Isabelle Patissier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isabelle Patissier
Image illustrative de l'article Isabelle Patissier
Isabelle Patissier en 2011 au Maroc
Contexte général
Sport Escalade, Rallye-raid automobile
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (50 ans)
Lieu de naissance Sainte-Foy-lès-Lyon
Taille 1,71m
Poids de forme 49 kg
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde 0 1 1
Championnats d'Europe 0 1 0

Isabelle Patissier, née le à Sainte-Foy-lès-Lyon, est une grimpeuse française, quadruple championne de France, double championne du monde, passionnée par le rallye automobile dont elle devient en 2004 la première femme championne du monde en catégorie « production ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabelle commence à grimper à l'âge de cinq-six ans avec ses parents, amoureux de la montagne. Jusqu'à douze ans, elle grimpe essentiellement sur des blocs, puis à quatorze ans, elle pratique l'escalade à Chamonix. Avec sa famille toujours, elle s'essaie aux falaises à Presles, au cœur du Vercors dans le Royans, entre Grenoble et Valence. Elle pratique également le ski alpin et le slalom.

À l’âge de 19 ans, en 1986, elle remporte la première compétition officielle française, organisée à Vaulx-en-Velin, en grimpant pieds nus. La salle de sport est alors à deux pas de son école secondaire. Cette victoire lui donne la motivation nécessaire pour se consacrer à temps plein à l'escalade. À l’âge de 21 ans, en 1988, elle remporte le premier de ses quatre titres de championne de France d’escalade. La même année, elle est la première femme à gravir un 8b: Sortilèges au Cimaï.

De 1989 à 1995, elle participe à la coupe du monde, remportant le premier prix à deux reprises, en 1990 et 1991, en catégorie difficulté.

Elle se marie le 3 septembre 1993 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) avec Nicolas Hulot, journaliste-reporter, animateur-producteur de télévision et écrivain français, dont elle divorce le 9 avril 1996[1].

À l'âge de 27 ans, en 1994, elle cesse de grimper à haut niveau après dix ans de carrière, étant alors devenue vice-championne d'Europe.

À partir de 2000, elle fait ses débuts en sport automobile, à commencer par le rallye des Gazelles. En 2002, elle participe à son premier Paris-Dakar, dont elle est la première femme à remporter en 2004 le titre dans la catégorie production.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]


Coupes du monde d'escalade[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Reconnaissance et distinction[modifier | modifier le code]

En 1995, elle est lauréate du trophée des femmes en or.

Ascensions notables[modifier | modifier le code]

7c - 8b
Nom Site Date Commentaires
Katapult Obere Gößweinsteiner Wände, Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1985 Premier 7c féminin français[2]
Échographie Gorges du Verdon, Drapeau de la France France Printemps 1988 8a (ex 8b)[2]
Sortilèges Le Cimaï, Drapeau de la France France 1988 Premier 8b enchainé[2]
Les sucettes à l'anis Le Cimaï, Drapeau de la France France 1989 Second 8b enchainé[2]

Galerie[modifier | modifier le code]

Rallye-raids[modifier | modifier le code]

Isabelle au volant d'un buggy

Débuts en 2002 :

  • 1re femme Championne du monde de la spécialité : 2004 (en catégorie Production, avec le team Nissan Dessoude)
  • Vainqueur du Oman Desert Express en 2004
  • 4e du Rallye de Tunisie : 2007 (7e en 2006 et 9e en 2004)
  • 7e du Rallye de Turquie en 2005
  • 9e du Rallye d'Orient en 2004
  • 3 victoires de catégories (T1 - Production) : Tunisie, Maroc et Orient, en 2004 (et 2e au Paris-Dakar la même année)
  • 9 participations au rallye Paris-Dakar en 2002, 2003, 2004, 2006, 2007, 2009, 2010, 2011 et 2012 (meilleur classement général : 16e en 2011). En 2011, elle est en outre troisième au classement des deux-roues motrices.

Son copilote est Thierry Delli-Zotti depuis 2006 (huit fois pilote et douze fois copilote ou mécanicien, sur le Paris-Dakar) devenu alors son époux.

  • 2e du 3Com Star Challenge en 2000
  • 3e du Trophée des Gazelles en 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :