Isaac Puente Amestoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Isaac Puente)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Isaac Puente Amestoy
Isaac Puente.jpg
Isaac Puente Amestoy
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
PancorboVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Isaac Puente AmestoyVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Un médico ruralVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université de Valladolid (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de

Isaac Puente Amestoy (1896-1936[1]), surnommé El medico rural (le médecin rural) est un médecin révolutionnaire espagnol et théoricien anarchiste du communisme libertaire[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Isaac Puente est le fils d'un pharmacien.

Il est membre actif de la Confédération nationale du travail (Espagne), et de Fédération anarchiste ibérique.

À ce titre il organise, en décembre 1933, avec Durruti et Cipriano Mera, notamment, un soulèvement dans les régions d'Aragón et de La Rioja

Isaac Puente Amestoy a longtemps pratiqué la médecine rurale et naturiste. Il fut l'un des principaux/ales diffuseur(e)s du néo-malthusianisme et des pratiques contraceptives. Il a écrit de nombreux articles dans la presse libertaire, notamment un pamphlet sur le communisme libertaire[3].

Il contribue, jusqu'en 1937, avec un autre médecin, Félix Martí Ibáñez, au magazine Estudios, revue éclectique, naturiste et libertaire dont les principaux thèmes sont : le nudisme, la médecine intégrale, l'amour libre et l'éducation sexuelle, l'hygiène et l'alimentation naturelle, la pédagogie rationnelle, l'art, etc. Elle aura une influence décisive sur la classe ouvrière espagnole en contribuant à faire évoluer radicalement les mentalités[4].

Nombre de ses articles concernent la prévention de la santé, l'information sexuelle et le naturisme. Il prit part en 1931 à la fondation de la Fédération nationale de la Santé de la Confédération nationale du travail (Espagne) avec Augusto Alcrudo Solorzano.

Isaac Puente fut un important théoricien libertaire durant la période républicaine. L'humanisme dont il faisait preuve avec ses patients était très apprécié.

En juillet 1936, Puente se trouve chez lui à Maeztu, près de Vitoria, médecin dans une zone tenue par les franquistes. Il semble que bien qu’étant caché, il se soit occupé de blessés, ce qui entraîne son arrestation dans la nuit du . Malgré une tentative d’échange de prisonniers, il est fusillé, comme des milliers d’autres pendant l’été, durant la nuit du 31 août au 1er septembre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

À propos d'Isaac Puente Amestoy[modifier | modifier le code]

  • « Partisan de la prévention, de l'information claire et vraie et du soin du corps, il a défendu une puissante association entre la santé et la révolution. », José Vincente Martí Boscà, Revolución y sanidad en España, 1931-1939 (citation traduite de l'espagnol en français).
  • « Indiscutablement, le docteur Isaac Puente fut le principal inspirateur des réalisations collectives de la République espagnole. » Federica Montseny.

Notices[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]