Issa Laye Thiaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thiaw.
Issa Laye Thiaw
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Sangué, (Région de Thiès), Drapeau du Sénégal Sénégal
Date de décès 10 septembre 2017, Sénégal[1]
Nationalité Sénégalais
Profession théologien, essayiste, historien
Résidence Sénégal

Issa Laye Thiaw, né en 1943 à Sangué (région de Thiès, décès 10 septembre 2017, Sénégal[1]), est un historien, théologien et essayiste sénégalais, ancien chercheur au Centre d’études des civilisations (CEC) de Dakar[2][1].

Né dans une famille sérère, lui-même fils d'un prêtre sérère (Saltigué)[3], c'est un spécialiste de la religion sérère, de la tradition et de l'histoire des Sérères[4].

Sélection de travaux[modifier | modifier le code]

  • La femme Seereer (Sénégal), L'Harmattan, Paris, septembre 2005, 282 p. (ISBN 2-7475-8907-2)[4]
  • « La religiosité des Seereer, avant et pendant leur islamisation », in Éthiopiques, no 54, volume 7, 2e semestre 1991[5]
  • « Religions et arbres à travers les âges », colloque à la Fondation Konrad Adenauer, Dakar, 2009[6]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en)Obituary of Professor Issa Laye Thiaw : "Our special tribute to Professor Issa Laye Thiaw", by The Seereer Resource Centre, Seereer Radio and Seereer Heritage Press. Published: 11th September 2017 [1]
  2. (fr) Enracinement et Ouverture. Plaidoyer pour le dialogue interreligieux, Colloque à la Fondation Konrad Adenauer, Dakar, 23 et 24 juin 2009, p. 4 [2]
  3. (en) Fatou K. Camara, The Temple for women initiates: An alternative religious and cultural institution, Université Cheikh Anta Diop, Dakar
  4. a et b (fr) Issa Laye Thiaw, La femme Seereer (Sénégal), L'Harmattan, Paris, septembre 2005, 282 p. (ISBN 2-7475-8907-2) [3]
  5. Texte intégral en ligne [4]
  6. (fr) Enracinement et Ouverture. Plaidoyer pour le dialogue interreligieux, op. cit., p. 43-50 [5]