Ishkashimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ishkashimi
Šьkošmi zьvůk
Pays Tadjikistan
Région Pamir
Nombre de locuteurs 2 000[1]
Typologie SVO
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 ira[2]
ISO 639-3 isk
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF isk

L'ishkashimi (autonyme šьkošmi zьvůk, langue des Šьkošьm) est une langue iranienne parlée au Tadjikistan, dans le district autonome du Haut-Badakhchan par 2 000 ishkashimi[3].

Classification[modifier | modifier le code]

L'ishkashimi appartient au sous-groupe des langues pamiriennes. Oranskij le considère comme formant une seule langue avec le sangletchi de l'Afghanistan[4].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux montrent la phonologie de l'Ishkashimi, les voyelles[5] et les consonnes[6].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i]
ь [ɪ]
u [u]
ů [ʊ]
Moyenne e [e] o [o]
Ouverte a [a]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales Alvéolaires Dorsales
Centrales Latérales Palatales Vélaires Uvulaire
Occlusives Sourde p[p] t [t] k [k] q [q]
Sonore b [b] d [d] g [g]
rétroflexes ṭ [ʈ] ḍ [ɖ]
Affriquées Sourde c [t͡s] č [t͡ʃ]
Sonore dz [d͡z] j [d͡ʒ]
rétroflexes ċ [t͡ʂ] dẓ [d͡ʐ]
Fricatives sourdes f [f] s [s] š [ʃ] χ [χ]
sonores v [v] z [z] ž [ʒ] ɣ [ɣ] ʁ [ʁ]
rétroflexes ś [ʂ] ź [ʐ]
Nasales m [m] n [n]
Liquides Simple r [r] l [l]
rétroflexes ɭ [ɭ]
Semi-voyelles w [w] y [j]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pakhalina et Kourbanov, 2000, p. 196.
  2. code générique, correspondant aux langues iraniennes.
  3. Pakhalina et Kourbanov, 2000, pp. 196-197.
  4. Oranskij, 1977, p. 166.
  5. Pakhalina et Kourbanov, 2000, p. 197. Les linguistes russes n'utilisant pas la notation IPA, la valeur des voyelles n'est pas totalement sûre. C'est le cas de [ь] et [ů] dont la qualité est déduite par leur positionnement sur le diagramme des voyelles.
  6. Pakhalina et Bourkanov, 2000, p. 198.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Oranskij, Iosif M., Les langues iraniennes, traduit par Joyce Blau, Institut d'études iraniennes de l'Université de la Sorbonne Nouvelle, documents et ouvrages de référence 1, Paris: Librairie C. Klincksieck, 1977, (ISBN 2-252-01991-3)
  • (ru) Паxaлинa, T. Н., Ишкашимский язык. Oчepк фонетики и грамматики, тексты и cлoвapь, Moscou: Izdatel'stvo Akademii Nauk SSSR, 1959.
  • (ru) Паxaлинa, T. Н., et Kуpбанов, X., Ишкашимский язык dans Языки мира. Иранские языки III. Восточноиранские языки, pp. 196-208, Moscou: Indrik, 2000, (ISBN 5-85759-107-4)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]