Ivan Sochenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ivan Sochenko
Іван Сошенко
Soshenko.jpg

Buste de I. Sochenko par Nicolas Chmatko

Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Іван Максимович СошенкоVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ivan Maksymovytch Sochenko
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement

Ivan Maksymovytch Sochenko (en ukrainien : Іван Максимович Сошенко, né le à Bohouslav - mort le à Korsoun) est un peintre romantique[1] ukrainien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ivan Sochenko fait ses études à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg en 1834 à 1838. Il va ensuite enseigner l'art dans des gymnasiums à Nijyn (1839-1846), à Nemyriv (1846-1856) et à Kiev[2].

En juillet 1835, il rencontre et se lie avec Taras Chevtchenko[3]. Il lui enseigne les bases de la peinture, et le présente à des artistes et écrivains tels que Yevhen Hrebinka, Vassili Joukovski, Karl Briullov, et Alexeï Venetsianov. Ils aideront Chevtchenko à acheter sa liberté[2],[4]. Plus tard, Sochenko l'aidera également à être admis à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg.

En 1861, il accompagnera le cercueil de Chevtchenko, lors de ses funérailles à Kaniv[4].

Les œuvres de Sochenko sont constituées de portraits, de scènes de genre, et paysages, ainsi que d'icônes.

En 1876, à Kiev, Mykhailo Chaly, ami de Ivan Sochenko, publie une biographie de l'artiste[2],[5].

Gallerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Romanticism », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 24 novembre 2011)
  2. a, b et c (en) « Soshenko, Ivan », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 24 novembre 2011)
  3. (en) « Taras Shevchenko Biography », Taras Shevchenko Museum (consulté le 24 novembre 2011)
  4. a et b (uk) « Сошенко Іван «Не було б Сошенка — не було б Шевченка» », sur format.ua (consulté le 24 novembre 2011)
  5. (uk) « «Добрий ангел» Життєвий шлях друга Тараса Шевченка », sur www.day.kiev.ua (consulté le 18 mars 2006)

Source[modifier | modifier le code]