Isaac de l'Étoile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isaac de l'Étoile
Naissance vers 1105/1120
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès
Abbaye de l'Étoile Drapeau de la France France
Nationalité anglaise
Pays de résidence France
Profession
Activité principale
Office divin, écrivain spirituel
Autres activités
Gouvernement religieux (abbé)
Formation
Lettres monastiques, théologie

Compléments

Isaac de l'Étoile est l'auteur de traités spirituels qui furent très populaires

Isaac de l'Étoile, né vers 1105/1120 eet décédé en 1178 à l'abbaye de l'Étoile (Poitiers), est un moine cistercien anglais, auteur spirituel et théologien du XIIe siècle. Abbé du monastère de l'Étoile, près de Poitiers il a laissé des écrits qui furent de populaires traités de spiritualité et théologie.

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Né en Angleterre et sans doute d'origine noble, il étudie en France, sans doute dans les écoles cathédrales de Laon, Chartres et Paris. Il opte de devenir moine vers 1143, probablement à Pontigny, d'où il est envoyé en 1147 comme abbé à L'Étoile, près de Poitiers, qui avait reçu deux ans auparavant son affiliation à l'Ordre de Cîteaux, dans la filiation de Pontigny.

Plus tard, avec quelques compagnons dont Jean de Trizay, il fonde sur l'île de Ré le monastère des Châteliers. Il y vit dans une grande pauvreté. On crut longtemps qu'il y passa ses derniers jours. Des documents inédits, decouverts en 1985, portent plutôt à penser qu'il meurt vers 1178 dans son abbaye de l'Étoile.

Écrits[modifier | modifier le code]

Dans ses écrits Isaac de l'Étoile développe des idées originales de manière imagée. Les discussions philosophiques ou théologiques sont toujours ramenées à une théologie contemplative. Si le genre littéraire utilisé est le 'Sermon' (comme fréquemment à cette époque) certains d'entre eux sont de véritables petits traités spirituels ou théologiques. C'est le Christ qui recrée l'unité dans le coeur de l'homme, après la rupture du péché.

Souvenir[modifier | modifier le code]

Un complexe scolaire porte son nom à Poitiers[1].

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Patrologie latine, 194, col. 1689-1896 lire en ligne
  • "Pages nouvelles des sermons d'Isaac de l'Étoile" (publ. Gaetano Raciti), in Collectanea Cisterciensia, t. 43, 1981, p. 34-55.
  • Sermons, éd. A. Hoste, G. Salet et G. Raciti, Sources chrétiennes, 130, 207 et 339, Paris, 1967-1987
  • De officio missae, éd. et trad. anglaise C. W. Boyle, Washington, 1963 ;
  • Isaac de l'Étoile vous parle, textes choisis, traduits et présentés par C. Garda, supplément au n° 7 (1999) du bulletin Les Amis de l'Étoile, 32 p. ; éd. nouvelle et augmentée, 2008, 40 p.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Garda, "Du nouveau sur Isaac de l'Étoile", in Cîteaux Commentarii cistercienses, t. 37, 1986, p. 8-22.
  • Dominique Poirel, article « Isaac de l'Étoile » in Dictionnaire des Lettres françaises, t. 1, Le Moyen Âge, Fayard/LGF, 1991, p. 713-714.
  • Alexandre Joly, Claude Garda, Robert Favreau, Isaac de l'Étoile, un abbé cistercien du XIIe siècle, Poitiers, Ass. Gilbert de La Porrée, 2009, 80 p. (coll. Trésors poitevins, 7).
  • Claude Garda, "Que savons-nous au juste d'Isaac de l'Étoile ?", in Bulletin de l'Association pour la sauvegarde de l'abbaye de l'Étoile, n° 30, 2e semestre 2010, p. 6-16.
  • Vincent Seguret, "Etudes sur Isaac de l'étoile", Page personnelle de l'auteur, 1992-1994.