Józef Szczepan Kowalewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kowalewski.
Józef Szczepan Kowalewski
Jozef Kowalewski 1878.png
Ossip Mikhaïlovitch Kovalevsky en 1878
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Vyalikaya Byerastavitsa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
VarsovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Q3920855
Université de Vilnius
Université impériale de Vilna (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfants
Nikolai Osilovich Kovalyevskii (d)
Pavel Kovalevsky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université de Kazan, Kazan Imperial University (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaines
Maître
Directeur de thèse
Gottfried Ernst Groddeck (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de Sainte-Anne de première classe (d)
Ordre de Saint-Stanislas de première classe (d)
Ordre de Saint-Vladimir de 2e classe (d)
Medal For the suppression of the Polish rebellion (d)
Prix Demidoff ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Józef Szczepan Kowalewski, également appelé en russe Ossip Mikhaïlovitch Kovalevsky (cyrillique : Осип Михайлович Ковалевский) parfois retranscrit en J. É. Kowalewski, né le à Brzostowica Wielka (pl) sous l'Empire russe et décédé le à Varsovie, est un mongoliste et linguiste russe d'origine polonaise, notamment auteur d'un dictionnaire français-russe-mongol, publié en 1844.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'un des fondateurs des Philomaths (en) (1817 — 1823).

En 1824, condamné pour ses activités indépendantistes polonaises et anti-russe, il est exilé à Kazan dans l'actuelle Russie.

Il étudie à l'Université de Kazan la Mongolie, le mongol et le bouddhisme tibétain.

En 1833, il fonde le Département des études mongoles de l'Université de Kazan, la première d'Europe.

En 1844, il publie son dictionnaire mongol-russe-français.

En 1862, les autorités lui permettent de retourner en Pologne, toujours dans l'Empire Russe. Il refuse de participer à l'Insurrection polonaise de 1861-1864 et ne s'oppose pas à la russification de l'éducation.

Il deviendra le doyen de l'Université de Varsovie.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • J. É. Kowalewski, Dictionnaire mongol-russe-français (édition française), (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pl) Władysław Kotwicz (pl), Józef Kowalewski (1801-1878). Orientalista, Wrocław, Nakł. Wrocławskiego Tow. Nauk, coll. « Prace Wrocławskiego Towarzystwa Naukowego » (no 11), (OCLC 23142784)
  • Waliejew R.M. (réédition), 2004: Монголовед О.М.Ковалевский: биография и наследие (1801–1878). Wyd. «Алма-Лит»,Kazań.

Liens externes[modifier | modifier le code]