Isabelle Mouthon-Michellys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isabelle
Mouthon-Michellys
Triathlon pictogram.svg
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport Triathlon
Période active Années 1990 - années 2000
Biographie
Nom complet Isabelle Mouthon
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (50 ans)
Lieu de naissance Annecy (France)
Club E.C. Sartrouville Triathlon

Isabelle Mouthon-Michellys, née le à Annecy, est une triathlète internationale française, sœur et coéquipière de Béatrice Mouthon. Elle est double championne du monde de triathlon longue distance et meilleure performeuse française de l'histoire sur Ironman avec une deuxième place en 1995.

Biographie[modifier | modifier le code]

icône image Image externe
Isabelle Mouthon-Michellys

Carrière en triathlon[modifier | modifier le code]

Isabelle Mouthon-Michellys a en plus de deux titres de championne de France longue distance, huit titres de championne de France sur la distance M (dite distance olympique).

Première Européenne à s'imposer sur le triathlon international de Nice en 1993, devant Sue Latshaw et Béatrice Mouthon[1], elle est sacrée première championne du monde de la catégorie longue distance en 1994. Elle est également la première et la seule française à ce jour à s'être hissée sur la deuxième marche du podium du championnat du monde d'Ironman à Kona (Hawaï) organisé par la World Triathlon Corporation en 1995. À part sa sœur, huitième la même année, aucune française n'a réalisé de « Top 10 »[2].

En 1996, elle met sa carrière entre parenthèses pour se consacrer à son métier de kinésithérapeute. Elle décide de reprendre en 1997 et se classe cinquième du championnat du monde sur la future distance olympique, alors que ce sport est prévu au programme des Jeux olympiques de Sydney en 2000[3].

Alors sujette aux critiques la jugeant « cramée », elle réalise l'exploit de réaliser le doublé individuel et par équipe au championnat du monde 2000 à Nice, avec une préparation raccourcie. Le col de Vence la voit perdre de vue la tête de course dans la partie vélo. Elle rattrape sur le semi-marathon la championne du monde en titre danoise, Suzanne Nielsen, puis la Suissesse Natascha Badmann, qui venait de remporter l'Ironman de Kailua-Kona. Le titre par équipe est remporté grâce à la cinquième place d'Hélène Salomon, sa coéquipière au club de l'E.C. Sartrouville Triathlon[4]. Elle participe ensuite au premier triathlon olympique lors des JO 2000. Elle finit à la 7e place en h 2 min 53 s. Sa sœur Béatrice participe aussi aux Jeux cette année-là.

Point de vue sur l'évolution du triathlon[modifier | modifier le code]

Isabelle regrette cependant l'entrée de sa discipline parmi les sports olympiques. La distance retenue, correspondant aux épreuves courtes (1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied), est bien loin des distances d'origine de la référence Ironman. Elle pointe du doigt la spécialisation presque nécessaire des triathlètes, choisissant soit la courte soit la longue distance, elle qui a remporté des épreuves dans les deux types de course[5].

Elle confie après sa reprise en 1997 que la partie course à pied est pour elle la plus difficile, alors que le vélo a déjà sollicité énormément les jambes. À l'époque, elle fait partie des rares triathlètes françaises qui peuvent vivre de leur passion, mais indique gagner dix fois moins que les Américaines et les Australiennes qui dominent la discipline alors[3]. La rémunération est aussi en baisse lors des années olympiques : à cause de la préparation spécifique nécessaire et des besoins de passer certaines épreuves, la triathlète déplore la perte de plusieurs sponsors : « Je vis moins bien de mon sport depuis que le triathlon est olympique »[5].

Participation à Fort Boyard[modifier | modifier le code]

Avec sa sœur, Isabelle participe à l'émission Fort Boyard en mai 1999, dans l'équipe formée par Fabienne Thibeault pour l'association « Enfance et partage », à laquelle elles rapportent 4 423 € (29 010 Francs à l'époque)[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Isabelle Mouthon-Michellys a une sœur jumelle, Béatrice Mouthon. Elles ont toutes deux commencé le triathlon ensemble et sont très proches physiologiquement l'une de l'autre, bien qu'elle ait les meilleurs résultats en course[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit national et international de triathlon depuis 1990[8],[9].

Année Compétition Pays Position Temps
2001 Embrunman Drapeau de la France France Gold medal icon.svg 11 h 54 min 0 s
2000 Championnat du monde longue distance par équipes Drapeau de la France France Gold medal icon.svg
Championnat du monde longue distance Drapeau de la France France Gold medal icon.svg h 4 min 48 s
Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1999 Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1998 Coupe du monde - Classement Général Bronze medal icon.svg
Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1997 Championnat du monde longue distance par équipes Drapeau de la France France Gold medal icon.svg
Championnat du monde courte distance Drapeau de la France France Silver medal icon.svg h 21 min 23 s
Coupe du monde - Classement Général Bronze medal icon.svg
Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1995 Coupe du monde - Classement Général Silver medal icon.svg
Championnat d'Europe Drapeau de la Suède Suède Gold medal icon.svg h 59 min 32 s
Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona Drapeau des États-Unis États-Unis Silver medal icon.svg h 25 min 13 s
Championnat de France longue distance Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1994 Championnat du monde longue distance par équipes Drapeau de la France France Gold medal icon.svg
Championnat d'Europe Drapeau de l'Allemagne Allemagne Bronze medal icon.svg h 5 min 58 s
Championnat du monde longue distance Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1993 Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
Triathlon international de Nice Drapeau de la France France Gold medal icon.svg h 44 min 36 s
1992 Ironman New Zealand Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Silver medal icon.svg 10 h 6 min 22 s
Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1991 Championnat d'Europe Drapeau de la Suisse Suisse Gold medal icon.svg h 7 min 52 s
Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1990 Championnat d'Europe Drapeau de l'Autriche Autriche Bronze medal icon.svg h 7 min 35 s
Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 30 ans du Triathlon de Nice », sur ligue-ca-triathlon.com (consulté le 26 octobre 2015).
  2. « TOP 10 Ironman Hawaii », sur triclair.com (consulté le 13 octobre 2015).
  3. a et b Claude Hessege, « Isabelle Mouthon-Michellys, ou la souffrance de la triathlète », sur humanite.fr, L'Humanité,‎ (consulté le 13 octobre 2015).
  4. Dominique Vieillard, « Isabelle Mouthon en or », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ (consulté le 13 octobre 2015).
  5. a et b Jean-Luc Ferré, « Le triathlon s'est banalisé à Sydney », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ (consulté le 13 octobre 2015).
  6. « Équipe Fabienne Thibeault 1999 », sur fort-boyard.fr (consulté le 22 octobre 2015).
  7. Gilles Van Kote, « Les Mouthon », sur lexpress.fr, L'Express,‎ (consulté le 13 octobre 2015).
  8. « Isabelle Mouhton Triathlon », sur www.les-sports.info (consulté le 11 octobre 2014).
  9. « Palmarès ITU : Isabelle Mouthon », sur www.triathlon.org (consulté le 11 octobre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle et Béatrice Mouthon, Le triathlon : du débutant à l'Ironman, Éditions Minerva, (ISBN 2-8307-0610-2).