Ise monogatari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Peinture de Sumiyoshi Jokei illustrant le neuvième épisode du Ise monogatari, British Museum.

Les Ise monogatari (Les Contes d'Ise) sont des contes japonais, fameux dans la littérature et dans les références culturelles du Japon. On en ignore cependant et l'auteur, et la date de rédaction. Il se compose de 143 passages (parfois très court, et ne comprenant qu'un seul poème waka), regroupant 209 poèmes[1].

Une bonne partie des contes d'Ise trouve son unité par la présence de Ariwara no Narihira, le poète séducteur[2], dont les aventures amoureuses sont décrites au fil des contes, émaillés par nombre de ses poèmes[3].

L'illustration des Contes d'Ise (Ise monogatari-e) est un thème récurrent de la peinture et de la gravure japonais depuis l'époque de Heian, si bien qu'il subsiste de nombreuses œuvres picturales sur les contes sur une grande diversité de support (rouleaux enluminés, estampe ukiyo-e, paravent, éventail, livret, etc.)[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Shūichi Katō, Don Sanderson 1997, p. 48
  2. Shūichi Katō, Don Sanderson 1997, p. 49
  3. Donald Keene 1955, p. 67
  4. (en) « Ise monogatari-e », sur Japanese Architecture and Art Net Users System (JAANUS) (consulté le 9 avril 2018).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaston Renondeau, Contes d’Ise, Gallimard/UNESCO, coll. « Connaissance de l’Orient »,
  • Shūichi Katō, Don Sanderson, A history of Japanese literature: from the Man'yōshū to modern times, Routledge, (ISBN 9781873410486, lire en ligne), page 48 et suivantes.
  • Donald Keene, Anthology of Japanese literature, from the earliest era to the mid-nineteenth century, Grove Press, (ISBN 9780802150585, lire en ligne), page 68 et suivantes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(fr) Compte rendu du livre « Contes d’Ise »