Isabelle Hudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Isabelle Hudon
Illustration.
Fonctions
Ambassadrice du Canada en France
En fonction depuis le
Premier ministre Justin Trudeau
Prédécesseur Lawrence Cannon
Biographie
Date de naissance
Nationalité Canadienne

Isabelle Hudon, née en 1967, est une femme d'affaires et diplomate canadienne. Après un long séjour comme présidente et chef de la direction à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, elle a pris la direction à l'automne 2008 de la firme montréalaise Marketel. En août 2010, elle est nommée présidente de la Financière Sun Life au Québec[1]. En 2017, elle devient ambassadrice du Canada en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabelle Hudon a commencé sa carrière professionnelle en politique fédérale dans divers ministères, entre autres dans le cabinet de la ministre responsable de l'Agence canadienne de développement international. Elle a par la suite occupé des postes stratégiques dans le secteur privé chez Bell Solutions globales, à l'Agence spatiale canadienne (ASC), chez Bombardier Aéronautique et à BCE Média.

Elle s'est jointe à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain en 2002 et a accédé au poste de vice-présidente exécutive en 2004. Elle devient présidente et chef de la direction de la Chambre en 2005 après le départ de Benoit Labonté. Elle siège à plusieurs conseils d'administration, devient une femme influente et on la retrouve sur toutes les tribunes montréalaises.

Elle siège sur de nombreux conseils d'administration. Elle est l'une des récipiendaires 2005 du Canada's Top 40 Under 40 (les 40 Canadiens les plus performants de moins de 40 ans) et a été reconnue en 2006 parmi les 100 femmes les plus influentes du Canada par Canada's Most Powerful Women: Top 100. En octobre 2008, elle annonçait à la surprise de tous son départ de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour aller prendre la direction de la firme montréalaise Marketel, où elle passe 18 mois. Dans une entrevue, elle admet qu'elle ne s'est jamais sentie chez elle dans le milieu de la publicité[1].

Malgré son manque d'expérience du domaine de l'assurance, elle est nommée à la présidence de la Financière Sun Life au Québec en août 2010. Elle a pour tâche de redorer la réputation de l'entreprise d'assurance et de services financiers, ternie depuis le déménagement de son siège social de Montréal vers Toronto en 1978[1]. Pour ce faire, elle compte sur sa grande connaissance du milieu des affaires québécois et son important réseau de contacts[2].

Le 29 septembre 2017, elle est nommée ambassadrice du Canada en France. Elle est la première femme à occuper ce poste[3]. Elle entre en fonction le 6 novembre.

Mécénat[modifier | modifier le code]

Isabelle Hudon est une figure active de la scène mondaine montréalaise. Elle participe à une foule d'activités de bienfaisance et s'implique dans l'organisation de soirées bénéfices au profit d'organisations charitables ou culturelles, comme les Grands Ballets canadiens[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Vincent Brousseau-Pouliot, « Isabelle Hudon veut redorer le blason de Sun Life au Québec », La Presse, Montréal,‎ (lire en ligne)
  2. Jean-Philippe Décarie, « Le pari d'Isabelle Hudon », La Presse, Montréal,‎ (lire en ligne).
  3. Agence QMI, « Isabelle Hudon devient l’ambassadrice du Canada à Paris », Le Journal de Québec (consulté le 29 septembre 2017).
  4. Nathalie Petrowski, « Isabelle Hudon: la reine du bal », La Presse, Montréal,‎ (lire en ligne).