Isabelle Vernet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vernet.
Isabelle Vernet

Naissance
Vichy
Activité principale Artiste lyrique
Soprano dramatique
Style Opéra, lied, mélodie française
Formation Conservatoire National Supérieur de Paris
Maîtres Régine Crespin
Enseignement Conservatoire à Rayonnement Régional de Marseille

Isabelle Vernet est une cantatrice française (soprano dramatique), née le 7 octobre 1966 à Vichy. Elle se produit sur les plus grandes scènes internationales d'opéra (Amsterdam, Vienne, Chicago, Buenos-Aires, Paris, Londres, Toronto, …) et partage la scène avec les solistes les plus prestigieux (Placido Domingo, Barbara Hendrix, Roberto Alagna, Natalie Dessay, José Van Dam, Sumi Jo, …) sous la direction des plus grands chefs ( Lorin Maazel, Michel Plasson, Armin Jordan, Sylvain Cambreling, William Christie....). Elle est invitée par les grands festivals (Edinburgh, Aix-en-Provence, Salzburg, Oviedo, …) et a participé à de nombreuses émissions de télévision (Eve Ruggieri, Jacques Chancel, Jacques Martin, Alain Duault, Frédéric Lodéon, ...)

Biographie [modifier | modifier le code]

Isabelle Vernet étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle est l’élève de Régine Crespin. Elle y obtient le premier prix en oratorio, opéra et art lyrique.

Sa première prestation sur une scène internationale a lieu au Grand Théâtre de Genève dans le rôle de Métella dans La Vie Parisienne. Puis, elle chante le rôle-titre de l’opéra Pénélope[1] à l’Opéra de Nantes (1990), et le reprendra au Théâtre des Champs-Elysées, Donna Elvira dans Don Giovanni à l’Opéra de Lyon, Chimène dans Le Cid à Chicago, Giulietta dans les Contes d’Hoffmann pour l’ouverture de l’Opéra de Lyon, Didon dans Les Troyens au Capitole de Toulouse et à l’Opéra d’Athènes et le rôle-titre d’Alceste[2] à l’Opéra Bastille (1994).

Elle est invitée à l’étranger pour chanter Freia dans Das Rheingold, Gutrune et la troisième Norne dans Der Götterdämmerung à l’Opéra de Francfort, Le rôle-titre dans Iphigénie en Tauride et Marianne dans Der Rosenkavalier sous la direction de Lorin Maazel au festival de Salzbourg et le rôle titre d’Ariadne auf Naxos  à l’Opéra de Toronto[3] (1995).

Parallèlement, sa carrière française continue avec les rôles de Madame Lidoine dans Le Dialogue des Carmélites[4] à l’Opéra de Bordeaux, Boulotte dans Barbe bleue à Montpellier et Marguerite dans La Damnation de Faust à l’Opéra de Nancy et de Lille. Elle reprend le rôle d’Alceste à Glasgow, Newcastle, Edinburgh et Nice[5]. Elle est Antigone dans Œdipe à Amsterdam[6] (1996), puis Phèdre dans Hippolyte et Aricie à l'Opéra Garnier à Paris[7] qu'elle donnera ensuite en tournée avec les Arts Florissants dirigés par William Christie en France, à New-York et à Vienne.

Sa verve comique trouve à s'exprimer dans les opérettes de la grande époque : elle est le rôle-titre dans La Grande Duchesse de Gerolstein à Toulouse et Bettina dans La Mascotte[8]  à Montpellier, Toulouse, Marseille et à l’Opéra-Comique (2000). Puis elle est Desdemona dans Otello à Düsseldorf, Leonore dans Il Trovatore à Montpellier, Sîta dans Le Roi de Lahore à Bordeaux et à Saint-Etienne, Selika dans L’Africaine à l’Opéra du Rhin, Vittelia dans La Clemenza di Tito à Saint-Etienne et en tournée en Grande-Bretagne et Elettra dans Idomeneo à Toronto. Enfin, elle chante les rôles titres d’Iphigénie en Tauride à Marseille et d’Ariane et Barbe-Bleue au Festival de Prague. Puis elle fut Marthe dans Faust à Avignon et Reims, l’Opinion Publique dans Orphée aux Enfers à Bordeaux, Gertrude dans Roméo et Juliette à Avignon et Marseille, Honorine dans Marius et Fanny[9] à Marseille (2007) et Mme Peachum dans L'opéra de quat' sous à Toulon, Metz, Reims et Tours.

Grande interprète de mélodie française et de Lied, elle a donné des récitals dans les plus grandes salles : Théâtre des Champs-Elysées et salle Pleyel à Paris, Halle aux grains[10],[11] à Toulouse, Wigmore Hall et Royal Albert Hall à Londres, ... et au cours des festivals les plus prestigieux : Aix-en-Provence, Chorégies d’Orange, Salzburg, Oviedo …

Elle enseigne aujourd'hui au Conservatoire à Rayonnement Régional de Marseille et dispense régulièrement des master-classes et récitals en France et en Corée du Sud[12]

Discographie [modifier | modifier le code]

  • Les Mélodies de Duparc, Gounod et Berlioz chez LIGIA (Harmonia Mundi), 
  • Del Destino aux côtés de son frère l'organiste Olivier Vernet, 
  • Œdipe chez EMI,
  • Don Quichotte chez EMI 
  • Le Domino Noir chez DECCA, 
  • La Légende de Sainte-Cécile chez EMI, 
  • Les Classiques de Jacques Martin chez PHILIPS, 
  • Les Contes d'Hoffmann pour l'ouverture du nouvel opéra de Lyon.(DVD). 
  • Johann Ludwig Krebs : Ensemble In Ore Mel Quatuor vocal (mezzo-soprano) chez Ligia Digital
  • Les Orgues de la cote d'or avec Olivier Vernet  Motets chez Ligia Digital
  • Musique sacrée à Monaco avec Olivier Vernet Motets chez Ligia Digital

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Parouty, « Pénélope à Nantes », Diapason,‎
  2. Alain Lompech, « Changement de distribution à l'Opéra Bastille : Doubles doublures », le Monde,‎
  3. (en) Herman Trotter, « Opera, Comedy make magical mixture », The Buffalo News,‎
  4. Jacques Doucelin, « Quand Poulenc écrase Bernanos », le Figaro,‎
  5. « musique - opéra - Gluck », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 février 2018)
  6. (nl) INTERNATIONAAL PODIUMKUNSTENFESTIVAL, « Programma 2018 », sur www.hollandfestival.nl (consulté le 11 février 2018)
  7. « opéra - Hippolyte et Aricie », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 février 2018)
  8. Didier Roumilhac, « La Mascotte », Opérette,‎
  9. « Toute la musique qu'il aime », La Marseillaise,‎
  10. « Isabelle Vernet remplace Cecilia Bartoli », Le journal de Toulouse,‎
  11. Anne-Marie Chouchan, « Isabelle Vernet à la Halle aux grains : l'intelligence et l'émotion », La dépèche,‎
  12. « Concert de la Mezzo Soprane Isabelle Vernet : mélodies françaises », sur Institut Français de République de Corée (consulté le 11 février 2018)