Iseltwald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iseltwald
Blason de Iseltwald
Héraldique
Vue du village d'Iseltwald
Vue du village d'Iseltwald
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Interlaken-Oberhasli
NPA 3807
N° OFS 0582
Démographie
Population 433 hab. (31 décembre 2016)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 00″ nord, 7° 58′ 00″ est
Altitude 566 m
Superficie 2 185 ha = 21,85 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Iseltwald

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Iseltwald

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Iseltwald
Liens
Site web www.iseltwald.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Iseltwald est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif d'Interlaken-Oberhasli.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le château de Seeburg: sur la prequ’île de Seeburg se trouvait l’hôtel Belvédère. un marchand bernois nommé Gottfried Siegrist acheta le bâtiment et le fit démonter et reconstruire à l’entrée du village. Il a alors construit l’édifice actuel vers 1907.

La petite île pittoresque dite Schnäggeninseli s'élève à faible distance du rivage.

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

  • Seeburg, en position pittoresque à l'extrémité de la presqu'île, cette grande villa remarquablement ornée dans le style des châteaux français de style Renaissance, a été élevée en 1907 par J. Kellenberg et réaménagée intérieurement en 1927. Par sa situation et son décor, elle évoque les châteaux de Schadau (Thoune) et Hünegg (Hilterfingen)[3].
  • Hôtel de l'Ours (Bucht n° 29) (1908)[3].
  • Église protestante 1937-1939, par les architectes Urfer et Stähli[3].

Route[modifier | modifier le code]

Sortie de l'Autoroute A8.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a, b et c Kunstführer durch die Schweiz : Basel-Landschaft, Basel-Stadt, Bern, Solothurn, vol. 3, Bern, Gesellschaft für schweizerische Kunstgeschichte, , 916 p. (ISBN 3-906131-97-1), p. 500.

Sur les autres projets Wikimedia :