Isabel Marey-Semper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Isabel Marey-Semper
Isabelmareysemper.jpg
Isabel Marey-Semper le 13 janvier 2014.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Isabel Marey-Semper, née en 1967, est une personnalité française du monde des affaires, ancienne directrice de la communication du groupe L'Oréal[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Directrice financière et de la stratégie de PSA Peugeot Citroën[2] jusqu'à l'arrivée du nouveau Président du Directoire Philippe Varin en juin 2009, elle est évincée dans l'organisation mise en place par ce dernier[3]. Elle avait été appelée en février 2007 dans le groupe par Christian Streiff, qu'elle avait côtoyé dans le groupe Saint-Gobain où elle fut directrice de la stratégie des branches céramiques, plastiques et abrasifs de 2002 à 2004, puis directrice du plan et de la stratégie du groupe de 2004 à 2005.

Elle a ensuite été nommée directrice des opérations de la division propriété intellectuelle et licences de Thomson de 2006 à 2007. Avant de siéger au conseil d'administration de Faurecia[4] entre 2007 et 2009, et d'être élue membre du conseil d’administration de l'entreprise finlandaise Nokia en avril 2009[5].

En 2010, elle devient directrice des moyens communs au sein du département Recherche et Innovation de L'Oréal, puis directrice de la recherche avancée avant d'être nommée, en 2015, directrice générale communication, développement durable et affaires publiques, succédant à Sara Ravella[1] . Par la même occasion, Isabel Marey-Semper devient directrice générale de la Fondation L'Oréal et membre du comité exécutif du groupe[4]. En janvier 2018, elle quitte L'Oréal pour poursuivre d'autres projets professionnels.

Formation[modifier | modifier le code]

Elle est diplômée de l'École Normale Supérieure, major de promotion 1988[6]. Isabel Marey-Semper est titulaire d'un doctorat en neuro-pharmacologie de l'Université Pierre-et-Marie-Curie et d'un MBA du Collège des ingénieurs[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2008, elle figure dans le classement annuel du Wall Street Journal des 10 femmes à suivre en Europe[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]