Jérémy Liron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jérémy Liron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité

Jérémy Liron est un peintre et écrivain français né le à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'école des beaux-arts de Toulon, puis de celle de Paris, agrégé en arts plastiques, Jérémy Liron mène de front une carrière d'artiste — il expose depuis 1998 —, d'écrivain — il publie des fictions et des essais — et d'enseignant.

Il a participé à de nombreuses expositions collectives ou personnelles[1].

Il est l'auteur d'estampes éditées par l'Urdla[2].

Depuis 2006, son travail est présenté par la galerie Isabelle Gounod à Paris.

Philippe Dagen, Pierre Wat, François Bon, Arnaud Maïsetti, Michel Nuridsany, Armand Dupuy et Pierre Bergounioux, notamment, ont écrit sur sa peinture.

Principales expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2019 :
    • « Pente douce », centre d'art contemporain l'H du Siège, Valenciennes[3]
  • 2018 :
  • 2017 :
    • « Tacet », galerie Isabelle Gounod, Paris
    • « Mélancolie des paysages », galerie Andersen&associés, Luxembourg
  • 2016 :
    • « Figures » L'ange, espace d'art à La Roche-sur-Foron[6]
    • « L'infinie distance des choses dans leur temps », fondation Bullukian, Lyon[7]
    • « Les archives du désastre », studio galerie Isabelle Gounod, Paris[8]
  • 2015 :
    • « Retourner le regard », ateliers Vortex, Dijon
  • 2014 :
    • « Déployer l'instant/Parcourir la mémoire », artothèque de Caen, Caen[9]
    • « Hypnagogies », galerie Isabelle Gounod, Paris
  • 2012 :
    • « L’inquiétude », galerie Isabelle Gounod, Paris
    • « Le récit absent », Art[ ]Collector, Studio/Patio-Opéra, Paris
  • 2011 :
  • 2010 :
    • « 12 peintures », Galerie 5 - Angers
    • « Dans la solitude », galerie Isabelle Gounod, Paris
  • 2009 :
    • « Lyon/Béthune », centre d'art Lab-Labanque, Béthune[11]
    • « erre(s) », galerie de l'IUFM, Chaumont
    • « Jeremy Liron», espace d’art L’adagio, Thionville
    • « et comment cet impalpable de l'espace se loge en nous comme nous logeons en lui », Zan Gallery, Sèvres
  • 2008 :
    • « Suite », galerie Isabelle Gounod, Paris
    • « Hôtel de la mer », galerie Isabelle Gounod, Boulogne-Billancourt
    • « La majeure partie du temps à inventer les souvenirs exacts de ce qui ne cesse continuellement de nous échapper », orangerie du château de La Louvière, Montluçon
  • 2006 :
    • « Landscape(s) », galerie Isabelle Gounod, Boulogne-Billancourt
  • 2005 :
    • « Le quotidien transfiguré », galerie Leroy-Terquem, Paris

Collections[modifier | modifier le code]

Son travail est présent dans plusieurs collections publiques et privées, notamment celle du musée Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône[12], du centre d'art de l'Hôtel des arts à Toulon[13], de la fondation Salomon à Annecy, de la collection de la Société générale à Paris[14] et de plusieurs artothèques dont l'Artothèque de Caen[15].

Publications[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Edouard, avec Peggy Viallat-Langlois, éditions Strandflat, 2019
  • A l'insaisissable sa part, sur des peintures de Marine Joatton, éditions galerie Françoise Besson, 2018
  • Gênes, avec Frédéric Khodja, projet partir à deux, 2017
  • Bruissements, éditions Derrière la salle de bains, 2015
  • J'ai parfois l'impression d'avancer dans un monde en ruine, Derrière la salle de bains, 2015
  • Autoportrait en visiteur, préface de Pierre Bergounioux, éditions L'Atelier contemporain, 2015
  • « Que lisez-vous ? : À travers les livres » (p. 48), « La Mélancolie des fragments » (p. 121) et « Lettre à P.B. » (p. 225), revue L'Atelier contemporain, no 2, printemps 2014
  • La mer en contrebas tape contre la digue, La Nerthe/Eclats, 2014
  • La Traversée, Publie.net, 2013
  • L'Être & le Passage, La Termitière, 2012
  • En image le monde, La Termitière, 2011
  • L'Humble Usage des objets[16], Nuit Myrtide, 2010

Livres d'artistes[modifier | modifier le code]

  • Les Minuscules, Éditions flblb, 2007
  • La Mancha, texte d'Arnaud Maïsetti, Nuit Myrtide, 2009
  • Faire-monde & papillons, texte d'Armand Dupuy, Centrifuges, 2012
  • Douce Quenn, texte d'Armand Dupuy, éditions A/Over, 2015
  • Je suis seul dans ce corps, texte de Dominique Sampiero, éditions A/Over, 2016

Publications numériques[modifier | modifier le code]

  • Le Livre l'immeuble le tableau[17], Publie.net, 2008
  • L'Évidence feuilletée d'un monde[18], Publie.net, 2009
  • Chaque œuvre cherche après ce qui la fonde[19], Publie.net, 2010
  • La Traversée[20], Publie.net, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ouvrages et catalogues monographiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]