Ivan Ilić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ilić.
Ivan Ilić
Description de cette image, également commentée ci-après
Ivan Ilić photographié par Michelle Blioux

Naissance (40 ans)
Palo Alto,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Pianiste

Ivan Ilić (en cyrillique : Иван Илић), né le à Palo Alto en Californie, est un pianiste américain d'origine serbe. Il réside actuellement à Bordeaux[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à 17 ans à l'Université de Californie à Berkeley où il étudie les mathématiques, le piano, la direction d'orchestre, et l'improvisation avec Steve Coleman[2]. Il travaille également au Conservatoire de San Francisco avec Robert Helps (en) jusqu'au décès de celui-ci, en 2001[3].

En août 2001, il s'installe à Paris où il étudie au Conservatoire national supérieur de musique et de danse et à l'École normale de musique ; ses professeurs sont Christian Ivaldi, François-René Duchâble, et Jacques Rouvier.

Lors de ses études, il est lauréat de la Fondation des États-Unis à Paris, de la Fondation Karić à Belgrade, de la Ville de Paris et de la Fondation Nadia et Lili Boulanger[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Son enregistrement de l'intégrale des Préludes de Debussy en 2008 remporte le prix 'M' de la télévision Mezzo[5] et est classé parmi les cinq meilleurs enregistrements de l'année par le magazine américain Fanfare[6]. Le disque est aussi choisi parmi les Top 5 des CD du site ClassiqueNews[7].

Son album suivant est consacré aux études de Leopold Godowsky[8] pour main gauche d'après Chopin. Accueilli chaleureusement par les critiques [9], ce disque est disque de la semaine du Daily Telegraph (Royaume-Uni) et est présent dans le Top 5 de MDR-Figaro (Allemagne) et de ClassiqueNews[10]. Il est aussi nommé disque de la semaine de la radio tchèque Vltava[11]. Les vidéos publiées à l'occasion de l'enregistrement sur la plateforme YouTube sont vues plus de 500 000 fois[12].

En 2014, le pianiste change de registre avec la parution de son album Le Transcendantaliste consacré à un répertoire plus moderne et à des artistes comme Alexandre Scriabine, John Cage, Morton Feldman, et Scott Wollschleger (en). L'abum est nominé aux prix International Classical Music Awards dans la catégorie Album de l'année. Il apparaît dans le Top 5 CD du mois de Sinfini Music au Royaume-Un et remporte le prix Supersonic de Pizzicato Magazine[13].

Ivan Ilić se consacre ensuite plus spécifiquement au compositeur Morton Feldman en enregistrant pour le label Paraty la pièce For Bunita Marcus. Il dirige parallèlement à la sortie de l'album l'édition d'un livre d'art en hommage au compositeur américain en collaboration avec la Haute École d'art et de design Genève (HEAD)[14].

En 2017, il oriente ses recherches sur le compositeur tchèque Antoine Reicha, compositeur et ami de Beethoven. Il signe avec le label Chandos Records pour l'enregistrement de quatre albums qui lui seront consacrés.

Concerts[modifier | modifier le code]

Souvent invité au Royaume-Uni où il a donné jusqu'à 50 concerts par an[15], il se consacre essentiellement au répertoire soliste, partageant ses concerts entre récitals et concertos. Il s'est également produit en musique de chambre, en particulier à quatre mains avec Noël Lee. Il donne son premier concert à Carnegie Hall en juin 2008 et à Wigmore Hall à Londres en juin 2009[16].

Depuis juin 2011, le pianiste met ses enregistrements à la disposition de l'IMSLP pour soutenir la Culture libre[17].

Activités non musicales[modifier | modifier le code]

En 2010, Ivan Ilić participe au tournage d'un nouveau court métrage, Les Mains de Luc Plissonneau (en)[18]. En 2011 il joue le rôle de Glenn Gould dans le court métrage Le Berger de l'artiste plastique Benoît Maire, aux côtés de Lou Castel[19].

Depuis décembre 2011, il écrit sur la musique pour le quotidien américain The Washington Times[20],[21], Gramophone[22] , BBC Music[23], International Piano[24] , Limelight[25], et Music & Literature[26].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Ivan Ilić, pianiste - œuvres de Brahms, Beethoven et Chopin, Mairie de Paris
  • Elegance and Refinement - Baroque Suites, French Sweets, Magnatune[27]
  • Fugitive Visions - Piano Masterworks by Chopin and Liszt, Magnatune
  • Romantic - Powerful Miniatures by Schumann and Brahms, Magnatune
  • Vitality and Virtuosity - Sonatas by Haydn and Beethoven, Magnatune
  • Transcendental - Transcriptions by Brahms and Godowsky, Magnatune
  • Debussy - Préludes pour piano, Livres 1 et 2, Paraty[5]
  • Godowsky - 22 Études d'après Chopin pour la main gauche, Paraty, sorti en janvier 2012[28]
  • The Transcendentalist - Oeuvres de Scriabine, Cage, Feldman, et Wollschleger, Heresy Records, sorti en 2014[29]
  • Morton Feldman - For Bunita Marcus, Paraty, sorti en 2015[30]
  • Reicha Rediscovered, Volume 1, Chandos Records, sorti en 2017[31]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ivan Ilic, pianiste à l'esprit libre.
  2. (en)« For Ivan Ilić, piano is a way of life », Toronto Star, le 12 février 2009.
  3. Biographie commentée d'Ivan Ilić, Pianobleu.com, octobre 2008.
  4. Biographie de l’artiste.
  5. a et b Page du disque Debussy sur le site du label Paraty, Paraty.fr
  6. Sélection du disque Debussy sur le site du magazine Fanfare, Fanfare Magazine, décembre 2009.
  7. Critique du disque Debussy sur le site Classique News, Classiquenews.com, le 15 septembre 2008.
  8. (en)« A left-handed complement to Chopin: An interview with Ivan Ilić », Clavier Companion, numéro de juillet-août 2011.
  9. Godowsky : 22 Chopin Studies.
  10. Ivan Ilic, piano. Godowski: 22 Etudes d’après Chopin (2010).
  11. (cs)Samouk, který překonal Chopina. Etudy Leopolda Godowského hraje Ivan Ilic.
  12. Pianist Ivan Ilić performs Leopold Godowsky's Chopin Study no.13, "Appassionata".
  13. (de)Eine Stunde lang Ruhe.
  14. Detours Which Have to Be Investigated.
  15. Site officiel d'Ivan Ilić
  16. Critique d'un concert à Wigmore Hall, The Classical Source, le 1er juin 2009
  17. Ivan Ilić sur le site de l'IMSLP
  18. Bande annonce du court métrage Les Mains YouTube.com
  19. Le Berger (2011)
  20. (en) Ivan Ilić, « Poise and perseverance: The story of Paul Wittgenstein, the one-armed pianist », The Washington Times,‎ (lire en ligne)
  21. (en) Ivan Ilić, « Leopold Godowsky, pianist and composer, reborn in the 21st century », The Washington Times,‎ (lire en ligne)
  22. (en)Research is the key to making yourself a better musician
  23. (en)Morton Feldman: Exuberant Dissent
  24. (en)Reicha rediscovered: Ivan Ilić .
  25. (en)Ivan Ilić on the piano music of Antoine Reicha.
  26. (en)Listening to Morton Feldman's For Bunita Marcus.
  27. Ivan Ilić sur le site de Magnatune, Magnatune.com
  28. Annonce de la sortie de l'album Godowsky, Pianobleu.com
  29. CD. Ivan Ilic, piano. The Transcendentalist (Scriabine, Cage, Wollschleger, Feldman).
  30. (de)Ivan Ilić plays Morton Feldman.
  31. «Reicha Rediscovered». Ivan Ilic (piano), Chandos CHAN 10950.

Liens externes[modifier | modifier le code]