Jérôme d'Astier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille d'Astier de La Vigerie.
Jérôme d'Astier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père

Jérôme d'Astier est un écrivain français, né le à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie, il est l'auteur de plusieurs romans, d'un livre de souvenirs d'enfance et de poèmes[2]. Il a produit des émissions pour France-Culture.

A dix-sept ans, il fait la connaissance de René Char avec lequel il entretient une amitié pendant une dizaine d'années[3]. Après des études de philosophie et de lettres, il devient enseignant.

Dans ses romans, le personnage principal et narrateur est soit un enfant soit un jeune homme. Chaque livre cherche à mettre en évidence la façon dont l'amour (qu'il s'adresse à une mère, à un ami, à une femme) marque les années de formation, en souffrant certaines épreuves et en parvenant à y résister. Comme l'écrit Christine Rousseau, " depuis Les Jours perdus, son premier roman, Jérôme d'Astier a fait sienne la voix de l'enfance et de l'adolescence pour en dépeindre tout autant les joies, les bonheurs simples, les rêveries que les déchirures..."[4]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Jours perdus, Verdier, 1995
  • Le Désordre, Arléa, 2000
  • Bain de Minuit, Arléa, 2001
  • Les Bois de l'aube, Gallimard, 2002
  • Histoire d'un petit Suisse, Mercure de France, 2003
  • Mes Frères, Seuil, 2006
  • Je suis le roi d'un désert, Le Rocher, 2006
  • Je parlerai de toi à mon ami d'enfance, Gallimard, 2008
  • Dans une ville étrangère, Arléa, 2016
  • Poèmes dans La Nouvelle Revue française n° 330-331, n° 338, n° 454, Vagabondages n° 9, n° 17, Les Cahiers d'Arte n° 9

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. geneall.net
  2. Jérôme d'Astier sur Babelio
  3. Renée Elkaïm-Bollinger, « René Char (1907-1988) Rediffusion », France Culture,‎ (lire en ligne)
  4. Christine Rousseau, « La "vraie vie" », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 31 octobre 2017)