Riga, Atēna, 2004.
  • Klātbūtne [section dans Lirika]. Riga, Atēna, 1999.
  • Līme. Riga, Liesma, 1991.
  • Vilciens no pilsētas R. Riga, Liesma, 1986.
  • Rīgas iedzimtais. Riga, Liesma, 1981.
  • Zvaigzne, putna ēna un citi. Riga, Liesma, 1975.

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Dzeja. Riga, Atēna, 2004.
  • Lirika. Riga, Atēna, 1999.

Œuvres traduites[modifier | modifier le code]

  • Aбориген Pиги [trad. russe]. Riga, Liesma, 1991.
  • Lyrika [trad. lituanienne par Vladas Braziūnas]. Vilnius, Petro ofsetas, 2005.
  • Сфера Хевисайда [avec U. Bērziņš. Trad. russe par Sergei Moreino]. Riga, Karogs, 2008.
  • Lugano incontra Riga/Rīga satiek Lugāno [avec Gilberto Isella, trad. italienne]. Bellinzone, Giampiero Casagrande editore, 2009.
  • L'Aborigène de Riga [trad. du letton par Alain Schorderet]. Montpellier, Grèges, 2013.