Jéroboam (bouteille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jéroboam.
Jéroboam comparé à un magnum
Cuvée Camille Cayran de la cave de Cairanne.

Le jéroboam est une bouteille en verre conçue pour contenir, suivant les régions de production, l'équivalent de quatre ou bien de six et deux tiers bouteilles de 75 cl.

Dans le Bordelais, on nomme jéroboams les bouteilles d'une contenance de 5 litres. En Champagne et en Bourgogne, le jéroboam n'en contient que 3. Dans ce dernier cas, on pourra aussi le nommer double magnum.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce nom vient de deux rois d'Israël, Jéroboam Ier et Jéroboam II, qui régnèrent au premier millénaire avant Jésus-Christ. Pierre Mitchell, l'industriel de la verrerie royale de Bordeaux, est le créateur du Jéroboam, ainsi nommé par les Bordelais en 1725[1].

Fabrication[modifier | modifier le code]

Longtemps, la fabrication d'une bouteille de ce volume fut la spécialité des verriers italiens. Depuis les années 1990, ce marché est partagé entre Saint-Gobain qui ont installé leurs unités de fabrication à Oiry et à Feuquières.

Lors de la première cuisson, cette bouteille subit d'énormes tensions entre sa partie intérieure et sa partie extérieure. Pour les éliminer, elle subit d'abord une seconde cuisson puis chaque flacon est testé individuellement[2].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • OIV, Lexique de la vigne et du vin, Édition en sept langues, Paris, 1963.
  • Frank Schoonmaker, Le livre d'or du vin, Éd. André Gérard. Marabout, 1972, Verviers.