Jérome Delafosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jérôme Delafosse
Surnom Éric Millot
Naissance (46 ans)
Saint-Malo
Nationalité Drapeau de la France France
Profession réalisateur, photographe et écrivain
Séries notables Le Miel et les Abeilles

Jérôme Delafosse, né à Saint-Malo le , est un réalisateur, grand-reporter photographe et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jérôme Delafosse grandit à Saint-Malo et obtient son diplôme de scaphandrier professionnel à l'âge de 20 ans, à Marseille.

Il apprend ensuite la photographie sous-marine avec le photographe américain Jeff Rotman et débute comme photographe sous-marin  à bord de l’Archéonaute, le navire de recherches archéologiques sous-marines du ministère de la Culture[1], à bord duquel, dès 1992, il participe aux fouilles de la grotte Cosquer[2], une grotte ornée paléolithique sous-marine appelée le "Lascaux Englouti", située dans la calanque de la Triperie, à Marseille . Cette même année, il joue le rôle d'Éric Chambeau dans la série Le Miel et les Abeilles, sous le pseudonyme d'Éric Millot.

En 1997, il rencontre l’archéologue Franck Goddio et participe aux fouilles du palais englouti de Cléopâtre dans le port est d’Alexandrie[3]. Ses photos de sphinx de pharaons seront publiées dans la presse magazine internationale. 

Jérôme Delafosse commence alors une carrière de photographe grand reporter et collabore avec l’agence L&G, fondée par l’écrivain Jean-Christophe Grangé et la journaliste Virginie Luc, et l’agence Gamma. Il publie une série de grands reportages ("Les Pharaons noirs du Soudan", "Shark Attack", "Les Pieuvres géantes du Pacifique", "Les Abeilles tueuses", etc. ) publiés par de grands médias français et internationaux ( Paris Match, Le Figaro Magazine, Stern, Geo, The Independent, Specchio, La Revista del Mundo…). Son reportage "Les Enfants dieux" est sélectionné au festival Visa pour l’image en 2001[4].

En 2002, il réalise un reportage photo sur la bioluminescence des abysses, une exploration qui l’emmène à plus de 1 000 mètres de profondeur à bord d’un sous-marin[5]. Quelques mois plus tard, il est  recruté par la société de production Memento et devient réalisateur d’une série de reportages d’aventure Beyond Limits, diffusée sur TF1 et National Geographic Television. Les années suivantes, il co-réalise plusieurs documentaires sur les forces spéciales françaises, notamment "L’École des bérets verts" pour Envoyé spécial[6]. Il filme également les nageurs de combat : commandos Hubert et le GIGN en France, à Djibouti et au Kosovo. 

En 2006, Jérôme Delafosse publie son premier roman, Le Cercle de sang, aux éditions Robert Laffont[7]. Traduit dans dix langues, il se vend à des centaines de milliers d'exemplaires.[réf. nécessaire] 

Cette même année, Bonne Pioche Productions et Canal+ lui proposent d’incarner et de réaliser Les Nouveaux Explorateurs[8]. Pendant huit saisons, il réalise plus de 25 documentaires de 52 minutes sur les peuples de l’eau. Du Japon au Groenland, de la Papouasie au fleuve Congo en passant par le Bangladesh, la mer d’Aral, l’Altiplano Bolivien, l’Indonésie ou Haïti, il partage le quotidien d’hommes et de femmes qui entretiennent un lien particulier avec l’océan. 

En 2012, il publie son second roman, Les Larmes d’Aral, aux éditions Robert Laffont[9]

Entre 2014 et 2015, il incarne et réalise Les Requins de la colère[10], un documentaire de 90 minutes diffusé en prime time sur Canal+. Ce nouveau concept, qui allie exploration et investigation environnementale, a pour but de faire découvrir qui sont vraiment les requins pour mieux les protéger, et dénonce le massacre de requins à grande échelle perpétré par l’industrie du thon en conserve et du sushi[11].

Jérôme Delafosse devient alors ambassadeur de l’horloger suisse Oris[12], qui participe activement aux financement de ses films. 

En 2016, Jérôme rejoint le navigateur malouin Victorien Erussard comme responsable des productions et co-leader de l’expédition du navire expérimental révolutionnaire Energy Observer[13], le premier bateau propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables. Avec leur équipe, ils vont entreprendre un voyage de six ans à travers le monde[14]

Il prépare actuellement son prochain roman, Kaddish, et développe un long-métrage pour le cinéma.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jérôme Delafosse partage sa vie entre Saint-Malo et Paris. Il est père de quatre enfants.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur documentaires / Animateur TV[modifier | modifier le code]

  • Les Nouveaux Explorateurs en Thaïlande 90 min prime time – Canal+, Capa (2008)                           
  • Les Nouveaux Explorateurs fêtent Noël 90 min prime time – Canal+, Gédéon (2012) 
  • Kindia 2015, 90 min prime time – Canal+, Capa (2014)
  • Les Nouveaux Explorateurs 25 × 52 min – Canal+ Bonne Pioche (2006-2015)
  • Les Requins de la colère 90 min Prime Time – Canal+, Bonne Pioche (2015)  
  • Les mafias de l’océan 52 min (en production) – Canal+, La Famiglia (2016)    

Scénariste – Réalisateur Cinéma [modifier | modifier le code]

  • Big Bite Enterprise (en cours d’écriture) – Radar Films (2016)                                  

Réalisateur- chef op documentaires [modifier | modifier le code]

  • Cœurs d'élite 8 × 52 min 2PS - Ryboprod, TF1 (2001)
  • Forces spéciales 52 min (avec S.Rybojad) – Memento, Infrarouge F2 (2004) 
  • L’École des bérets verts 52 min (avec S. Rybojad) – Memento, France 2 (2004)         
  • Des hommes d’honneur 8 × 52 min – 13e Rue, Memento (2005)
  • Vive la cantine I&II 2 × 120 min prime time – Freemantle Media, M6 (2006)       
  • Les chefs contre-attaquent 120 min prime time – Kitchen Factory, M6 (2015) 

Notes et références[modifier | modifier le code]