Isabelle Kaiser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Isabelle Kaiser
Isabelle Kaiser.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Distinctions
Archives conservées par
Archives littéraires suisses (CH-000015-0: SLA-Kaiser)Voir et modifier les données sur Wikidata

Isabelle Kaiser, née à Beckenried en Suisse le [1] et morte le à Beckenried, était une romancière et poétesse suisse[1].

Son père, Fernando Kaiser, était journaliste et député au Grand Conseil genevois[2], sa mère descendait de Nicolas de Flue[1]. Après avoir vécu à Genève[1] puis à Zoug [2],[3] dans sa jeunesse, elle se retira, « éprouvée par des deuils successifs et des maladies » d'après Gérard Walch, à Beckenried en 1897[1] où elle se consacra à l'écriture.

De langue maternelle allemande, elle écrivit d'abord essentiellement en français jusque vers 35 ans, puis surtout en allemand [3]. Elle écrivit ainsi de nombreux romans et poèmes dans les deux langues[3]. L'Académie française lui décerne le prix Juteau-Duvigneaux en 1910 pour son ouvrage Marcienne de Flüe. Journal d'une femme - L'Ascension d'une âme et le prix de Jouy en 1917 pour La Vierge du lac.

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Letzte Garbe : Novellen und Skizzen. - Zug, 1929
  • L'ascension d'une Âme. Marcienne de Flüe. - Paris, 1928
  • Bilda, die Hexe : Roman aus der Zeit der Hexenprozesse in der Schweiz. - Regensburg, 1921
  • Mein Herz : Gedichte. - Stuttart, 1921
  • Le jardin clos : poésies. - Lausanne, 1920
  • Rahels Liebe. - Köln, 1920
  • Wenn die Sonne untergeht. - Stuttgart, 1919
  • Die Friedenssucherin. - Köln, 1917
  • Vater unser. - Köln, 1917
  • Von ewiger Liebe : Novellen und Skizzen. - Köln : Bachem, 1914
  • Mein Herz : Gedichte. - Stuttgart, 1911
  • Der wandernde See : Roman aus den Unterwaldner Bergen. - Köln, 1910
  • Der Roman der Marquise. - Leipzig, 1909
  • Seine Majestät : Novellen. - Stuttgart, 1905
  • La vierge du lac : roman des montaignes d'Unterwalden. - Paris, 1904
  • Vive le roi : roman des guerres de la vendée. - Paris, 1903
  • Notre père, qui êtes aux cieux : Roman. - Lausanne, 1900
  • Héros. - Paris, 1898
  • Des ailes : poésies. - Lausanne, 1897
  • Sorcière. - Lausanne, 1896
  • Fatimé : poésies. - Neuchâtel, 1893
  • Der letzte Appell, 25.  : Erinnerungslied an die Wiedersehens-Feier der Scharfschützenkompagnien Nr. 28 und 70 in Zug. - Zug, 1891
  • Médaille Suisse : en l'honneur de la Société suisse de numismatique réunie à Zoug le 31. . - Zoug, 1891
  • Cœur de femme. - Neuchâtel, 1891
  • Tugenia's Lied zur Gedenkfeier : Zug, 5. Juli 1887 - Zug, 10. September 1890. - Zug, 1890
  • Ici-Bas : poésies. - Genève. 1888
  • La catastrophe : poème en faveur des victimes du 5, 6 et à Zoug. - Zoug, 1887

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Gérard Walch, « Nouvelles Pages Anthologiques », Eugène Figuière et cie éditeurs, Paris, page 443
  2. a et b Renato Morosoli, « Isabelle Kaiser », sur Dictionnaire historique de la Suisse, (consulté le 13 novembre 2016)
  3. a b et c « Isabelle Kaiser », sur Helvetic Archives (consulté le 16 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]