Ivoy-le-Pré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pré (homonymie).
Ivoy-le-Pré
Image illustrative de l'article Ivoy-le-Pré
Blason de Ivoy-le-Pré
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Vierzon
Canton Aubigny-sur-Nère
Intercommunalité Communauté de communes Sauldre et Sologne
Maire
Mandat
David Dallois
2014-2020
Code postal 18380
Code commune 18115
Démographie
Population
municipale
817 hab. (2014)
Densité 8,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 20′ 45″ nord, 2° 29′ 16″ est
Altitude 270 m
Min. 191 m
Max. 355 m
Superficie 98,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ivoy-le-Pré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ivoy-le-Pré

Ivoy-le-Pré est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire. Elle est à 200 km de Paris par la route départementale 940 et l'A77 et à 30 km de Bourges. Gentilé: les Ivéopratains.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'altitude moyenne du village est de 270 m, celle de son territoire varie entre 190 m et 335 m.

La commune fait partie du canton de La Chapelle-d'Angillon ; en 2015, à la suite du redécoupage des cantons du département, elle fera partie du canton d'Aubigny-sur-Nère[1],[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ennordres
La Chapelle-d'Angillon
Oizon Villegenon
Jars
Rose des vents
Méry-ès-Bois N La Chapelotte
O    Ivoy-le-Pré    E
S
Achères Menetou-Salon Henrichemont

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Etienne De Saporta UDF  
mars 2008 en cours
(au 27 septembre 2014)
David Dallois[1] PLD Cadre
Ancien conseiller général

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 817 habitants, en diminution de -7,37 % par rapport à 2009 (Cher : -0,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 246 2 546 2 636 2 487 2 666 2 705 2 703 2 850 2 770
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 800 2 621 2 643 2 559 2 522 2 419 2 464 2 548 2 438
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 274 2 195 2 168 2 025 1 869 1 768 1 547 1 536 1 337
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 189 1 042 856 933 807 857 873 882 817
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Ivoy-le-Pré (Cher).svg

Les armoiries de Ivoy-le-Pré se blasonnent ainsi :

D'argent à la branche d'if fruitée de deux pièces au naturel, posée en pal et renversée; à la filière d'or.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Ivéopratains :

  • Nicolas Leblanc y est né le 6 décembre 1742. Chimiste au moment de la Révolution, il créa la première lessive « moderne » en extrayant la soude du sel marin.
  • Félix Millet, né en 1844, déposa le premier brevet d'un moteur thermique rotatif en étoile à 5 cylindres. Il incorpora ce moteur dans la roue arrière d'un bicyclette, inventant ainsi la première motocyclette. Ce type de moteur équipa ensuite les avions.
  • Rémy Chauvin, biologiste et entomologiste français qui mena ses travaux au début des années 1990 dans le château d'Ivoy dont il était le propriétaire.
  • François Righi, artiste plasticien, vit et travaille sur la commune depuis 1976.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :