Ivan Morris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ivan Morris
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
BologneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Britannique, Britannique (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Mère
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Ivan Ira Esme Morris, , est un japonologue britannique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ivan Morris naît à Londres de parenté mixte, son père Ira Victor Morris étant américain et sa mère l'écrivaine suédoise Edita Morris. Il est étudiant à la Gordonstoun School avant d'être diplômé de la Phillips Academy. Il commence à étudier la langue et la culture japonaise à l'université Harvard où il reçoit son Bachelor of Arts. Il est docteur de l'École des études orientales et africaines à Londres. Il écrit beaucoup sur le Japon ancien et moderne et traduit de nombreuses œuvres littéraires classiques et modernes. Ivan Morris est l'un des premiers interprètes envoyé à Hiroshima après l'explosion de la bombe.

Morris enseigne à la faculté de l'université Columbia de 1960 à 1973 et y préside le département des langues et cultures d'Asie orientale de 1966 à 1969. En 1966, il est élu membre du St Antony's College à l'université d'Oxford. Il est l'un des fondateurs d'Amnesty International USA et le premier président de son conseil d'administration de 1973 à 1976. Ami de Yukio Mishima, il écrit The Nobility of Failure en partie pour placer les circonstances du suicide de Mishima dans leur contexte historique. Le livre est dédié à la mémoire de Mishima.

Lauréat de l'édition 1964 du Duff Cooper Prize, Ivan Morris meurt d'un cancer à Bologne en Italie le .

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Nationalism and the Right Wing in Japan: A Study of Postwar Trends, Oxford University Press, 1960.
  • The World of the Shining Prince: Court Life in Ancient Japan, Alfred A. Knopf 1964
  • Dictionary of Selected Forms in Classical Japanese Literature Columbia University Press, 1966
  • The Le Dit du Genji Scroll, Kodansha, 1971.
  • The Nobility of Failure: Tragic Heroes in the History of Japan, Holt, Rinehart and Winston, 1975

Traducteurs[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Modern Japanese Stories, Charles E. Tuttle, 1962
  • Masao Maruyama, Thought and Behaviour in Modern Japanese Politics, Oxford University Press 1963
  • Japan, 1931–45: Militarism, Fascism, Japanism?, Heath, 1963
  • The Pillow-Book Puzzles, Bodley Head, 1969
  • Madly Singing in the Mountains: an Appreciation and Anthology of Arthur Waley, Walker, 1970

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]