Iseut aux mains blanches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Issue de la tradition orale, Iseut aux Blanches-Mains (ou Iseut la Blanche) était, dans la mythologie bretonne, la femme de Tristan, chevalier de la Table ronde. Elle était jalouse de l'amour que son mari portait à Iseut la Blonde. Lorsque Tristan, blessé à mort, appela Iseut la Blonde à son secours, car elle était la seule capable de le guérir, il convint que le bateau reviendrait avec une voile blanche si elle acceptait de le secourir. Iseut arriva alors dans un vaisseau à la voile blanche, mais l’épouse de Tristan, de colère et de jalousie, lui dit que la voile est noire. Se croyant abandonné par celle qu’il aime, il se laisse mourir. Iseut la Blonde, apprennant la mort de Tristan, se laissa mourir dans ses bras.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Duby, Dames du XIIe siècle : tome 1 : Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres, Gallimard, 1995, chapitre 4.
  • Bernard Belin,La véritable histoire de Tristan et Yseut, Paris, Editions du Cygne, 2017.