Irvin Pelletier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irvin Pelletier
Image illustrative de l'article Irvin Pelletier
Fonctions
Député à l'Assemblée nationale du Québec
pour Rimouski
Prédécesseur Solange Charest
Successeur Harold LeBel
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Sayabec (Canada)
Parti politique Parti québécois
Diplômé de Université Laval

Irvin Pelletier, né le 28 mai 1946 à Sayabec, est un homme politique canadien. Lors de l'élection générale québécoise de 2007, il est élu député de Rimouski à l'Assemblée nationale du Québec sous la bannière du Parti québécois. Réélu ensuite à deux reprises, il décide de ne pas se représenter pour l'élection générale québécoise de 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il exerça premièrement la profession de comptable. Pelletier fréquenta l'Université Laval et obtint un baccalauréat en pédagogie. Il obtint ensuite une maîtrise de l'Université de Sherbrooke en commerce. Il exerça ensuite le métier de comptable pendant près de trente ans tout en enseignant à l'Université du Québec à Rimouski où il était aussi un membre du conseil d'administration. Il a été conseiller municipal de la ville de Rimouski pendant plusieurs années. Il fut aussi impliqué dans la campagne de Centraide du Bas-Saint-Laurent et dans la Chambre de commerce de Rimouski.

Il fut nommé le 25 avril 2007, critique du Parti Québécois au développement économique régional et les affaires maritimes. Après le départ de Rosaire Bertrand, il fut nommé critique du Parti Québécois en matière d'institutions financières.

Le 11 avril 2008, il a causé une surprise devant la commission des finances publiques quand il a affirmé que M. Vincent Lacroix serait plus utile à la société dans les affaires plutôt qu'en croupissant dans une prison aux frais de l'État. Il a aussi indiqué qu'il espérait que les petits investisseurs qui ont été les victimes du fraudeur pourront lui pardonner, même si cela allait leur être difficile. Devant la controverse, il est revenu sur ses propos le soir même[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]