Isabella Cortese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Isabella Cortese
Biographie
Décès
Activités

Isabella Cortese (fl. 1561) est une alchimiste Italienne et écrivaine de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1561, le livre d'Isabella Cortese I secreti della signora Isabella Cortese paraît pour la première fois à Venise et présente l'alchimie à un plus grand public. Il contient des remèdes médicaux et cosmétiques, des conseils d'économie familiale, ainsi qu'une discussion de la façon de transformer du métal en or [1]. Le livre a été populaire et réédité plusieurs fois durant le XVIIe siècle. On a énoncé que ses connaissances provenaient davantage de ses voyages que de lectures de textes plus anciens [2].

Le cratère vénusien Cortese a été nommé en son honneur.

Le nom d'Isabella Cortese serait un pseudonyme[3]. Aucune source biographique ne confirme son existence et les répertoires bibliographiques de l'histoire de la médecine et de la science ne citent aucune Isabella Cortese.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilleir, Montoya & van Dijk p. 142
  2. Robin, Larsen & Levin p. 5
  3. (it) Massimo Rizzardini, Lo strano caso della Signora Isabella Cortese, professoressa di secreti.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • I Secreti della signora Isabella Cortese ne' quali si contengono cose minerali, medicinali, artificiose et alchimiche et molte de l'arte profumatoria, appartenenti a ogni gran signora (1561), Venise, 1574. [1]

Études[modifier | modifier le code]

  • (en) Anke Gilleir, Alicia Montoya et Suzan van Dijk, Women Writing Back / Writing Women Back: Transnational Perspectives from the late Middle Ages to the dawn of the modern era, Koninklijke Brill NV, Leiden,
  • (en) Diana Maury Robin, Anne R. Larsen et Carole Levin, Encyclopedia of women in the Renaissance: Italy, France, and England, ABC-CLIO, Inc,
  • William Eamon, Science and the Secrets of Nature. Books of Secrets in Medieval and Early Modern Culture, Princeton University Press, 1994, p. 135-137, 164, 194, 290.