Israel Dagg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Israel Dagg

Description de l'image  Israel Dagg at World Cup Parade.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Israel Jamahl Akuhata Dagg
Naissance 6 juin 1988 (1988-06-06) (25 ans)
à Marton (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,88 m (6 2)
Position ailier, arrière
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2006-
2008-2010
2010-
Hawke's Bay
Highlanders
Crusaders
42 (59)[1],[2]
25 (133)[2]
39 (70)[2]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2010- Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 31 (67)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 23 juin 2012.

Israel Jamahl Akuhata Dagg, né le 6 juin 1988 à Marton, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais évoluant au poste d'ailier ou d'arrière. D'origine maori, cet international néo-zélandais a remporté la coupe du monde de rugby à XV 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Marton, Israel Dagg fait ses études à l'université de Lindisfarne. En avril 2006, il est le second joueur de l'université à rejoindre la province de Hawke's Bay qui participe à la Air New Zealand Cup, après Danny Lee. En 2008, il est retenu avec les Highlanders pour disputer le Super 14. En 2010, il rejoint les Crusaders. Il fait ses débuts avec l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XV le 22 juin 2010 contre l'Irlande. Malgré une blessure en mars 2011, il se rétablit et participe au Tri-nations 2011. Il est intégré dans la liste de trente joueurs destinés à participer à la Coupe du monde de rugby à XV 2011. Lors du tournoi, il dispute 5 matchs et marque 5 essais dont le premier de la compétition contre les Tonga et deux essais contre l'Equipe de France dans la phase de poules. Positionné à l'arrière à la place de Mils Muliaina, il impressionne par ses crochets qui déstabilisent les défenses[3],[4], la précision de son jeu au pied[3] et sa présence à la réception des chandelles[5]. Critiqué par les médias néo-zélandais en raison d'une virée nocturne dans un bar avec son coéquipier Cory Jane[6], il livre une excellente prestation en demi-finale contre l'Australie[5],[7]. Les All Blacks remportent le titre et Dagg est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de la compétition[8],[9],[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • 15 sélections
  • 40 points (8 essais)
  • sélections par année : 6 en 2010, 6 en 2011, 3 en 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Israel Dagg », sur www.crusaders.co.nz, Crusaders (consulté le 23 août 2011)
  2. a, b et c « Dagg Israel », sur www.itsrugby.fr (consulté le 23 août 2011)
  3. a et b Vincent Péré-Lahaille, « La nouvelle vague », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 20 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)
  4. Clément Mazella, « Coupe du monde de rugby - Notre XV du Mondial », sur coupe-du-monde.tf1.fr, TF1,‎ 27 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)
  5. a et b (en) Mark Reason, « Rugby World Cup 2011: Israel Dagg takes New Zealand to the promised land », sur www.telegraph.co.uk, The Daily Telegraph,‎ 17 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)
  6. (en) Michael Burgess et Bevan Hurley, « Jane, Dagg's All Black booze binge », sur www.nzherald.co.nz, The New Zealand Herald,‎ 9 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)
  7. Émilie Dudon, « Coupe du monde de rugby - Dagg : "Fiers et impatients" », sur coupe-du-monde.tf1.fr, TF1,‎ 17 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)
  8. « Les cinq meilleurs joueurs de la CdM 2011 », sur fr.rugbyworldcup.com, IRB,‎ 24 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)
  9. Clément Mazella, « Notre XV du Mondial », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ 23 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)
  10. AFP, « Mondial de rugby: Bilan par postes: Dagg et Priestland, les révélations », sur www.france24.com, France 24,‎ 24 octobre 2011 (consulté le 23 juin 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]