Jérémy Florès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flores.
Jérémy Florès
Image illustrative de l'article Jérémy Florès
Jérémy Florès en 2013 avec son trophée de champion d'Europe
Fiche d'identité
Date de naissance (27 ans)
Lieu de naissance La Réunion
Nationalité Drapeau : France Française
Résidence Capbreton (Landes)
Taille 1,74 m (5 9)
Poids 68 kg (150 lb)
Surnom Jezza
Style Regular
Carrière
Début en WQS 2005
Début en WCT 2007 (à 18 ans)
Victoires 2
dont en WCT 2
Site officiel www.jeremy-flores.com

Jérémy Florès est un surfeur professionnel français né le sur l'île de La Réunion. Il est le plus jeune surfeur de l'histoire à se qualifier pour l'élite mondiale (WCT)[1].

Il a intégré l'équipe France en 2000, est devenu champion d'Europe junior au milieu de l'année 2005, a remporté le championnat du monde WQS en 2006 et termine 8e du WCT, l'élite du surf mondial en 2007, ce qui lui vaut le titre de Rookie of the year (meilleur débutant sur le tour). Le 16 décembre 2010, Jérémy remporte le prestigieux Billabong Pipeline Master devenant ainsi le premier européen à s'imposer dans cette compétition. Cette victoire, qu'il dédiera à son idole Andy Irons, le propulsera au 9e rang mondial au terme de la saison 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence le surf à l'âge de trois ans à La Réunion sur la plage de Boucan Canot puis s'est exilé sur l'île de sa mère, Madagascar, de 7 à 10 ans, où il a continué à progresser avec son père, Patrick.

En 1999, sa famille part vivre en Australie, à Newport, où pendant 6 mois il enchaîne les compétitions australiennes (champion de Sydney en 2000 et 2001, 2e Groms search international final, 1er des Volcom nationals series...).

Pendant 7 ans, il vit 6 mois à Sydney et 6 mois à Capbreton dans les Landes.

À 14 ans il termine 5e des championnats du monde des moins de 18 ans. En 2005, invité par son sponsor Quiksilver, il élimine Mick Fanning (3e mondial), au Quiksilver Pro 2005 d'Hossegor, pour ensuite perdre contre Kelly Slater au cours d'une série d'anthologie.

Il est sur le tour WQS depuis 2 ans, 86e en 2005, il devient en août 2006 1er ce qui lui permet à 18 ans d'être le plus jeune surfeur de tous les temps à intégrer en 2007 le WCT (le top 45, l'élite mondiale du surf). Il a par ailleurs terminé au troisième tour du Quiksilver Pro France 2006.

Et le dimanche 13 mai 2007, à Teahupoo (Tahiti) spot connu internationalement dans le monde, il bat "le King" Kelly Slater dans le 4e Round... il réalise alors un de ses rêves et se qualifie ainsi pour les quarts de finale du Billabong Pro Teahupoo (WCT).

Il remet ça lorsqu'il se qualifie pour le 3e tour du Rip Curl Search Pro Arica (Chili) avec un 9,66 (meilleure vague du 1er Tour)

À l'issue de la saison 2007, il se classe à la 8e place du classement WCT. Son meilleur résultat est une demi-finale obtenue à Trestles, aux États-Unis.

Kelly Slater dira de lui :"Jérémy surfe mieux que moi au même âge". Un compliment qui n'a rien d'anodin venant de la référence de ce sport[réf. nécessaire]

Il remporte le titre ISA de Champion du Monde 2009 et ainsi apporte avec Antoine Delpero (Champion du Monde ISA Longboard) et Pauline Ado (4e féminine) une place de vice-championne du Monde ISA pour la France.

Il finit la saison 2010 en tournant une page de l'histoire du surf Français et plus généralement Européenne en remportant pour la première fois une épreuve du WCT à Hawaï le prestigieux Pipeline Master en éliminant Kelly Slater en demi-finale.

2013 est une année difficile pour le surfeur réunionnais, malgré son titre de champion d'Europe ASP. Il termine 19e du classement WCT.

En 2014, après avoir perdu un heat de justesse contre Sebastien Zietz, Jéremy eu un désagrément avec les juges, et se fait suspendre par l'ASP du billabong teahupoo, un de ces event favori.

Après une saison 2014 chaotique, Florès décroche en 2015 une série de bons résultats. Sur le circuit QS, il termine deuxième du Oakley Lowers Pro à Trestles et du Quiksilver Saquarema Pro à Saquarema, respectivement contre Filipe Toledo et Alex Ribeiro. Sur le circuit d'élite, il termine troisième du Fiji Pro à Tavarua et remporte surtout le Billabong Pro Tahiti à Teahupoo face au Brésilien Gabriel Medina, champion du monde en titre. Cette victoire constitue alors sa deuxième victoire sur le CT après sa victoire au Pipe Masters en 2010 et le place provisoirement à la 7e place du classement général[2].

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Saison par saison[modifier | modifier le code]

  • 2005 :
    • Champion d'Europe junior
    • Champion du monde par équipes junior
  • 2006 :
    • Champion du monde QS
  • 2009 :
    • Vice champion du monde ISA par équipes

Classements[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Championship Tour 8e 10e 25e 9e 13e 10e 18e 33e
Qualifying Series 1er 15e 15e 16e 11e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) L'Équipe magazine, numéro 1270 du samedi 28 octobre 2006, supplément de l'équipe numéro 19113, ISSN 02453312
  2. « Le français Jérémy Florès a remporté l'épreuve de Tahiti », sur L'Équipe (consulté le 26 août 2015).
  3. (en) Résultats du Fiji Pro 2015 sur le site de la WSL
  4. (en) Résultats du Billabong Pro Tahiti 2015 sur le site de la WSL

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :