Irv Gotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irv Gotti
Description de cette image, également commentée ci-après
Irv Gotti en 2005
Informations générales
Surnom DJ Irv
Nom de naissance Irving Domingo Lorenzo, Jr.
Naissance (47 ans)
Hollis, Queens, New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Producteur de musique
Genre musical Rap East Coast, rap hardcore, pop-rap, RnB
Instruments Turntablism, claviers, boîte à rythmes, échantillonneur
Années actives Depuis 1992
Labels The Inc. Records

Irv Gotti, de son vrai nom Irving Domingo Lorenzo, Jr., né le à Hollis, Queens, New York[1], est un producteur de musique américain et le fondateur du label The Inc. Records.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine afro-américaine et dominicaine, Irv Gotti naît à Hollis dans le Queens. Il est le benjamin d'une famille de huit enfants et le père de trois enfants.

La carrière de Gotti commence en 1994 lorsque qu'il produit trois titres, sous le nom de DJ Irv, sur le premier album studio de Mic Geronimo, The Natural[2], publié en 1995.

Le succès arrive en 1996 lorsqu'il produit Can I Live sur Reasonable Doubt, le premier album de Jay-Z[3]. L'album devient un « classique » et Gotti est de plus en plus sollicité pour ses beats[4].

En 1997, il fonde, avec son frère Chris, le label Murder Inc. qui est distribué par Universal Music Group. Il travaille ensuite avec DMX sur son premier album, It's Dark and Hell Is Hot, et avec Ja Rule sur Venni Vetti Vecci. Ce dernier ne connaît pas autant de succès que les premiers opus de Jay-Z ou DMX, mais établit la capacité de Gotti à produire des tubes et à faire émerger des artistes inconnus[4]. Def Jam, chez qui sont signés DMX et Ja Rule, décide alors de distribuer Murder Inc.[4].

En 2002, Gotti publie la compilation Irv Gotti Presents: The Inc. sur lequel on retrouve certains des artistes signés sur son label : Ashanti, Charli Baltimore, Black Child, Chink Santana, Caddillac Tah ou encore Ja Rule[5].

En 2003, Murder Inc. change de nom à la suite de problèmes judiciaires[6] et devient The Inc. Records[7].

En 2007, il coproduit, avec Linda Perry et Stephan Jenkins, le troisième album de Vanessa Carlton, Heroes & Thieves[8].

Démêlés judiciaires[modifier | modifier le code]

En 2003, Murder Inc. fait l'objet d'une enquête fédérale pour blanchiment d'argent pour le compte du baron de la drogue new yorkais Kenneth « Supreme » McGriff[9].

Le , Gotti et son frère Chris, qui risquent vingt ans d’emprisonnement, plaident non coupable et s'acquittent d'une caution d'un million de dollars chacun[10]. Le , les deux frères sont acquittés des charges qui pesaient sur eux[11].

Discographie[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Irv Gotti Presents: The Murderers
  • 2002 : Irv Gotti Presents: The Inc.
  • 2002 : Irv Gotti Presents: The Remixes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Irv Gotti sur l’Internet Movie Database

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Irv Gotti Biography, AllMusic (consulté le 14 novembre 2015)
  2. (en) « Mic Geronimo The Natural », Discogs (consulté le 14 novembre 2015)
  3. (en) « Jay-Z Reasonable Doubt », Discogs (consulté le 14 novembre 2015)
  4. a, b et c (en) About Irv Gotti, MTV (consulté le 14 novembre 2015)
  5. (en) « Irv Gotti Irv Gotti Presents: The Inc. », Discogs (consulté le 14 novembre 2015)
  6. (en) « Report: Feds Raid Murder Inc. In Irv Gotti Probe », Billboard (consulté le 14 novembre 2015)
  7. (en) « Murder Inc. Records Changes Its Name, TVT Records' New Releases », HipHopDX (consulté le 14 novembre 2015)
  8. (en) « Vanessa Carlton Heroes & Thieves  », Discogs (consulté le 14 novembre 2015)
  9. (en) « Murder Inc. Offices Raided By Feds », MTV (consulté le 14 novembre 2015)
  10. (en) Irv Gotti Pleads Not Guilty, Released On $1 Million Bond, MTV (consulté le 14 novembre 2015)
  11. (en) « Murder Inc. mogul acquitted », Today (consulté le 14 novembre 2015)