Isabel-Clara Simó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simo (homonymie).
Isabel-Clara Simó
Description de cette image, également commentée ci-après

Isabel-Clara Simó en 2007.

Nom de naissance Isabel-Clara Simó i Monllor
Naissance 1943
Alcoy, Drapeau : Espagne Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Catalan
Genres

Œuvres principales

Històries perverses

Isabel-Clara Simó i Monllor, né en 1943 à Alcoi (Alicante, Espagne), est une écrivain et journaliste espagnole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme journaliste, elle a été directrice de la publication Canigó et travaillé pour le journal Avui. Elle a été déléguée du Département de la Culture de la Generalitat de Catalunya.

En 1999 elle reçoit la Creu de Sant Jordi, distinction décernée par la Generalitat de Catalogne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Júlia, Barcelone, La Magrana
  • 1985 : Ídols, Barcelone, La Magrana
  • 1986 : T'estimo, Marta, Barcelone, La Magrana
  • 1986 : El secret d'en Toni Trull, Barcelone, Barcanova
  • 1987 : El mossèn, Barcelone, Plaza i Janés
  • 1990 : Els ulls de Clídice, Barcelone, Ed. 62,
  • 1990 : La veïna, Barcelone, Àrea, 1990
  • 1991 : Una ombra fosca com un núvol de tempesta, Barcelone, Àrea
  • 1991 : La Nati, Barcelone, Àrea, 1991
  • 1992 : El Mas del Diable, Barcelone, Àrea
  • 1992 : Raquel, Barcelone, Columna (littérature de jeunesse)
  • 1994 : La salvatge, Barcelone, Columna
  • 1995 : La innocent, Barcelone, Columna,
  • 1996 : Joel, Barcelone, Columna,[1]
  • 1998 : El professor de música, Barcelone, Columna
  • 1998 : De nom, Emili, Barcelone, Columna
  • 1999 : El gust amarg de la cervesa, Barcelone, Columna
  • 2000 : T'imagines la vida sense ell?, Barcelone, Columna
  • 2001 : Hum... Rita!: L'home que ensumava dones, Valence, Eliseu Climent / 3i4
  • 2002 : L'home que volava en el trapezi, Barcelone, Columna
  • 2006 : Adéu-suau, Barcelone, Ed. 62
  • 2006 :Dora diu que no, Alzira, Bromera (littérature de jeunesse)
  • 2007 : El caníbal, Barcelone, Columna
  • 2008 : El meu germà Pol, Alzira, Bromera
  • 2010 : Amor meva, Barcelone, Ed. 62[2]
  • 2012 : Un tros de cel, Alzira, Bromera
  • 2013 : Els invisibles, Barcelone, Amsterdam[3],[4],[5],[6],[7]
  • 2013 : La vida sense ell (nova versió de T'imagines la vida sense ell?), Alzira, Bromera
  • 2015 : L'amant de Picasso, Alzira, Bromera
  • 2016 :Jonàs, Barcelone, Edicions 62

Narrative[modifier | modifier le code]

  • 1979 : És quan miro que hi veig clar, Barcelone, Selecta
  • 1985 : Bresca, Barcelone, Laia
  • 1987 : Alcoi-Nova York, Barcelone, Ed. 62
  • 1992 : Històries perverses, Barcelone, Ed. 62
  • 1995 : Perfils cruels, Barcelone, Ed. 62
  • 1997 : Dones, Barcelone, Columna
  • 1997 : En Jordi i la sargantana, Barcelone, Columna (littérature de jeunesse)
  • 1999 : Contes d'Isabel: antologia, Barcelone, Columna
  • 2000 : Sobre el nacionalisme (Carta al meu nét), Barcelone, Columna
  • 2001 : Estimats homes (Una caricatura), Barcelone, Columna
  • 2003 : En legítima defensa, Barcelone, Columna
  • 2004 : Angelets, Barcelone, Ed. 62
  • 2008 : Adéu Boadella, Barcelone, Mina
  • 2010 : Homes, Alzira, Bromera
  • 2014 : Tota aquesta gent, Barcelone, Edicions 62

Autres[modifier | modifier le code]

Théâtre

  • 1990 : ... I Nora obrí la porta, Barcelone, Revista Entreacte
  • 2004 : Còmplices, Alzira, Bromera
  • 2012 : La visita, Alzira, Bromera

Œuvres dramatiques représentées

  • 1982 : Dona i Catalunya, Institut français
  • 1999 : Dones. Mite-les, Barcelone, thèâtre Regina
  • 2003 :Còmplices. Pep Cortès, Granollers, théâtre de Ponent

Poésie

  • 1995 : ABCDARI, Alcoi, Marfil
  • 2009 : El conjur, Barcelone, Ed. 62

Études littéraires

  • 2005 : Si em necessites, xiula, Barcelone, Ed. 62

Textes autobiographies

  • 2009 : Els racons de la memòria, Barcelone, Ed. 62

Recherche et diffusion

  • 1989 : El món de Toni Miró, Valence, Ed. de la Guerra

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Prix Víctor Català, pour És quan miro que hi veig clar
  • 1985 : Critique de la Communauté valencienne, pour Ídols
  • 1993 : Prix de la critique Serra d'Or pour Històries perverses
  • 1993 : Prix Sant Jordi du roman pour La salvatge
  • 1994 : València de Literatura-narrativa pour La innocent
  • 1999 : Crítica dels Escriptors Valencians de narrativa pour El professor de música
  • 2001 : Prix Octobre - Prix Andròmina de narrative pour Hum... Rita! : L'home que ensumava dones
  • 2002 : APPEC (Associació de Publicacions Periòdiques en Català)
  • 2004 : Crítica dels Escriptors Valencians d'assaig pour En legítima defensa
  • 2007 : Prix Ville d'Alzira de roman pour El meu germà Pol
  • 2009 : Crítica dels Escriptors Valencians d'assaig pour Adéu Boadella
  • 2009 : Premi Trajectòria de la Setmana del Llibre en Català
  • 2009 : Prix Pompeu Fabra
  • 2010 : Prix Joanot Martorell de narrative de Gandia pour Amor meva
  • 2011 : Ciutat d'Alcoi de teatre pour La visita
  • 2013 : Memorial Jaume Fuster de l'AELC pour l'ensemble de sa carrière
  • 2013 : Medaille d'Or de la ville d'Alcoi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Lena Paüls et Josep Miàs, « Isabel Clara Simó », sur Autors i autores, Associació d'escriptors en llengua catalana (AELC) (consulté le 19 avril 2016)
  2. (ca) Raül Maigí, « Conflictes entre mares i filles », El Punt,‎ (lire en ligne).
  3. (ca) Salvador Almenar, « Isabel-Clara Simó reivindica "els oblidats de la història" », Ara,‎ (lire en ligne).
  4. (ca) Tere Rodríguez, « Herois de l'invisible », El Punt Avui,‎ , p. 47 (lire en ligne).
  5. (ca) « Isabel-Clara Simó, la revolta dels invisibles », VilaWeb,‎ (lire en ligne).
  6. (ca) Juan Manuel Játiva, « Entre Volterà i Amsterdam », El País,‎ (lire en ligne).
  7. (es) « Isabel-Clara Simó da voz en "Els Invisibles" a quienes han estado ignorados », sur Las Provincias,‎ (consulté le 19 avril 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]