Isabel Cristina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Isabel Cristina
Image illustrative de l’article Isabel Cristina
Bienheureuse, Martyre de la pureté
Naissance
Barbacena, Minas Gerais, Brésil
Décès (à 20 ans) 
Juiz de Fora, Brésil
Nationalité Brésilienne
Vénérée à sanctuaire Nossa Senhora da Piedade à Barbacena
Béatification le par le cardinal Raymundo Damasceno Assis
Vénérée par l'Église catholique

Isabel Cristina Mrad Campos, née le et morte assassinée le , était une jeune laïque catholique brésilienne, tuée pour avoir voulu préserver sa chasteté. Considérée comme martyre de la pureté par l'Église catholique, le Vatican annonce en octobre 2020 qu'elle sera prochainement déclarée bienheureuse. Elle est officiellement déclarée bienheureuse le lors d'une messe présidée par le cardinal Raymundo Damasceno Assis au sanctuaire de Nossa Senhora da Piedade à Barbacena[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabel Cristina Mrad Campos est issue d'une famille catholique pratiquante. Son père est le président du groupe paroissial Saint-Vincent-de-Paul, qui assiste les pauvres et les malades. Son engagement influe la vie de famille et notamment Cristina, qui a une prédilection pour les enfants pauvres et handicapés à l'école. Elle souhaite devenir médecin pédiatre en Afrique[2].

À la fin du lycée, Cristina se fiance et décide de consacrer sa virginité à Dieu avant de se marier. Elle s'engage activement dans sa paroisse et participe chaque jour à la messe. Sa devise, retrouvée dans son journal intime, est : « Toujours sourire puisque Jésus m'aime »[2].

En avril 1982, Cristina s'installe à Juiz de Fora, pour l'université. Elle emménage avec son frère. En plus de sa vie sociale, elle fait chaque jour l'adoration eucharistique[2].

Le , un ouvrier installe une armoire dans l'appartement de Cristina. Il évoque des propos obscènes. Le , il revient à l'appartement et tente de violer Cristina. Il monte le son de la télévision pour étouffer les cris de la jeune femme et lui bande les yeux. Se débattant comme elle peut et priant son chapelet, l'agresseur poignarde Cristina à une dizaine de reprises, sans pouvoir la déflorer. C'est le frère de la victime qui la découvre morte dans la soirée[2].

Reconnaissance du martyre[modifier | modifier le code]

Sa mort entraîne une réaction populaire de dévotion, certains fidèles catholiques la comparant à sainte Maria Goretti. C'est le que débute la cause pour la béatification et la canonisation de Cristina.

Le , le pape François reconnaît le martyre d'Isabel Cristina Mrad Campos pour la défense de sa chasteté, et signe le décret de sa béatification. La date à laquelle elle sera solennellement proclamée bienheureuse n'a pas encore été fixée.

Culte[modifier | modifier le code]

En 2009, sa dépouille est transférée dans le sanctuaire Nossa Senhora da Piedade à Barbacena, pour être plus accessible à la vénération des fidèles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Brasileira que sofreu tentativa de estupro vai ser beatificada pelo papa », sur www-correiobraziliense-com-br.cdn.ampproject.org (consulté le )
  2. a b c et d « Beata Isabella Cristina Mrad Campos su santiebeati.it », sur Santiebeati.it (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(pt-BR) Brève biographie de la servante de Dieu Isabel Cristina Mrad Campos (1962-1982), Postulatore delle Cause dei Santi