Jérôme Coumet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jérôme Coumet
Illustration.
Jérôme Coumet en 2009.
Fonctions
Maire du 13e arrondissement de Paris
En fonction depuis le
(11 ans, 3 mois et 4 jours)
Réélection
Prédécesseur Serge Blisko
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Français

Jérôme Coumet (né le 22 janvier 1967 à Paris à l'hôpital de la Salpêtrière dans le 13e arrondissement) est un homme politique français, membre du Parti socialiste depuis 1984. Il est maire du 13e arrondissement depuis 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de l'historien Ernest Coumet[1].

Il a fait sa scolarité à l'école Wurtz, au collège George Sand, au lycée Claude-Monet puis à l'université Paris-I[2].

Il est élu aux élections municipales de 2001 sur la liste PS conduite par Serge Blisko, qui prend la mairie du 13e arrondissement au maire sortant Jacques Toubon. Premier adjoint au maire du 13e et conseiller de Paris, Jérôme Coumet devient le 12 juillet 2007 maire du 13e arrondissement après la démission de Serge Blisko, qui ne souhaitait plus cumuler avec son mandat de député (il cumulait les deux depuis 6 ans) mais reste premier adjoint.

Il faisait partie du courant de Dominique Strauss-Kahn.

Jérôme Coumet devient ainsi, à 40 ans, le plus jeune des vingt maires d'arrondissement parisiens. « Moi compris, cela fait quand même une moyenne de 62 ans pour les maires d'arrondissement. Cela montre l'étendue du renouvellement à mettre en œuvre », commente-t-il pour Le Parisien[3].

Jérome Coumet estime qu'« on peut dire que j'ai un parcours d'apparatchik, mais ça m'a permis dans les années 1990 de participer à une formidable aventure : la mise au point de la stratégie de la conquête de Paris et la victoire en 2001. »[3].

Il a été désigné le par 91,5 % des militants PS de son arrondissement candidat à la mairie du 13e pour les élections municipales de . Au second tour, le , la liste d'union de la gauche qu'il menait a remporté le suffrage avec 69,88 % des voix.

Il a été réélu maire du 13e lors du conseil d'arrondissement du 29 mars 2008 de même que le 13 avril 2014.

Il est connu pour développer et valoriser le street art dans son arrondissement, un des plus généreusement dotés de Paris[4].

En mars 2015, le magazine Le Point révèle que neuf collaborateurs, anciens et actuels, de Jérôme Coumet bénéficient de logements sociaux[5],[6]. Un article auquel Jérôme Coumet a apporté un démenti formel en regrettant que « [des noms de collaborateurs] soient jetés à la vindicte populaire, au mépris du respect de la vie privée »[7]. Le Point sera condamné pour diffamation suite à cet article, le 15 novembre 2017[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de J. Coumet sur leJDD.fr
  2. [1], sur le site de candidature de Denis Baupin aux élections législatives françaises de 2012 dans la dixième circonscription de Paris
  3. a et b Jérôme Coumet devient ce soir le plus jeune maire de la capitale, Sébastien Ramnoux, Le Parisien du 12 juillet 2007.
  4. Vidos, « ZAG et Sìa /// Les Mômes de la Butte-aux-Cailles, Paris », street-art-avenue.com, (consulté le 20 juillet 2015)
  5. Paris, petits relogements entre amis PS..., lepoint.fr, 27 mars 2015
  6. Paris : quatre collaborateurs du maire du XIIIe et cinq ex logés en HLM, leparisien.fr, 27 mars 2015
  7. https://www.facebook.com/jerome.coumet/posts/10153292071083816
  8. « Publication judiciaire », sur http://www.lepoint.fr/, (consulté le 6 février 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]