Isaac de Pinto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Isaac de Pinto
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Activités

Isaac de Pinto est un banquier et moraliste juif, d’origine portugaise, né à Amsterdam le et mort à La Haye le .

Il habita pendant quelque temps Bordeaux, puis s’établit à La Haye, où sa grande fortune, son vaste savoir, sa générosité lui acquirent une grande considération et le mirent en relation avec les hommes politiques et les hommes de lettres les plus distingués.

Le stathouder Guillaume IV consulta à plusieurs reprises Pinto sur des matières d’économie politique et de finances, et suivit ses conseils en réformant de graves abus. Lorsque, en 1748, le trésor public des Provinces-Unies fut épuisé par suite de la guerre, Isaac Pinto versa de grandes sommes pour venir en aide à sa patrie adoptive et contribua a sauver l’État.

Après la mort du stathouder, il séjourna pendant plusieurs années à Paris et à Londres, et se lia avec plusieurs hommes éminents.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On lui doit plusieurs ouvrages écrits en français :

  • Essai sur le luxe (Amsterdam, 1762);
  • Apologie pour la nation juive ou Réflexions critiques (Amsterdam, 1762), dans laquelle il combattit les attaques dirigées par Voltaire contre les juifs;
  • Du jeu de cartes (1788, in-8°);
  • Traité de la circulation et du crédit (Amsterdam, 1771, in-8°);
  • Précis des arguments contre les matérialistes (La Haye, 1771, in-8°);
  • Lettres de M. de Pinto à l’occasion des troubles des colonies d’Amérique (La Haye, 1776), etc.

Les ouvrages d’Isaac Pinto lui acquirent la réputation d’un publiciste éminent. Il s’y montre comme un esprit philosophique, tolérant, toujours à la recherche du bien et désireux de contribuer aux progrès du genre humain. Il comptait au nombre de ses amis Hume, Steward, Mirabeau et Pereire, le premier promoteur de l’instruction des sourds-muets, avec qui il travailla activement à améliorer le sort des Israélites.

Source[modifier | modifier le code]

« Isaac de Pinto », dans Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, Paris, Administration du grand dictionnaire universel, 15 vol., 1863-1890 [détail des éditions].

Liens externes[modifier | modifier le code]