Jörg Immendorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jörg Immendorff
Naissance
Décès
(à 61 ans)
Düsseldorf, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Nationalité
Activités
Lieu de travail
Mouvement
Distinctions

Jörg Immendorff (né le à Bleckede, Allemagne - mort le à Düsseldorf) est un peintre allemand contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mémorial Hans-Albers, à Hamburg

D'abord instituteur, Jörg Immendorff s'initie à l'art du paysage dans les années 1960 avec Teo Otto (en). Il étudie ensuite à l'académie des beaux-arts de Düsseldorf de 1963 à 1964 et devient l'élève de Joseph Beuys.

Il rêve de devenir célèbre et de « faire quelque chose de nouveau ». En 1968, il crée le mouvement « Lidl » (mot allemand qui décrit le son d’un hochet de bébé, moyen de communication avant la maîtrise du langage). Ce concept englobe toutes sortes d’activités de groupe : « Lidl académie », « Lidl espace », « Lidl sport », « Lidl théâtre ». Par son art engagé, Immendoff vise à une transformation sociale.

Au début des années 1970, Immendorff, engagé dans un mouvement maoïste, se tourne vers la peinture militante et s'engage contre la guerre du Viêt Nam. Il fait partie des premiers groupes écologistes.

À partir de 1976, il recentre son œuvre sur l'histoire de l'Allemagne, notamment la question de la division des deux Allemagnes, à travers le thème sans cesse présent de la "Naht", mot allemand signifiant couture ou soudure. Il crée avec le peintre est-allemand A. R. Penck l'Alliance d'action RFA-RDA. Entre 1977 et 1983, il peint une série de tableaux intitulée « Café Deutschland », inspiré d'un tableau de Renato Guttuso Caffè Greco que le musée Ludwig de Cologne avait acquis en 1977 quelques mois après sa réalisation. Il est à ce moment là une sorte de visionnaire de l'unité allemande. Son travail reflète également sa réflexion sur le rôle de plus en plus réduit de l'art dans la transformation sociale.

Dans les années 1980, sa peinture devient plus symbolique et allégorique et revisite l'histoire de l'art du XXe siècle. Entre 1987 et 1992, il peint ainsi une nouvelle série autour du « Café de Flore ». En 1985, il est invité à exposer à la Biennale de Paris.

En 1996, il devient professeur à l'académie de Düsseldorf, dont il est issu.

Immendorff a, au cours de sa vie défrayé la rubriques des faits divers. Ainsi, il aimait poser pour la presse « people » avec son épouse d'origine bulgare, de 30 ans sa cadette, Oda Jaune, également peintre.

En août 2004, il est condamné par la justice allemande à onze mois de prison avec sursis et 150 000 euros d'amende pour avoir été trouvé en possession de cocaïne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Les toiles très colorées d'Immendorff le rattachent au courant néo-expressionniste allemand, appelé aussi les « Nouveaux Fauves », qui rassemble des artistes issus de l'académie des beaux-arts de Düsseldorf, tels Albert Oehlen ou Martin Kippenberger.

Côte[modifier | modifier le code]

Café de Flore (1991), mesurant un mètre de côté, a été vendu pour 62 000 euros à Cologne[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lempertz, Die 900. Auktionen, Cologne, 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]