Isaac Watts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isaac Watts (Southampton, 17 juillet 1674Abney Park, Stoke Newington, 25 novembre 1748) fut un hymnographe, poète, prédicateur, théologien, logicien et pédagogue anglais.

Il fut étroitement lié avec le Lord-maire de Londres Thomas Abney, comme lui non-conformiste, et passa chez lui ses trente-six dernières années. On lui doit :

  • une Logique (en anglais), devenu classique en Angleterre, traduit par E. Jouffroy, 1846,
  • le Perfectionnement de l'entendement (traduit par Daniel de Superville (1700-1762) sous le titre de Culture de l'esprit, 1762),
  • des ouvrages de morale et de piété, entre autres plus de 750 cantiques pour le culte, chanté dans beaucoup d'Églises chrétiennes ce qui lui valut son surnom de « père de l'hymnodie anglaise ».

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Isaac Watts » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ (Wikisource)