Iván Fischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Iván Fischer
Fischer Iván (2015).jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Fischer IvánVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Sándor Fischer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfant
Nora Fischer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Péter Fischer (en) (cousin germain)
György Fischer (en) (cousin germain)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Genre artistique
Distinctions
Prix Kossuth ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Artiste émérite de Hongrie ()
Gramophone Classical Music Awards ( et )
Prix Kossuth ()
Prix Prima Primissima (d) ()
Prix Radnóti (d) ()
Prix Hazám (d) ()
Chevalier des Arts et des Lettres ()
Citoyen d'honneur de Budapest ()
Prix Sánta Kutya (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Iván Fischer est un chef d'orchestre hongrois, né le à Budapest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Iván Fischer étudie le piano et le violon, puis le violoncelle. Il étudie la direction auprès d'Hans Swarowsky et devient l'assistant de Nikolaus Harnoncourt.

D'abord invité à diriger des orchestres londoniens, il se rend aux États-Unis afin de se consacrer à un cycle Brahms avec l'Orchestre philharmonique de Los Angeles. En 1983, avec Zoltán Kocsis, il fonde l'orchestre du Festival de Budapest qu'il dirige toujours.

Il dirige, en tant que chef invité, les plus prestigieuses phalanges internationales. Il dirige également des opéras et a été nommé directeur musical de l'Opéra national de Lyon entre 2001 et 2003.

En 2006, il reçoit le Prix Kossuth.

Trois membres de sa famille sont également chefs d'orchestre : son père Sándor, son frère Ádám et son cousin György.

Depuis 2013, il est le directeur musical du Konzerthaus de Berlin et chef principal du Konzerthausorchester.

Discographie[modifier | modifier le code]

Fischer est particulièrement réputé pour ses enregistrements consacrés aux œuvres de Béla Bartók, Zoltán Kodály et Antonín Dvořák, tous réalisés avec l'Orchestre du Festival de Budapest. L'enregistrement du Mandarin merveilleux de Bartók a reçu le Gramophone Award en 1998. Il enregistre pour Channel Classics Records (en).

Liens externes[modifier | modifier le code]