Jérémy Liron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Liron.
Jérémy Liron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité

Jérémy Liron est un peintre et écrivain français né le à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'école des beaux-arts de Toulon, puis de celle de Paris, agrégé en arts plastiques, Jérémy Liron mène de front une carrière d'artiste — il expose depuis 1998 —, d'écrivain — il publie des fictions et des essais — et d'enseignant.

Il a participé à de nombreuses expositions collectives ou personnelles[1].

Il est l'auteur d'estampes éditées par l'Urdla[2].

Depuis 2006, son travail est présenté par la galerie Isabelle Gounod à Paris.

Philippe Dagen, Pierre Wat, François Bon, Arnaud Maïsetti, Michel Nuridsany, Armand Dupuy et Pierre Bergounioux, notamment, ont écrit sur sa peinture.

Principales expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2019 :
    • « Pente douce », centre d'art contemporain l'H du Siège, Valenciennes[3]
  • 2018 :
  • 2017 :
    • « Tacet », galerie Isabelle Gounod, Paris
    • « Mélancolie des paysages », galerie Andersen&associés, Luxembourg
  • 2016 :
    • « Figures » L'ange, espace d'art à La Roche-sur-Foron[6]
    • « L'infinie distance des choses dans leur temps », fondation Bullukian, Lyon[7]
    • « Les archives du désastre », studio galerie Isabelle Gounod, Paris[8]
  • 2015 :
    • « Retourner le regard », ateliers Vortex, Dijon
  • 2014 :
    • « Déployer l'instant/Parcourir la mémoire », artothèque de Caen, Caen[9]
    • « Hypnagogies », galerie Isabelle Gounod, Paris
  • 2012 :
    • « L’inquiétude », galerie Isabelle Gounod, Paris
    • « Le récit absent », Art[ ]Collector, Studio/Patio-Opéra, Paris
  • 2011 :
  • 2010 :
    • « 12 peintures », Galerie 5 - Angers
    • « Dans la solitude », galerie Isabelle Gounod, Paris
  • 2009 :
    • « Lyon/Béthune », centre d'art Lab-Labanque, Béthune[11]
    • « erre(s) », galerie de l'IUFM, Chaumont
    • « Jeremy Liron», espace d’art L’adagio, Thionville
    • « et comment cet impalpable de l'espace se loge en nous comme nous logeons en lui », Zan Gallery, Sèvres
  • 2008 :
    • « Suite », galerie Isabelle Gounod, Paris
    • « Hôtel de la mer », galerie Isabelle Gounod, Boulogne-Billancourt
    • « La majeure partie du temps à inventer les souvenirs exacts de ce qui ne cesse continuellement de nous échapper », orangerie du château de La Louvière, Montluçon
  • 2006 :
    • « Landscape(s) », galerie Isabelle Gounod, Boulogne-Billancourt
  • 2005 :
    • « Le quotidien transfiguré », galerie Leroy-Terquem, Paris

Collections[modifier | modifier le code]

Son travail est présent dans plusieurs collections publiques et privées, notamment celle du musée Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône[12], du centre d'art de l'Hôtel des arts à Toulon[13], de la fondation Salomon à Annecy, de la collection de la Société générale à Paris[14] et de plusieurs artothèques dont l'Artothèque de Caen[15].

Publications[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Edouard, avec Peggy Viallat-Langlois, éditions Strandflat, 2019
  • A l'insaisissable sa part, sur des peintures de Marine Joatton, éditions galerie Françoise Besson, 2018
  • Gênes, avec Frédéric Khodja, projet partir à deux, 2017
  • Bruissements, éditions Derrière la salle de bains, 2015
  • J'ai parfois l'impression d'avancer dans un monde en ruine, Derrière la salle de bains, 2015
  • Autoportrait en visiteur, préface de Pierre Bergounioux, éditions L'Atelier contemporain, 2015
  • « Que lisez-vous ? : À travers les livres » (p. 48), « La Mélancolie des fragments » (p. 121) et « Lettre à P.B. » (p. 225), revue L'Atelier contemporain, n° 2, printemps 2014
  • La mer en contrebas tape contre la digue, La Nerthe/Eclats, 2014
  • La Traversée, Publie.net, 2013
  • L'Être & le Passage, La Termitière, 2012
  • En image le monde, La Termitière, 2011
  • L'Humble Usage des objets[16], Nuit Myrtide, 2010

Livres d'artistes[modifier | modifier le code]

  • Les Minuscules, Éditions flblb, 2007
  • La Mancha, texte d'Arnaud Maïsetti, Nuit Myrtide, 2009
  • Faire-monde & papillons, texte d'Armand Dupuy, Centrifuges, 2012
  • Douce Quenn, texte d'Armand Dupuy, éditions A/Over, 2015
  • Je suis seul dans ce corps, texte de Dominique Sampiero, éditions A/Over, 2016

Publications numériques[modifier | modifier le code]

  • Le Livre l'immeuble le tableau[17], Publie.net, 2008
  • L'Évidence feuilletée d'un monde[18], Publie.net, 2009
  • Chaque œuvre cherche après ce qui la fonde[19], Publie.net, 2010
  • La Traversée[20], Publie.net, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ouvrages et catalogues monographiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]