Israël Guébo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Israël Guébo
Description de cette image, également commentée ci-après
Israël Guébo à Abidjan en 2016
Nom de naissance Israël Guébo
Naissance (37 ans)
Bouaké
Nationalité Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Profession
Autres activités
Formateur, Entrepreneur, Blogueur
Formation
Distinctions
Chevalier de l'Ordre du mérite de la communication

Israël Guébo, né le 6 avril 1982 à Bouaké, est un journaliste, formateur, entrepreneur, homme de médias et de communication ivoirien. Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille (85e), il a également étudié la science politique à l'Université catholique de l'Afrique de l'Ouest.

Il est considéré comme l’une des figures de proue de la promotion de la communication numérique en Côte d’Ivoire et en Afrique subsaharienne francophone.

En juin 2019, il est nommé au Conseil d’administration de l’ESJ-Lille[1], devenant ainsi le premier Africain à intégrer cette instance, depuis la création de l’établissement en 1924[2].

En décembre 2019, il est élevé au grade de Chevalier dans l'ordre du mérite de la communication de Côte d'Ivoire[3].


Biographie[modifier | modifier le code]

C’est en 1998 qu'Israël Guebo apprend l’informatique avec sa mère sur l’ordinateur de son père. La Côte d’Ivoire entame, à cette époque, son développement dans le domaine. En 2000, il découvre Internet et se familiarise avec les outils tels que les moteurs de recherche et les mails[4]. Il est alors loin de se douter des débouchés que lui offriront cette initiation[5].

Après ses études en science politique à l’UCAO, Israël décide d’embrasser sa passion de toujours : le journalisme. Il intègre, en 2006, la rédaction du quotidien Le Courrier d’Abidjan, sous la plume « Yoroba », également surnommé « Yoro ». Le journal est alors dirigé par Théophile Kouamouo. Un an plus tard, il décide de se donner une autre orientation.

Une expérience professionnelle diversifiée[modifier | modifier le code]

En 2007, Yoro quitte la rédaction et s’attache aux blogs qu’il vient de découvrir. Après des débuts sur Afrikblog.com, il migre sur Ivoire-blog.com, la première plateforme de blog « made in Côte d’Ivoire ». C’est d’ailleurs sur cette plateforme que Le Blog de Yoro va voir le jour. Avec lui, il accumule plusieurs prix en Afrique et en Europe.

En février 2009, Israël Guébo crée Avenue225.com, une plateforme d’informations en ligne où les citoyens peuvent envoyer des articles, des photos ou des podcasts afin de décrire leurs quotidiens. En juin de la même année, il rencontre Aude Guyot avec qui le projet des Avenues Africaines va germer et voir le jour  au Mali, au Sénégal , au Togo, au Bénin, au Congo-Brazzaville et au Burkina Faso.

Les blogs et le web ne sont pas sa première expérience. À 21 ans Yoro va occuper le « poste » de député Junior en Côte d'Ivoire pendant deux années (la durée du mandat)[6]. En 2004, pendant un an, il va travailler dans un Cabinet de gestion de projet de développement rural basé dans la capitale ivoirienne. Il occupe le poste de Chef du service administratif. De 2006 à 2007, c’est un cabinet de communication qui le recrute à mi-temps pour être le chargé des relations avec la presse[6]. Un poste qui lui vaudra d’être embauché (toujours à temps partiel) comme chargé de communication par le Centre culturel évangélique d’Abidjan. À ce titre, il va lancer le premier salon du livre chrétien (Silic 2008) qui se déroulera en décembre 2008[6].

Israël Yoroba, c’est aussi une plume qui a volé dans plusieurs rédactions et pour plusieurs organes. Yoro travaille un an et demi pour le journal Le Courrier d'Abidjan, en 2009. Il écrit pour Scrib Magazine (un trimestriel culturel), Objectifs Hebdo (un hebdomadaire économique), Altermonde (un trimestriel français généraliste)[6]. Il fera également des piges pour le blog Planétaire de TV5MONDE, notamment à l’occasion de l’élection du président Barack Obama[7]. Il a été l'un des premiers observateurs de France 24[8]. Écrivain, il a sorti en octobre 2013 « La Vie Comme elle Va » sa première œuvre, une chronique d’articles publiés et inédits [9],[10],[11],[12]

En 2011 de retour en Côte d’Ivoire, il lance avec des amis E-Voir, une agence qui est spécialisée dans de la communication digitale et dans les « Solutions Medias ». Une agence qui organise avec succès les « E-School », une université d’été à l’endroit des populations sur es usages d’Internet dans la vie quotidienne. Après le Summer E-School en 2011, il y a eu Yamoussoukro E-School (Yes) en 2012, Bouaké E-School en 2013 et Bonoua E-School Time en 2014[13]. C’est à lui que va revenir la charge de conduire l’équipe de Webcommunication lors du 6e Sommet Africités qui s’est tenu du 4 au 8 décembre 2012. Un Sommet qui rassemblait plus de 5000 participants en majorité des Maires et des responsables de collectivités locales[14]. Son amour pour la radio l’a emmené à créer Classe.fm, la première webradio d’information en Côte d’Ivoire.

En 2014, Israël Guébo rejoint le Studio Mozaïk (école de formation en radio) en tant que rédacteur en chef. Il devient en 2016, le Directeur du Bureau d'Abidjan de Hémisphère Média Production (boite de production assurant la correspondance pour TF1 en Afrique et pour France 24, M6, Canal+ et ARTE dans certaines zones en Afrique). Il est également rédacteur en Chef du magazine « Paris Abidjan ».

De 2015 à 2016, Israël Guébo travaille dans le cabinet du Ministre ivoirien de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique. Il a en charge la coordination de toute la communication digitale.

Jusqu'en 2016, Israël Guébo est chargé de cours de web journalisme dans des universités et grandes écoles publiques et privées à Abidjan. En 2016, il lance Africa Daily News, site d'information en ligne qui remporte, en 2017, le 2e prix de la meilleure entreprise de presse numérique de Côte d'Ivoire[15].

De 2017 à 2019, il occupe le poste de Chargé de communication régionale pour le Golfe de Guinée à l'agence française de développement.

Depuis avril 2019, il est Coordinateur Hub Médias Sociaux Afrique francophone pour le ministère des affaires étrangères suisse.

Un engagement communautaire et social[modifier | modifier le code]

Israël Guébo lors d'une conférence organisée par l'association Génération Innovante, en décembre 2017

Alors qu’il est en classe de première, en 2000, Israël Guébo est l’un des membres fondateurs du Club Mst/Sida de son lycée à Odienné dans le nord ouest de la Côte d’Ivoire. De 2002 à 2003 à Abidjan, il est l’un des membres fondateurs et le secrétaire général adjoint de l‘Association des Étudiants Juristes (AEJ) de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO)[6]. Depuis octobre 2004, il est le Président-fondateur de l’ONG ACRUE (Les Amis de Christ pour la Rue), une structure qui vise à aider les personnes vivants dans des conditions de vie difficiles (les villages et les quartiers précaires) et n’ayant pas accès aux privilèges les plus élémentaires (la santé, l’éducation, la nourriture etc). Les populations de Yopougon (Abidjan), Bongouanou (est) et Ferkessédougou (nord) ont déjà été visité par cette ONG[6].

Israël Guébo est le président de l’Association Bric’Espoir qui a lancé le 2 novembre 2013 une opération de Financement participatif afin de construire d’ici à 2015 un Tech Hub pour la formation et l’encadrement des jeunes entrepreneurs [16]. Une version pilote de ce projet a été lancé le 02 novembre 2014 à Bonoua, à 60 km au sud d'Abidjan[17].

Israël Yoroba a écrit, mis en musique et interprété une chanson pour sensibiliser à la lutte contre le virus Ebola. Cette chanson est sous licence Creative Commons[18],[19].

Le 28 octobre 2017, il est élu président de Génération innovante, un mouvement citoyen créé pour changer positivement l'image de la jeunesse ivoirienne et africaine[20].

En janvier 2019, il lance le projet « Believe in Abobo » avec pour objectif de montrer un autre visage de la commune d’Abobo, à travers du contenu diffusé sur les plateformes en ligne. Le projet entend aussi sensibiliser les populations sur les questions qui les touchent et contribuer au changement de comportements des Abobolais par des formations au bon usage des outils numériques[21].

Œuvres Littéraires[modifier | modifier le code]

  • Israël Yoroba GUEBO, La vie comme elle va, Les Editions Balafons, , 145 p. (ISBN 2919661949)
  • Israël Yoroba, Compagnie Caïman, Livresque Edition, , 86 p.

Une reconnaissance nationale et internationale[modifier | modifier le code]

Prix et recompenses[modifier | modifier le code]

2008 : Prix du meilleur blogueur francophone aux BOBs, décerné par Deutsche Welle[22].

2009 : Prix spécial du meilleur blog de journaliste d’Afrique de l’Ouest, décerné par Institut PANOS Afrique de l'Ouest lors du Concours Waxal[23].

2011 : Prix Harubuntu (Porteurs d’espoir et créateurs de richesse africains) – Catégorie Communication, décerné par l’ONG belge Echo Communication[24].

2016 : 1er Prix Jeunesse Francophone 3535, Catégorie Blog et Innovation Média, décerné par l'Association 3535[25].

2017 : 2e Prix de la Meilleure entreprise de presse numérique en Côte d'Ivoire, décerné par le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d'Ivoire (Repprelci)[26].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Chevalier du Mérite de la communication (Côte d'Ivoire)[27].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nomination au Conseil d'Administration de l'ESJ Lille », sur ESJ Lille, (consulté le 20 décembre 2019)
  2. « » Côte d’Ivoire / L’Ivoirien Israël Guébo intègre le Conseil d’administration de l’Ecole de journalisme de Lille », sur aip.ci (consulté le 20 décembre 2019)
  3. « » Côte d’Ivoire-AIP/ 95 personnalités distinguées dans l’ordre du Mérite de la communication », sur aip.ci (consulté le 20 décembre 2019)
  4. Tcheya, « Israël Guebo, un héros du digital ivoirien à plusieurs capes », sur TCHEYA, (consulté le 20 décembre 2019)
  5. (fr) Mastermix, « Israel Yoroba Guebo, meilleur Blogueur Francophone », sur http://www.abidjanshow.com, (consulté le 13 février 2010)
  6. a b c d e et f (fr) « Biographie », sur http://www.yoroba.com, (consulté le 12 février 2010)
  7. (fr) « Le Blog de Yoro », sur http://www.tv5.org/, (consulté le 24 février 2010)
  8. (fr) « Israël Yoroba », sur http://www.france24.com, (consulté le 18 février 2010)
  9. (fr) AIP, « Israël Yoroba présente La vie comme elle va ou le regard du journaliste », sur Abidjan.net, Agence Ivoirienne de Presse (consulté le 8 décembre 2014)
  10. (fr) O. Dama, « Littérature / ‘‘La vie comme elle va’’ : Israël Yoroba Guebo interpelle les acteurs de médias », sur Abidjan.net, L'Intelligent d'Abidjan, (consulté le 8 décembre 2014)
  11. (fr) Izoudine Youssef, « Israël Yoroba : du blog au livre », sur Vumagazine.com, (consulté le 8 décembre 2014)
  12. (fr) Diallo Yaya, « Littérature : Israël Yoroba Guebo a dédicacé son œuvre », sur fratmat.info, (consulté le 8 décembre 2014)
  13. (fr) Dapa Arnaud, « TechMissus »view exclusive d’Israël Yoroba GUEBO : ‘’ Internet est en train de transformer le processus et les acteurs de « fabrication » de contenus informatifs », sur Techmissus.com, (consulté le 8 décembre 2014)
  14. (fr) Donatien Kangah, « Meet #AfriCT Abidjan, on y était », sur Avenue225.com, (consulté le 8 décembre 2014)
  15. « Repprelci – Côte d’Ivoire / Presse numérique : des entreprises et journalistes récompensés », sur repprelci.info (consulté le 20 décembre 2019)
  16. « Bric'Espoir "Construisons ensemble" », sur Bricespoir.org, (consulté le 9 décembre 2014)
  17. « Eyolab, Community Sharing », sur http://eyolab.ci/, (consulté le 9 décembre 2014)
  18. (fr) Emeline Wilbercq, « Côte d'Ivoire : "Stop Ebola", un clip pour lutter contre le virus », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique, (consulté le 9 décembre 2014)
  19. (fr) Isidore Kouadio, « Côte d’Ivoire: la lutte contre Ebola s’intensifie sur Internet », sur rfi.fr, RFI, (consulté le 9 décembre 2014)
  20. « Génération Innovante a un nouveau bureau », sur http://generationinnovante.ci (consulté le 3 mai 2018)
  21. « Côte d’Ivoire / Abidjan : A la découverte de la commune d’Abobo », sur Notre Voie News (consulté le 20 décembre 2019)
  22. « Lauréats 2004-2010 - The Bobs - Best of Online Activism », sur thebobs.com (consulté le 6 janvier 2020)
  23. « Afrique : Les lauréats des premiers Prix Waxal des blogs de journalistes sont… · Global Voices en Français », sur Global Voices en Français, (consulté le 6 janvier 2020)
  24. « Prix Harubuntu », sur Echos Communication (consulté le 6 janvier 2020)
  25. « Prix Jeunesse Francophone 3535 », sur www.francophonie3535.com (consulté le 6 janvier 2020)
  26. « Repprelci – Côte d’Ivoire / Presse numérique : des entreprises et journalistes récompensés », sur repprelci.info (consulté le 6 janvier 2020)
  27. « Côte d’Ivoire : 95 acteurs dont Abidjan.net du secteur de la communication distingués dans l’Ordre du Mérite de la Communication », sur Abidjan.net (consulté le 20 décembre 2019)