Jérôme Segal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jérôme Segal
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Franco-autrichienne
Formation
Histoire et philosophie des sciences
Activité
Historien

Jérôme Segal est un essayiste et historien franco-autrichien, maître de conférences à Sorbonne Université ainsi que chercheur et journaliste à Vienne, en Autriche. Il est aussi connu pour ses contributions dans le domaine des droits des animaux. Il est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages, notamment sur la judéité et sur la cause animale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jérôme Segal est né en France en 1970[1]. Il commence ses études supérieures par l’obtention d’un diplôme d’ingénieur à l’École centrale de Lyon en 1993. Plus intéressé par les sciences humaines que par l’ingénierie, il concilie son parcours et ses ambitions en s’orientant vers l’histoire des sciences et effectue un DEA puis un doctorat entre Lyon et Berlin de 1993 à 1998[2] sur l'histoire de la théorie de l’information dans la seconde moitié du vingtième siècle. Il poursuit ensuite ce travail en post-doctorat à l’Institut Max Planck pour l’histoire des sciences avant de retourner en France, à Paris, pendant l’été 2000 pour travailler en tant que maître de conférences en histoire des sciences et épistémologie à l'IUFM de Paris et en parallèle en tant que chercheur au Centre Cavaillès de l'École normale supérieure. Jérôme Segal s’installe en Autriche en 2004 en tant qu'attaché de coopération universitaire et scientifique de l'Ambassade de France à Vienne. Il poursuit à Vienne à partir de 2008 une carrière de chercheur en sciences sociales au Centre interdisciplinaire de recherches comparatives en sciences sociales (ICCR) (de 2008 à 2011), en tant que coordinateur du collège doctoral d'histoire et de philosophie des sciences de l'université de Vienne (de 2011 à 2014)[3] et chercheur associé à l'Institut Ludwig Boltzmann d'histoire sociale (de 2014 à 2016).

Centres d'intérêts[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Jérôme Segal se définit comme « interventionniste » et « écrivain pathologique ». Il recherche à échanger avec le public sur des questions qu'il juge importantes[1]. Il tient depuis 2008 un blog intitulé Le petit flambeau – L’Autriche vue par un universitaire français, traitant entre autres de politique autrichienne, de racisme et de laïcité[4]. Depuis 2008, il est l’auteur de plus de soixante-dix articles d’actualités, de critiques littéraires et cinématographiques et de recensions parus sur le site nonfiction.fr abordant les thèmes précédemment énoncés ainsi que le droit des animaux ou encore de la pratique du marathon[5]. Jérôme Segal est aussi journaliste, correspondant de médias français en Autriche[6] et auteur de dizaines d’articles depuis 2002[7].

Engagement antiraciste et antispéciste[modifier | modifier le code]

Jérôme Segal est engagé contre le racisme et auprès des réfugiés en Autriche[8]. Depuis sa découverte à Montreuil, en 2001, de la situation des Roms en Europe, il s'est engagé pour cette communauté, en tant que militant et intellectuel, avec notamment deux articles parus dans la revue Les Temps modernes[9],[10]. Engagé pour les animaux, il pratique le véganisme, portant un engagement antispéciste. Plusieurs de ses ouvrages et articles plaident en faveur des droits des animaux. Il est en outre membre en Autriche de l'association TeamVegan qui promeut le véganisme dans la société à travers la pratique sportive, démontrant qu'on peut être sportif (à tous les niveaux) et végane[11]. En France, il était candidat du Parti animaliste aux élections européennes de 2019[12].

Judéité[modifier | modifier le code]

Le grand-père paternel de Jérôme Segal a fui l’Autriche en mai 1938 pour la France, avant d’entrer dans la Légion étrangère puis la Résistance où il rencontra la grand-mère de l'auteur[1]. Ce dernier s’est beaucoup intéressé à la question de la judéité et se définit comme « juif athée ». De 2006 à 2011, il collabore à l’organisation du Festival international du film juif de Vienne, tout en travaillant sur le projet Euro-Festival visant à étudier les festivals comme lieux de débats et de construction identitaire[1].

Engagement contre la circoncision[modifier | modifier le code]

Jérôme Segal est engagé contre les mutilations sexuelles sur mineurs, et plus précisément au sujet de la circoncision qu'il condamne au nom du droit des enfants à leur intégrité physique. Il aborde ce sujet d'un point de vue historique dans son ouvrage Athée et Juif (chap. 3), mais aussi dans des articles de journaux[13] et de revue[14].

Sport[modifier | modifier le code]

Jérôme Segal est un marathonien confirmé[1]. Début 2003, il revendique quatre à cinq marathons ou ultra-marathons par an, essentiellement en Europe[15].

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Dans le Zéro et le un - Histoire de la notion scientifique d’information au XXe siècle, Jérôme Segal montre comment s’est constituée la théorie de l’information, en prenant en compte le contexte particulier de la guerre froide, où le secteur industriel, la recherche militaire et la recherche universitaire travaillaient à l’établissement des premiers réseaux informatiques. L’auteur remarque « combien la théorie de l’information a pu faire l’objet d’enjeux idéologiques, politiques et sociaux » dans ses premières années[16],[17],[18].

Animal Radical est un essai d’histoire et de sociologie de l’antispécisme. Cet ouvrage présente la construction de cette idéologie de la Grèce antique à Israël, en passant par l’anarchisme. Bien que lui-même végane et antispéciste, Jérôme Segal y présente aussi des dérives de sectes néo-païennes ou vers la violence politique[19],[20].

Auteur[modifier | modifier le code]

Co-auteur[modifier | modifier le code]

  • La pensée végane - 50 regards sur la question animale (articles « Gastronomie végétalienne » et « Action directe »), sous la direction de Renan Larue, Presses Universitaires de France, 2020.
  • Les Nationalistes à l'assaut de l'Europe (article « Autriche : Quand le nationalisme issu de l’extrême droite devient majoritaire »), sous la dir. de Dominique Vidal, Demopolis, 2020.
  • Festivals and the Cultural Public Sphere (article « Cannes: 'A French International Festival' »), edited by Gerard Delanty, Liana Giorgi, Monica Sassatelli, London/New York: Routledge, 2011.
  • La Galicie au temps des Habsbourg (1772-1918) Histoire, société, cultures en contact (article « L'or noir contre l'étoile jaune, mobilités particulières des Juifs de Galicie ayant investi dans le pétrole »), in , sous la direction de Jacques Le Rider et Heinz Raschel, Presses Universitaires François Rabelais, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (de-AT) « Geistesblitz: Vielschreiber und Vielläufer - derStandard.at », sur Der Standard, (consulté le )
  2. Jérôme Segal, « Le mystère de l'identité juive à Vienne autour de 1900 », sur Nonfiction (consulté le ).
  3. « Jérôme Segal (ESPE Paris, Université Paris Sorbonne) (2019-06-05) », sur Centre de recherche en éthique, (consulté le )
  4. « « A propos » – « About » – « Über mich »… », sur Le petit flambeau, (consulté le ).
  5. « Jérôme Segal », sur Nonfiction (consulté le ).
  6. « Terrorisme en Autriche: un attentat contre le marché de Noël déjoué en 2019 », sur BFM TV (consulté le ).
  7. « J. SEGAL - Books and papers », sur jerome-segal.de (consulté le ).
  8. « « Camion de la honte » : vingt-cinq ans de prison pour les passeurs afghan et bulgares », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Jérôme Segal et Claire Lévy-Vroelant, « Les Roms de Montreuil et d’ailleurs, des immigrés européens particuliers », Les Temps modernes,‎ , p. 223-230. (ISSN 2272-9356)
  10. Jérôme Segal, « Roms d'Europe : le cas autrichien », Les Temps modernes,‎ , p. 116-125. (ISSN 2272-9356)
  11. https://teamvegan.at/schlagwort/jerome-segal/ (consulté le 2 janvier 2021)
  12. https://parti-animaliste.fr/candidats (consulté le 2 janvier 2021).
  13. Jérôme Segal, « Être juif et s’opposer à la circoncision », sur Libération.fr, (consulté le ).
  14. Jérôme Segal, « La circoncision dans une perspective humaniste et juive », Raison présente, vol. 2014/4, no 192,‎ , p. 99 (ISSN 0033-9075 et 2649-7999, DOI 10.3917/rpre.192.0099, lire en ligne, consulté le ).
  15. « Courses de J. Segal », sur coursesdejerome.free.fr (consulté le ).
  16. Christian Lapeyroux, « Le Zéro et le un. Histoire de la notion scientifique d’information au XXe siècle », sur Le Monde diplomatique, (consulté le ).
  17. « Vivre avec une louve », sur France Culture (consulté le ).
  18. Jérôme Segal, « Le Zéro et Un - Histoire de la notion scientifique d'information », sur livre01.free.fr (consulté le ).
  19. Alfred de Montesquiou, « Vers un humanisme animal ? », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Dix essais pour ensauvager vos idées pendant les vacances », sur Les Inrockuptibles, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]