Józef Chłopicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Józef Chłopicki
Image illustrative de l'article Józef Chłopicki

Surnom Klopisky
Naissance
Kapustyn (pl) (Volhynie)
Décès (à 83 ans)
Cracovie
Origine Drapeau de la France France
Grade Général de brigade
Distinctions Baron de l'Empire
Officier de la Légion d'honneur
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 37e colonne.

Józef Chłopicki baron Grégoire Joseph Chlopicki de Necznia, dit Klopisky, né le à Kapustyn (pl) (Ukraine actuelle), mort le à Cracovie, est un militaire polonais qui a joué un rôle important lors de l'insurrection de 1830-1831 contre la domination russe sur le Royaume de Pologne.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Sa vie se déroule pendant une période difficile de l'histoire de la Pologne : après le premier partage de 1772, elle en subit un second (1793) puis un troisième (1795), qui met fin à la République des Deux Nations, (Pologne et Lituanie), partagée entre la Russie (Vilnius, Minsk), la Prusse (Poznan, Varsovie) et l'Autriche (Cracovie, Lublin). Après l'épisode du duché de Varsovie (1807-1815), de création napoléonienne, le Congrès de Vienne transforme le pays en royaume de Pologne (ou royaume du Congrès), sauf la Posnanie restituée à la Prusse. Le royaume de Pologne, avec pour capitale Varsovie, est attribué au tsar de Russie, qui devient roi de Pologne. C'est un état théoriquement indépendant, mais où la mainmise de la Russie s'accentue dès le règne d'Alexandre 1er et encore plus sous celui de Nicolas 1er à partir de 1825, ce qui provoque l'insurrection de novembre 1830. La défaite des patriotes polonais permet à la Russie de limiter drastiquement l'autonomie du royaume avant qu'elle disparaisse totalement dans les années 1860.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il combat sous les ordres de Kosciuszko de 1792 à 1794, lors de l'insurrection patriotique consécutive au deuxième partage de la Pologne.

Après la défaite, il entre dans les Légions polonaises de l'armée napoléonienne. Il combat lors de la campagne d'Italie, de la campagne d'Espagne (il y est nommé général de brigade) et participe activement à la bataille de Sagonte les 24 et 25 octobre 1811. Il participe ensuite à la campagne de Russie et est blessé à la Smolensk.

Il quitte le service au retour de la paix et vit dans la retraite jusqu'à l'insurrection de novembre 1830. Il est alors proclamé « dictateur » mais ne se fiant pas assez à l'énergie des siens, il s'effraie de sa propre responsabilité et démissionne en 1831. Il reste cependant dans l'armée et commande à la bataille de Grochow où il est si grievement blessé qu'il doit être évacué sur Cracovie. Il y demeure dans le plus total dénouement jusqu'à sa mort, le .

Distinctions[modifier | modifier le code]

Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 37e et 38e colonnes.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
POL COA Nieczuja.svg Armoiries du Clan Nieczuja (en) (pl)

De gueules à un tronc d'arbre coupé (ou écot) au naturel, avec trois branches élaguées sur la dextre, et deux sur le senestre, sur lequel est plantée une croix pattée ou une épée d'or.''[1]

Orn ext baron de l'Empire OLH.svg
Blason famille fr Jozef Chlopicki (baron).svg
Armes du baron Chłopicki de Necznia et de l'Empire

Coupé : au I parti de sable au bouclier d'argent, chargé d'un écot de chêne, sommé d'une croix, le tout de sable, et surmonté d'un écot de chêne d'argent ; sommé d'une croix du même, soutenu d'un vol ouvert aussi d'argent et du quartier des barons militaires de l'Empire ; au 2 d'azur à l'éclair en bande d'or ; au canton des barons militaires brochant.[1],[2],[3]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor,‎ , 1171 p. (lire en ligne), et ses Compléments sur www.euraldic.com
  2. Source : www.szlachta.org
  3. www.ornatowski.com

Liens externes[modifier | modifier le code]