Jérôme Leuba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leuba.
Jérôme Leuba
Jerôme Leuba.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Artiste contemporainVoir et modifier les données sur Wikidata

Jérôme Leuba est un artiste suisse et français, né en 1970 à Genève où il vit.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu une maturité cantonale d'Arts visuels à Genève en 1991, il suit à partir de 1992 des cours à l'École supérieure d'art visuel de Genève dans l'atelier de Silvie Defraoui et obtient son diplôme en 1997. Il poursuit avec un post-grade en cinéma et tourne quelques documentaires dont un portrait de l'écrivain et réalisateur belge Jean-Philippe Toussaint ainsi qu'un long métrage, Gaule, entre 2002 et 2003 [1].

Cet artiste pluridisciplinaire pratique la photographie, la vidéo, l'installation et ce qu'il désigne par le terme de living sculptures, plus communément assimilé à de la performance. Depuis 2004, il développe un corpus d’œuvres sous l'appellation générique de #battlefield[2] qui s’intéressent aux zones de conflits de nos réalités contemporaines et visuelles (visibilités/invisibilité) créant des images ambigües qui révèlent l’état de nos regards actuels.

Œuvre de Jérôme Leuba dans l'espace public : Breath, Installation lumineuse, 2007.

Jérôme Leuba a exposé sous forme monographiques ou collectives en Suisse et dans de nombreuses villes d'Europe ainsi qu'en Asie. Les principales institutions l'ayant accueilli sont : le Mamco à Genève, le Casal Solleric à Palma de Majorque, le Martin Gropius Bau de Berlin, le Fotomuseum à Winterthur, le Kunsthaus de Zurich, le Pori Art Museum en Finlande, le Centre d’Art de Neuchâtel, le Modern Art Oxford, le Profile Foundation de Varsovie et le Marta Museum d’Herford. Il a bénéficié de résidences à Paris, Berlin et Johannesburg. Il est lauréat à deux reprises du Prix Fédéral d'Art Suisse (Swiss Art Award), en 2005 et en 2007, année où il réalise sa première œuvre in situ, Breath, pour le projet Neons Parallax sur la plaine de Plainpalais. Il reçoit également le Prix culturel Manor (2007) et le prix Irène Reymond (2010).

Expositions personnelles et collectives (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Triennale du Valais, Suisse, 2017
  • Le Pori Art Museum, Finland, 2010
  • Open End[3], cimetière des Rois, Genève, 2016
  • Blancpain Art Contemporain, Genève, 2010, 2014
  • Open Space Art Cologne, Köln (madonna#fust projekt), 2008
  • Mamco Musée d'art moderne et contemporain de Genève, 2005, 2007
  • Centre culturel suisse à Paris, 1998, 2006
  • Belluard Bollwerk International Festival, Fribourg, 2008
  • Contemporary Art Center, Vilnius, Lithuania, 2009
  • Substitut, Berlin, 2009
  • UTOPICS, 11e Exposition Suisse de sculpture, Biel/Bienne, 2009
  • Kunstmuseum Thun, 2009
  • Fri-Art Kunsthalle, Fribourg
  • Seedamm Kultur Zentrum, Pfäffikon
  • CAN, Centre d’art Contemporain, Neuchâtel [4]; 2008, 2011, 2012
  • Kunsthaus de Zurich, 2008
  • Center for Contemporary Central European Art, Usti nad Labem, République Tchèque
  • Association Forde, Genève
  • OX Warehouse, Macao, Chine, 2006
  • Centre of Art and Technology, Espoo, Finland ; 2006
  • Cinémathèque/Film archive, Toulouse ;
  • Martin Gropius Bau, Berlin ;
  • Centre d'art contemporain (Genève)
  • Videotage, Hong-Kong;
  • Espace 60 Bonlieu, Annecy (avec Sylvie Baumann), etc.
  • "Breath", projet Neon Parallax, installation lumineuse, Plaine de Plainpalais, Genève, 2007

Pour une bibliographie complète, se reporter au site de l'artiste[5].

Films[modifier | modifier le code]

  • 2003 : GAULE, dv, 62 min, prod. Moshimoshifilms / Centre pour l’image contemporaine
  • 1995 : À venir, 35 mm, 12 min, coul.
  • 1993 : Toussaint de corps et d’esprit, 16 mm, 23 min, n/b,

Audio[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Talk show, 25 min performance in basic.ch[évasif] (internet radio)
  • 2000 : Cache, cd, 45 min, 50 ex. numérotés, packaging Nelson López, présenté à Berlin/Genève

Prix/Bourses[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Prime de qualité pour Toussaint de corps et d’esprit, Affaires culturelles, État de Genève
  • 2000-2002 : Atelier de la Ville de Genève à la Maison des arts du Grütli
  • 2004 : Prime de qualité pour GAULE, Affaires culturelles, État de Genève
  • 2005 : Prix concours fédéral d’art, Bâle, aide à la création, ville de Genève et Atelier-résidence cité internationale des arts, Paris
  • 2007 : Prix du concours fédéral d'art, prix culturel Manor, prix du concours Neons

Catalogues et publications[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • (en) Fabrice Stroun, Jérôme Leuba : Battlefield, JRP Ringier, , 112 p. (ISBN 978-3037642436)
  • «Jérôme Leuba - battlefield # - only living sculptures 2007-2010». 2011. Text by Konrad Tobler. Collection Atelier Schönhauser Berlin. Ed. FCAC Genève. 2011, 60 pages, 600 ex. ISBN 9782970074618
  • « battlefield », Cahier de la Classe des Beaux-arts de Genève, 16 pages, 2005

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • « Sag mir, wo die Blumen sind », Madeleine Amsler, Kunstbulletin, p.54-61, 6/2017
  • « ars contemporaneus alpinus », Benoît Antille, p. 29-33, Traces, Ed. ECAV, 2015
  • Michael Kröger, « Green is a bastard », in Unsettling Green, éd. Marta Herford, p.65-66, 2016
  • Chris Sharp, « Jérôme Leuba », in Le Mouvement, Performing the city, éd. Distanz, p.128-129, 2014
  • Fernando Gomez De la Cuesta, Pau Walder, in Zona Zero, éd. Casal Solleric Spain, 2014
  • Andrea Domesle, «Jérôme Leuba », in Hidden Publics, éd. Kultur Forum Dresden, p. 62-65, 2013
  • Pau Walder, « Un non-monument à la gloire du quotidien », in Néon Parallax, éd. In folio, p. 106-108, 2012
  • Lukas Bärfuss, « What I saw », in Status - 24 contemporary documents, Published by Fotomuseum Winterthur, p. p.96-97, 2012
  • Alain Bieber, « Jérôme Leuba », in Art&Agenda, p.106-107, éd. Gestalten Berlin, 2011
  • Katharina Hauke, « Battlefields, Jérôme Leuba, Der Kampf um Sichtbarkeit », in Kraut #04 Frontline, Magazin für angewandte Kultur, NRW Düsseldorf, p.82-87, 2011
  • André Rogger, « Bern-Nuit des musées / J. Leuba », in Collection du Crédit-suisse, éd. CS, p.162-167, 2011
  • Ramon Casalé, « Jérôme Leuba : mirades din de la mirades », Bonart mag, jul. 2011
  • Stéphane Cecconi, « Jérôme Leuba », in Artistes à Genève, Ed. L’Apage Notari p. 370, 2010
  • Evtixia Bibassis, « Tales from the handicraft workshop », in DVD Compiler 3 , 2009
  • Eva Scharrer, « Jérôme Leuba » in Shifting identities, p.143-145, Ed. JRP Ringier, Zurich, 2008
  • « BD / N°SPECIAL 4 - collectif », éd. Dasein Paris, 2008
  • « Radio sur papier », éd. Dasein Paris, p. 68-69 2006
  • « Rundlederwelten », anstoss no3, octobre-décembre 2005, p. 126-127
  • « attitudes 1994-2004, 10 ans », p. 70, 126, 268, éd. Fink, 2005
  • Xavier de la Porte, « battlefield # 23 / brasilien-deutschland 2-0 », In anstoss, Rundlederwelten, éd. Medienfabrik Gutersloh, p. 126-127, 2005
  • Stéphane Cecconi, «The last image I’ve seen before dying», in attitudes 1994-2004 , éd. Fink, p. 268, 2005
  • Pedro Jimenez Morras, « Gaule », in « 10ème biennale de l’image en mouvement, », Centre pour l’image contemporaine, p.121, éd. JRP 2004
  • « Fonds d’art contemporain de la ville de Genève, collection, 1991-2003 », p. 208-209, éd. La Baconnière, 2005
  • « Paranoia », p. 20-30, éd. Dasein Paris, 2005
  • « swiss art awards 2005 », kunst-Bulletin, p. 79-82
  • « 10 bim », Centre pour l'image contemporaine, p. 121, éd. JRP, 2004
  • « attitudes le journal no 10 », 2003
  • « attitudes le journal no 2 », 2001
  • « 8e biennale de l’image en mouvement », p. 124-125, éd. JRP 2000
  • « affaires culturelles », p. 26-27, 2000
  • « Kunst-Bulletin 11 », p. 23, 1999
  • « Kunst-Bulletin 4 », p. 41, 1999

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Jérôme Leuba », sur Swiss Films
  2. « Leuba, Jérôme », sur SIKART
  3. ildiko Dao, « Open End, cimetière des rois », Inferno,‎ (lire en ligne)
  4. « Centre d'art contemporain de Neuchatel », sur http://www.can.ch/
  5. « jeromeleuba.com », sur jeromeleuba.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • «The last image I’ve seen before dying (2004) », Stéphane Cecconi, in « attitudes 1994-2004 » cat., p. 268, 2005
  • « battlefield # 23 / brasilien-deutschland 2-0 », Xavier de la Porte, In anstoss, Rundlederwelten, cat., p. 126, 2005
  • « battlefield # 17, 2005 », notice, Catherine Pavlovic, Mamco, Genève, 2005
  • « Jérôme Leuba », Geneviève Loup, ECAV, ch-arts, 2005
  • « Gaule », P. Jimenez Morras, in cat.« 10e biennale de l’image en mouvement, », Centre pour l’image contemporaine, p. 121, 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]