Ivan Glasenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glasenberg (homonymie).
Ivan Glasenberg
Glasenberg.png

Ivan Glasenberg au 42e Symposium de Saint-Gall en 2012

Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités

Ivan Glasenberg, né le 7 janvier 1957 à Johannesburg en Afrique du Sud, est un chef d'entreprise, directeur général de Glencore et un milliardaire. Il possède les nationalités sud-africaine, australienne et suisse.

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Ivan Glasenberg est né en Afrique du Sud en janvier 1957. Son père, Samuel Glasenberg, lithuanien, était fabricant de bagages et importateur. Sa mère, Blanche, était sud-africaine.
La famille vivait à Illovo, Gauteng, une banlieue de Johannesburg.

Glasenberg fut athlète et dans sa jeunesse a été champion national junior en marche athlétique.

Il a obtenu un Bachelor en commerce et un Bachelor en comptabilité de l'Université de Witwatersrand, Afrique du Sud. Il fut comptable agréé chez Nexia Levitt Kirson, pendant cinq ans et est expert-comptable agréé en Afrique du Sud. Il a reçu son MBA de l'Université de Californie du Sud en 1983[1].

Glasenberg rejoint Glencore en 1984, travaillant dans le département Charbon en Afrique du Sud et en Australie. Il dirige les bureaux de Glencore à Hong Kong et à Pékin de 1989 à 1990, et devient chef du département Charbon de l'entreprise en 1991. Il est nommé PDG en 2002, succédant à Willy Strothotte (qui était aussi directeur exécutif de Xstrata, groupe qui sera acheté par Glencore en 2013)[2].

En 2005, le journal BusinessWeek parle d'Ivan Glasenberg comme d'un personnage clé (« lieutenant ») dans le secret cercle intime du négociant Marc Rich. Glencore est le successeur de l'entreprise Marc Rich & Co AG.

Sa participation de 15,8 % dans le groupe Glencore (pour 7 milliards d'euros environ en 2011) en fait l'un des hommes les plus riches, voire le plus riche du monde du négoce[1].

En août 2011, en raison du climat économique, Glasenberg aurait perdu 788 millions de livres alors que sa participation de 15,8 % était évaluée à 4,7 milliards de livres. En septembre 2011, en utilisant ses propres dividendes, Glasenberg a commencé à acheter une plus grande partie de Glencore, jusqu'à un montant supplémentaire de 54 millions de dollars d'actions Glencore.

Personnel[modifier | modifier le code]

Ivan Glasenberg a été champion de marche athlétique pour l'Afrique du Sud et pour Israël. En 2017 Vladimir Poutine lui remet l'Ordre de l'Amitié après l'accord de Rosneft[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ivan Glasenberg, L'homme qui vaudra 10 milliards, Journal Le Monde, édition du 25 mai 2011
  2. Eric Onstad, Laura Machinnis & Quentin Webb (2011) The biggest company you never heard of a powerful and secretive Swiss trader is likely to list this year. Can the Goldman Sachs of commodity trading survive going public ?, Dossier spécial, Reuters, février 2011
  3. (en) Jack Farchy, « Putin Awards Glasenberg Order of Friendship After Rosneft Deal », sur Bloomberg.com, (consulté le 12 avril 2017).