Ivan Segré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Segre.
Ivan Segré
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Philosophe, talmudisteVoir et modifier les données sur Wikidata

Ivan Segré, né à Paris en 1973, est philosophe et talmudiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ivan Segré étudie la philosophie et la littérature à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense puis à l’université Paris-VIII[1]. En 2008 il soutient sa thèse de doctorat sous la direction de Daniel Bensaïd[2] ; cette thèse, intitulée « La réaction philosémite européenne à l’épreuve de l’histoire juive », sera publiée par la suite en 2009 par les éditions Lignes en deux volumes sous les titres Qu'appelle-t-on penser Auschwitz[3] et La Réaction philosémite ou la Trahison des clercs[4]. Il y critique les intellectuels français dits « communautaires » (Raphaël Draï, Alexandre Adler, Georges Bensoussan ou encore Pierre-André Taguieff[2]).

Dans Le Manteau de Spinoza. Pour une éthique hors la Loi, paru aux éditions La Fabrique en 2014, il s’intéresse au courant de pensée qui a pris Spinoza pour cible[5], et notamment aux intellectuels juifs qui ont reconnu en lui un « traître »[6].

Un article critique à l'égard du boycott d'Israël[7] lui vaut un tollé. Son éditeur Éric Hazan qualifie sa démarche de « revirement »[8], d'autres y voient un « retournement de veste »[9].

Il signe des articles pour plusieurs revues (Lignes, L’autre côté, Labyrinthe)[10].

Prises de position politiques[modifier | modifier le code]

Le 24 novembre 2015, avec plusieurs intellectuels français il signe dans Libération une tribune appelant à manifester le 29 novembre à Paris contre l'instauration de l'état d'urgence, malgré l'interdiction. Ils notent que « c’est une victoire pour Daesh que d’avoir provoqué la mise sous tutelle sécuritaire de la population tout entière [...]. S’il existe quelque chose comme une valeur française, c’est d’avoir refusé depuis au moins deux siècles de laisser la rue à l’armée ou à la police [...] nous n’acceptons pas que le gouvernement manipule la peur pour nous interdire de manifester[11]. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • La Réaction philosémite. La trahison des clercs, Paris, Éditions Lignes, 2009.
  • Qu’appelle-t-on penser Auschwitz, préface d’Alain Badiou, Paris, Éditions Lignes, 2009.
  • Reflections On Anti-Semitism (with Alain Badiou and Éric Hazan), London, VersoBooks, 2013 (traduction anglaise de La Réaction philosémite par David Fernbach)
  • Le Manteau de Spinoza. Pour une éthique hors la Loi, Paris, La Fabrique, 2014 ; traduction anglaise par David Broder : Spinoza: The Ethics of an Outlaw, London, Bloomsbury Academic, 2017.
  • Judaïsme et Révolution, Paris, La Fabrique, 2014.
  • L’Intellectuel compulsif. La Réaction philosémite, 2, Paris, Éditions Lignes, 2016.
  • Les Pingouins de l'universel. Antijudaïsme, antisémitisme, antisionisme, Paris, Éditions Lignes, 2017.

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Réponse à un intellectuel français », in Le Monde Juif, 21 septembre 2009 Réponse d'Ivan Segré au texte de Franklin Rausky publié le 2 septembre 2009 dans Actualité juive et où ce dernier comparaît, entre autres, l'ouvrage La Réaction philosémite au Protocole des Sages de Sion.
  • Controverse sur la question de l'universel (Alain Badiou et Benny Levy), in Revue Lignes n °30, octobre 2009
  • Israël: autoportrait de la geôlière, in Libération, 23 août 2010
  • Proche-Orient: l'adversaire, c'est la violence, in Libération, 18 avril 2011
  • Réflexions sur la fraternité, billet in Qui-vive 2, 27 juin 2013 (billet de son intervention L'idée de fraternité à la soirée Qui-vive 2 au Ciné 1O4 de Pantin)
  • Réflexions sur la question palestinienne, in Agence Média Palestine, 30 septembre 2013
  • Un attachement inconditionnel a la pensée, in Libération, 28 août 2014
  • Le judaïsme de Claude Lanzmann?, in Le Monde, 2 septembre 2014
  • Les dits et non dits au sujet des juifs et des arabes, in Le Monde, 30 octobre 2015
  • L’insurrection n'est pas un crime, in lundimatin #35, 9 novembre 2015
  • L'arme du pauvre, in lundimatin #37, 23 novembre 2015
  • Discussion argumentée avec Alain Badiou 1, in lundimatin #41, 21 décembre 2015
  • Physique et métaphysique de la manifestation, in lundimatin #42, 4 janvier 2016
  • Bensaid lecteur de Badiou: une fraternité critique, in Cahiers critiques de philosophie, n° 15.
  • Daniel Bensaid : le militant philosophe, Bruno Cany (dir.), Hermann, janvier 2016
  • Discussion argumentée avec Alain Badiou 2, in lundimatin #46, 1 février 2016
  • Une indigène au visage pâle. Compte rendu du livre de Houria Bouteldja : Les Blancs, les juifs et nous. Vers une politique de l'amour révolutionnaire, in lundimatin #54, 28 mars 2016
  • Le Talmud et la "sagesse grecque", in Cahiers Philosophiques 2016/2 (n°145), Réseau canopé, 2016
  • Le gai savoir de saint François Nicolas[12], in entretemps.asso.fr, 11 avril 2016
  • Vers une politique de l'amour... - note sur la sexualité féminine, in lundimatin #57, 18 avril 2016
  • L'argument du PIR, in lundimatin #61, 17 mai 2016 Quelques courtes précisions de l'auteur en réponse à l'article Ivan Segré: quand un Camus israelien critique Houria Bouteldja publié in indigènes-républiques.fr
    (voir ci-dessous « Sur Ivan Segré »).
  • L'esprit du judaisme, la police et La Règle du jeu, in lundimatin #64, 6 juin 2016

Entretiens[modifier | modifier le code]

  • La réaction philosémite (entretien avec le PIR), in Indigènes de la République (site internet), 1er juillet 2009
  • Entretien à propos de La réaction philosémite (entretien radiophonique avec Daniel Mermet), in là-bas si j'y suis, France Inter, 2 septembre 2009
  • La philosophie française et les "juifs" (entretien avec Basile Dewez), in Labyrinthe 35/2010 (2): Empire Reader, Editions Hermann, 2010
  • Spinoza et les juifs (2). L'entreprise réactionnaire de Jean-Claude Milner, à propos de Le Sage trompeur. Libres raisonnements sur Spinoza et les Juifs. Court traité de lecture (entretien avec Félix Boggio Ewanjé-Epée), in La Revue des Livres n°13, Editions Amsterdam, septembre-octobre 2013
  • Le Martyr des intellectuels (français) 2, débat en compagnie de Jean-Pierre Garnier, Librairie Tropiques, 16 novembre 2015
  • La réaction philosémite, spécial Ivan Segré (entretien filmé avec Laura Raim), in Hors-Série (94 minutes), émission publiée le 21 novembre 2015
  • « Ivan Segré : "Être à l’affût de toutes les convergences progressistes" », Ballast,‎ (lire en ligne).

Conférences[modifier | modifier le code]

  • Intervention au séminaire d'Alain Badiou Pour aujourd'hui : Platon (3) - séance du 9 juin 2010
  • Le gai savoir de saint François Nicolas, conférence à l'IRCAM in Journées d'étude critique sur Le monde-Musique de François Nicolas, 9 avril 2016

Résidences[modifier | modifier le code]

  • Résidence à la librairie Envie de lire (Ivry-sur-Seine, 94) en 2013 Son projet de résidence est de « faire des religions un savoir partagé », au sein d’un lieu de rencontres et d’échanges, dans cette ville plurielle qu’est Ivry-sur-Seine. Cinq sessions de recherche se succéderont, chacune organisée autour d’une rencontre-débat à la librairie qui en constituera le point culminant. Son projet d’écriture s’intitule L’Hérésie rationaliste. Ou le judaïsme des libres-penseurs[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sur librairie-tropiques.fr.
  2. a et b « De la Shoah et des intellectuels français », Charles Alunni, monde-diplomatique.fr, août 2010.
  3. « Qu’appelle-t-on penser Auschwitz ? », sur lefigaro.fr.
  4. « La Réaction philosémite ou la trahison des clercs », sur lefigaro.fr.
  5. Voir sur franceinter.fr.
  6. « Le manteau de Spinoza d’Ivan Segré », ujfp.org, 19 mars 2014.
  7. Voir sur lundi.am.
  8. Voir sur lundi.am.
  9. Voir sur nantes.indymedia.org.
  10. Publications de Ivan Segré sur Cairn.
  11. Collectif, « Bravons l'état d'urgence, manifestons le 29 novembre », Libération,‎ (lire en ligne).
    Parmi les signataires : Éric Hazan, Frédéric Lordon, Hugues Jallon, Serge Quadruppani, Jacques Fradin, Ivan Segré, Nathalie Quintane, Pierre Alféri, François Cusset.
  12. PDF autorisé et donné à lire au public par l'auteur.
  13. Enregistrements vidéo disponibles sur le net.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur Ivan Segré[modifier | modifier le code]

  • Daniel Bensaïd, Une thèse à scandale : la réaction philosémite à l'épreuve d'un juif d'étude, in Revue internationale des livres et des idées (Rili), n° 14, novembre-décembre 2009, Éditions Amsterdam, 2009.
  • Charles Alunni, De la Shoah et des intellectuels français, in Le Monde Diplomatique, août 2010.
  • Malik Tahar-Chaouch et Youssef Boussoumah, Ivan Segré : quand un Camus israélien critique Houria Bouteldja, in Indigènes-républiques.fr, 9 mai 2016 Réponse à l'article d'Ivan Segré intitulé « Une indigène au visage pâle », compte rendu du livre de Houria Bouteldja : Les Blancs, les Juifs et nous. Vers une politique de l'amour révolutionnaire, publié in lundimatin #54 le 28 mars 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]