Ivan Georgiev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ivan Georgiev, compositeur belge, photo Fabienne Cresens, Bruxelles 2017.
Naissance 21 août 1966 (52 ans) Bruxelles, Belgique.
Activité principale Compositeur pour le cinéma
Style Symphonique Expérimental Electronique
Années d'activité Depuis 1996
Site internet www.ivan-georgiev.com

Ivan Georgiev (prononcé : [ˈivan ʒɔʀʒiɛːv]), né le 21 août 1966 à Bruxelles, est compositeur, pianiste, chanteur et musicothérapeute belge

Il est réputé notamment pour ses musiques de films, mais également ses débuts sur scène avec le groupe Tuxedomoon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Depuis la petite enfance, Ivan Georgiev étudie le piano à Bruxelles, et termine ses classes auprès de Pascale Pirmez. Durant l'adolescence, il se consacre également à l'étude du violoncelle, de la guitare classique et électrique, du saxophone, de la basse et de la contrebasse.

Fin d'adolescence, il étudie l'harmonie dans la classe de Jean-Marie Rens ainsi que la musique de chambre. Dans cette classe, il travaille avec le bassoniste Michel Bergmans à la demande de qui il écrit une sonate pour piano et basson ainsi qu'une pièce d'examen pour violoncelle et basson. Dans cette classe, il y rencontre Jeannot Gillisqui lui commandera son premier quatuor à corde, enregistré pour Igloo Records (1998).

C'est grâce à cet enregistrement, remarqué par le producteur Thierry de Coster, qu'il débute réellement sa carrière, avec le succès du film Le Rêve de Gabriel (1997) de la réalisatrice Anne Lévy-Morelle.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

En 1984, Ivan Georgiev a 18 ans quand il rencontre Yvon Vroman, fondateur du groupe Les Tueurs de la Lune de Miel (Honeymoon Killers). Quelques mois plus tard, celui-ci lui propose de reprendre le poste de bassiste laissé vacant par Vincent Kennis (Le groupe se dissout en 85). Mais cette tentative de remonter le groupe n'aboutit pas. Pourtant, cette rencontre marque le début des premiers concerts professionnels, avec notamment Didier Odieux qu'il rencontre grace l'invitation de ses musiciens, deux ex-Tueurs de La Lune de Miel. Mais également, grace à Yvon Vroman, il décroche son premier contrat pour écrire la musique d'un court métrage (de Anita Beni).

En août 1985 qu'il intègre le groupe Tuxedomoon, avec lequel il part en tournée en Europe et aux USA. Il enregistre avec eux deux albums. Il enchaine quelques groupes jusqu'au milieu des années 1990 (Blaine L. Reininger[1], etc.) et il écrit entretemps sa première musique de long métrage pour Plan Delta[2] de Bob Visser[3], un extrait de 10 minutes. A cette époque, Wim Wenders choisit une chanson du groupe Tuxedomoon (Some Guys), pour son film Les Ailes du Désir.

La musique de film[modifier | modifier le code]

Ayant écrit un premier quatuor à corde ("Trois Paragraphes Suspendus" sorti chez Igloo Records), il est remarqué par le producteur Thierry de Coster qui le met en contact avec Anne Lévy-Morelle. Il écrira la bande originale de deux de ses trois longs métrages documentaires et grâce au succès en salle du premier, "Le Rêve de Gabriel", il commencera une période intensive de composition, principalement pour le documentaire de création, avec quelques exceptions pour la fiction, court métrages pour Jean-Charles L'Ami, Micha Walsh ou Santos Hévia et longs métrages pour Benoit Peeters, Erik Lamens ou Alain Guesnier.

Le début des années 2000 marque un intérêt croissant pour l'écriture et l'improvisation en musique contemporaine, en compagnie de musiciens tels qu'Igor Semenoff (violoniste dans l'Ensemble Ictus) ou Willy Gouders. A la même époque il remonte brièvement sur scène, notamment avec la chanteuse canadienne Kate Carpenter.

A partir de 2010, parallèlement à son travail de compositeur, il s'est formé auprès de J.P. Bouceffa à la musicothérapie, à Paris (AMIF).

Il travaille également pour la télévision, notamment avec la RTBF[4] pour laquelle il réalise la musique de la campagne de lancement de l'équipe belge pour la Coupe du Monde de football de 2018. Ou encore une partie des séries de capsules "Foot Made In Brazil" en 2014 et "Foot Made In Russia"[5] en 2018.

En 2016, Ivan compose, écrit les paroles (en anglais) et chante pour son premier album "Back On The Roads Of Time"[6], sorti en février 2017 chez Freaksville Records, sous le nom d'artiste Ewan[7].

A partir de l'automne 2018, Ivan Georgiev se concentre sur l'écriture symphonique pour le cinéma, avec notamment une première "Symphonic Suite n°1" terminée début 2019 et servira de trame à une fiction en cours d'écriture.

Pour le cinéma et la télévision[modifier | modifier le code]

Les films :

Le Dernier Plan, de Benoît Peeters,

Va, petite !, d'Alain Guesnier,

La couleur du sacrifice, de Mourad Boucif

Stand Up, de Jean-Charles L'Ami[8],

Vaincu, de Santos Hevia,

La Vida de Maria de Magdala, de Santos Hevia,

SM-Rechter"[9], de Erik Lamens[10]


Les documentaires (liste non exhaustive) :

Le Rêve de Gabriel, d'Anne Lévy-Morelle

Sur la Pointe du Coeur[11], d'Anne Lévy-Morelle

Un monde absent, de Ronnie Ramirez,

Aguaviva, de José Luis Penafuerte,

L'ami hollandais, Jef Last & André Gide, de Pieter Jan Smit,

Waterloo, l'Ultime Bataille, de Hugues Lanneau[12], etc.).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Blaine L. Reininger », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  2. Plan Delta (lire en ligne)
  3. « Bob Visser », sur IMDb (consulté le 29 janvier 2019)
  4. « RTBF Info - La référence de l'actualité belge et internationale », sur RTBF Info (consulté le 29 janvier 2019)
  5. « FOOTBALL MADE IN RUSSIA - Take-Five », sur take-five.be (consulté le 29 janvier 2019)
  6. « Amazon Music », sur music.amazon.com (consulté le 29 janvier 2019)
  7. (en) « Ewan », sur Ewan (consulté le 29 janvier 2019)
  8. « YouTube », sur www.youtube.com (consulté le 29 janvier 2019)
  9. SM-rechter (lire en ligne)
  10. « Erik Lamens », sur IMDb (consulté le 29 janvier 2019)
  11. « Anne Lévy-Morelle, Sur la pointe du coeur », sur Cinergie.be (consulté le 29 janvier 2019)
  12. « Hugues Lanneau », sur IMDb (consulté le 29 janvier 2019)