Istituto Affari Internazionali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IAI.
Istituto Affari Internazionali
Logo-iai.png
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
Siège social
Pays
Organisation
Personnes clés

Altiero Spinelli, fondateur Ferdinando Nelli Feroci, président. Ettore Greco, Michele Nones et Fabrizio Saccomanni, vice-présidents.

Nathalie Tocci, directeur
Site web

Organisation à but non lucratif, l'Istituto Affari Internazionali (IAI) (français: Institut des Affaires Internationales) a été fondé en 1965 par Altiero Spinelli, son premier directeur, grâce aux contributions conjointes de la Fondation Olivetti, de l'association culturelle et politique Il Mulino, du Centre de recherche Nord et Sud, ainsi que du substantiel soutien de la Fondation Ford. Spinelli s'est inspiré du modèle des think tanks anglo-saxons: il a créé une organisation privée flexible, distincte des Instituts universitaires et des centres de recherche gouvernementaux ou ministériels, mais qui n'en est pas moins capable d'interagir et de coopérer avec les gouvernements, l'administration publique, les acteurs économiques nationaux et les centres universitaires étrangers. Ces caractéristiques sont restées les points forts de l'IAI aujourd'hui.

En 1991 l'Institut s'est installé au Palais Rondinini, un élégant immeuble du XVIIIe siècle dans le centre de Rome. Une grande partie des activités organisées par l'Institut ont lieu dans ses salles de cérémonies baroques. L'Institut a trois objectifs prioritaires: la recherche, l'élaboration d'idées et de stratégies politiques, la formation sur les questions de relations internationales et leur diffusion (Statuto IAI, Article 1)[1].

Recherche[modifier | modifier le code]

La recherche se concentre sur les aires thématiques suivantes:

L'équipe de recherche est composée d'une quarantine de chercheurs, incluant les directeurs de projets ou de départements. La plupart des projets de recherche sont menés conjointement avec d'autres instituts qui ont des caractéristiques similaires.

L'Institut est membre actif – et a souvent été promoteur – d'importants réseaux transnationaux de recherche comme:

  • Council of Councils[2]
  • EuroMeSCo (EuroMediterranean Study Commission)[3]
  • ETTG (European Think Tanks Group)[4]
  • New-Med (OSCE New-Med Track II Network)[5]
  • TEPSA (Trans European Policy Studies Association)[6]

Publications[modifier | modifier le code]

  • The International Spectator, une publication quadrimestrale en Anglais sur les questions de relations internationales en Anglais et soumise à un Comité de lecture publiée par Routledge (Taylor & Francis Group)[7]
  • Global Politics and Security, une série de livres sur des questions d'actualité concernant les relations internationales et l'histoire contemporaine, publiés par Peter Lang[8]
  • IAI Research Studies et Quaderni IAI, deux séries de livres en Anglais et en Italien sur des questions de relations internationals[9]
  • IAI Papers et Documenti IAI, deux séries de documents de recherche en Anglais et en Italien[10]
  • IAI Commentaries, une série d'articles d'opinion en Anglais[11]
  • AffarInternazionali, une webzine en Italien de politiques, stratégie et économie[12]

L'IAI gère en outre cinq sites web:

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Stefania Angelini, La fondazione, le attività e gli scopi dell'Istituto affari internazionali fino agli inizi degli anni 70. Tesi di laurea, Rome, Facoltà di Lettere e filosofia dell'Università La Sapienza,
  • (en) Jean-Pierre Darnis et Alessandro Marrone, « The Istituto Affari Internazionali as non-state actor for Italy's foreign policy? », Cahiers de la Méditerranée, no 94,‎ , p. 331-349 (lire en ligne [PDF], consulté le 6 février 2018)
  • (it) Mattia Diletti, I think tank, Bologna, Il Mulino, (ISBN 9788815130587), p. 112-113
  • (it) Piero S. Graglia, « Altiero Spinelli e la genesi dello IAI: il federalismo, il gruppo de 'il Mulino' e la dimensione internazionale del lavoro culturale », dans Daniela Preda, Altiero Spinelli e i movimenti per l'unità europea, Padova, Cedam, (ISBN 9788813291105), p. 245-278
  • (it) Piero S. Graglia, « Nuovi spazi: l'avventura dello Iai », dans Piero S. Graglia, Altiero Spinelli, Bologna, Il Mulino, (ISBN 9788815121622), p. 445-470
  • (en) James G. McGann, 2018 Global Go To Think Tank Index Report, Philadelphia, University of Pennsylvania Think Tanks and Civil Societies Program, (lire en ligne [PDF])
  • (en) Cesare Merlini, « Altiero Spinelli and the founding of the IAI », The International Spectator, vol. 21, no 3,‎ , p. 3-5 (DOI 10.1080/03932728608456590)
  • (it) Cesare Merlini (dir.), La politica estera dell'Italia. Cinquant'anni dell'Istituto Affari Internazionali, Bologna, Il Mulino, (ISBN 9788815265999)
  • (it) Daniele Pasquinucci, « Un seminario di intellettuali politici: l'Istituto affari internazionali », dans Daniele Pasquinucci, Europeismo e democrazia. Altiero Spinelli e la sinistra europea, Bologna, Il Mulino, (ISBN 9788815077455), p. 231-240
  • (it) Daniele Pasquinucci, « Altiero Spinelli consigliere del principe: la lotta per la federazione europea negli anni sessanta », Digips Working papers, no 23,‎ , p. 11-16 (lire en ligne [PDF])
  • (it) Altiero Spinelli, « AS.C.A-04: Istituto Affari Internazionali (IAI) », dans Historical Archives of the European Union, Florence, European University Institute, (lire en ligne)
  • (it) Altiero Spinelli et Edmondo Paolini (dir.), Diario europeo 1948-1969, Bologna, Il Mulino, (ISBN 9788815019813)
  • (it) Altiero Spinelli et Edmondo Paolini (dir.), Diario europeo 1970-1976, Bologna, Il Mulino, (ISBN 9788815037602)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]