Ironman Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ironman Autriche
Description de l'image Logo IM Autriche.JPG.
Généralités
Sport Triathlon
Création 1998
Organisateur(s) World Triathlon Corporation
Catégorie International
Périodicité Annuelle
Statut des participants Professionnels et amateurs
Distance pictogramme d'un nageur 3,8 km
pictogramme d'un cycliste 180,2 km
pictogramme d'un coureur 42,195 km

Palmarès
Tenant du titre masculin Drapeau : Allemagne Jan Frodeno
féminin Drapeau : Autriche Eva Wutti
Plus titré(s) masculin Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker (8)
féminin Drapeau : États-Unis Wendy Ingraham (3)

L'Ironman Autriche est une compétition de triathlon longue distance créée en 1998 et qui se tient à Klagenfurt dans le land de Carinthie en Autriche. Compétition qualificative pour le championnat du monde d'Ironman à Kona (Hawaï), il se déroule annuellement entre les mois de juin et de juillet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation de l'épreuve depuis 1998

Le principaux initiateur de l'Ironmna Autriche sont Georg Hochegger, Helge Lorenz et Stefan Petschnig. Georg Hochegger est une orfèvre et créateur de bijoux de Klagenfurt, triathlète amateur qui finit son premier triathlon longue distance en 1994 sur l'Ironman Europe à Roth en Allemagne[1]. Deux ans plus tard, il rencontre Mark Allen qui l'informe sur les procédures d'octroi de licences pour les compétitions Ironman[2]. Helge Lorenz est un des premiers triathlètes professionnel d'Autriche également diplômé de commerce et de développement organisationnel de l'Université de Klagenfrut[3]. Il développe ensemble un plan d'implantation d'un triathlon longue distance avec pour objectif d'obtenir une licence Ironman dans les cinq ans en passant de 300 à 900 compétiteurs en trois ans. Aucun évènement de triathlon dans ces années là, ne rassemble plus de 400 compétiteurs en Autriche[4],[2],[5]. Stefan Petschnig champion autrichien de natation se joint à l'organisation.

En 1997, appuyé sur les sociétés Triangle Sport et Promotion GmBh, il organise leur premier triathlon sur distance Ironman qui porte le nom de TriMania. Avec un budget de 2 millions de schillings (145 000 ). L'objectif de 300 compétiteurs n’est pas atteint, seulement 124, sont au départ et l'organisation connait des problèmes multiples pendant la course. Un accident sur le parcours impose un changement inopiné d'itinéraire, sur le nouveau parcours non sécurisé, un convoi de voiture sur le circuit empêche les participants de progresser, un poste de ravitaillement est oublié sur l'ancien parcours[6] . Malgré ce premier échec et le fait que d'autres organisateurs autrichiens ambitionnent l'obtention d'une licence Ironman, Mark Allen observateur de l'épreuve et du site, informe la société Triangle de l’obtention de sa licence[4].

1998, voit la première édition de l’Ironman Autriche, c'est en 1999 pour la seconde édition qu'il offre 50 places qualificatives pour le championnat du monde à Hawaï. 802 triathlètes prennent le départ de cette édition qui démarre un cycle de progression qui amène l’évènement à plus de 2 400 inscriptions en 2006 et un des plus fréquenté du circuit international Ironman. Le société Triangle en 2001 qui aide à l’attribution de la licence à Francfort pour l'Ironman Allemagne[7], a également organisée l'Ironman France (depuis 2002), l'Ironman Afrique du Sud (depuis 2004), l'Ironman 70.3 Sankt Pölten (depuis 2007), l'Ironman 70.3 Afrique du Sud (depuis 2008) et les anciens Ironman 70.3 de Monaco (2005 à 2009).

En 2008 la World Triathlon Corporation (WTC), est rachetée par la société d'investissement Private Equity[8], celle-ci change la stratégie de développement et intègre par rachat dans sa structure, les sociétés indépendantes licenciées[9]. Après des discussions initiales en octobre 2009, Hochegger, Lorenz et Petschnig, cèdent les droits à leurs événements à la WTC en 2010[10]. Georg Hochegger démissionne de la société Triangle et fondé une nouvelle série : « TriStar ». Stefan Petschnig, qui s'est présenté aux élections municipales de Klagenfurt en 2009[11],[12] et Helge Lorenz restent jusqu'en 2012 Directeur général Europe, Afrique du Sud et du Moyen-Orient et directeur du management et du développement en Europe et Moyen-Orient et Afrique pour la WTC[3].

Les trois fondateurs de l'Ironman Autriche - Georg Hochegger, Helge Lorenz et Stefan Petschnig, en octobre 2014, pour leurs réalisations en Europe et dans le monde pour le développement des Ironmans sont les premiers européens à être intronisé dans le Hall of Fame de la WTC[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès - Hommes
Année Médaille d'or Temps Médaille d'argent Temps Médaille de bronze Temps
2017 Drapeau : Allemagne Jan Frodeno h 57 min 20 s Drapeau : Espagne Eneko Llanos h 12 min 43 s Drapeau : Ukraine Viktor Zyemtsev h 17 min 5 s
2016 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -8- h 2 min 26 s Drapeau : Ukraine Viktor Zyemtsev h 8 min 39 s Drapeau : Italie Alessandro Degasperi h 12 min 37 s
2015 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -7- h 48 min 45 s Drapeau : Autriche Michael Weiss h 6 min 59 s Drapeau : Espagne Iván Raña h 8 min 25 s
2014 Drapeau : Espagne Iván Raña h 48 min 43 s Drapeau : Allemagne Christian Kramer h 54 min 31 s Drapeau : Slovénie David Pleše h 2 min 54 s
2013 Drapeau : Allemagne Andreas Raelert h 59 min 51 s Drapeau : Allemagne Maik Twelsiek h 11 min 36 s Drapeau : Slovénie David Pleše h 19 min 13 s
2012 Drapeau : Allemagne Faris Al-Sultan h 11 min 31 s Drapeau : Italie Daniel Fontana h 20 min 37 s Drapeau : Portugal Pedro Gomes h 26 min 31 s
2011 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -6- h 45 min 58 s Drapeau : Autriche Michael Weiss h 57 min 39 s Drapeau : Estonie Marko Albert h 8 min 17 s
2010 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -5- h 52 min 5 s Drapeau : Belgique Dennis Devriendt h 12 min 51 s Drapeau : Autriche Michael Weiss h 14 min 50 s
2009 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -4- h 1 min 38 s Drapeau : Afrique du Sud James Cunnama h 14 min 18 s Drapeau : Royaume-Uni Stephen Bayliss h 17 min 5 s
2008 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -3- h 6 min 11 s Drapeau : Royaume-Uni Stephen Bayliss h 13 min 53 s Drapeau : Autriche Hannes Hempel h 16 min 56 s
2007 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -2- h 6 min 39 s Drapeau : Autriche Norbert Langbrandtner h 19 min 58 s Drapeau : Allemagne Maximilian Longrée h 20 min 13 s
2006 Drapeau : Belgique Marino Vanhoenacker -1- h 7 min 59 s Drapeau : Espagne Hektor Llanos h 13 min 43 s Drapeau : Espagne Eneko Llanos h 15 min 11 s
2005 Drapeau : Afrique du Sud Raynard Tissink h 14 min 37 s Drapeau : Autriche Norbert Langbrandtner h 24 min 14 s Drapeau : Autriche Werner Leitner h 24 min 54 s
2004 Drapeau : Ukraine Viktor Zyemtsev -3- h 12 min 58 s Drapeau : Afrique du Sud Raynard Tissink h 17 min 48 s Drapeau : Allemagne Olaf Sabatschus h 21 min 54 s
2003 Drapeau : Ukraine Viktor Zyemtsev -2- h 11 min 9 s Drapeau : Suisse Bruno von Flüe h 16 min 44 s Drapeau : Hongrie Tibor Lehmann h 17 min 19 s
2002 Drapeau : Ukraine Viktor Zyemtsev -1- h 16 min 44 s Drapeau : Autriche Norbert Langbrandtner h 24 min 3 s Drapeau : Allemagne Olaf Sabatschus h 27 min 5 s
2001 Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck -2- h 6 min 58 s Drapeau : Allemagne Rainer Müller-Hörner h 17 min 41 s Drapeau : République tchèque Petr Vabroušek h 21 min 32 s
2000 Drapeau : Allemagne Jürgen Zäck -1- h 3 min 22 s Drapeau : États-Unis Tim DeBoom h 5 min 12 s Drapeau : Allemagne Rainer Müller-Hörner h 9 min 0 s
1999 Drapeau : Canada Peter Reid h 51 min 56 s Drapeau : Allemagne Olaf Sabatschus h 7 min 45 s Drapeau : Allemagne Stefan Holzner h 9 min 29 s
1998 Drapeau : Allemagne Stefan Holzner h 11 min 14 s Drapeau : Hongrie Attila Fazekas h 32 min 30 s Drapeau : Australie Jason Shortis h 34 min 23 s
Palmarès - Femmes
Année Médaille d'or Temps Médaille d'argent Temps Médaille de bronze Temps
2017 Drapeau : Autriche Eva Wutti -2- h 6 min 25 s Drapeau : Royaume-Uni Corinne Abraham h 8 min 3 s Drapeau : Danemark Michelle Vesterby h 16 min 44 s
2016 Drapeau : Australie Mirinda Carfrae h 41 min 17 s Drapeau : Autriche Michaela Herlbauer h 57 min 23 s Drapeau : Autriche Elisabeth Gruber h 17 min 20 s
2015 Drapeau : Autriche Eva Wutti h 45 min 37 s Drapeau : Autriche Lisa Hütthaler h 2 min 46 s Drapeau : États-Unis Sarah Piampiano h 3 min 10 s
2014 Drapeau : États-Unis Linsey Corbin -2- h 42 min 42 s Drapeau : Suisse Simone Brändli h 49 min 16 s Drapeau : Autriche Lisa Hütthaler h 53 min 20 s
2013 Drapeau : Hongrie Erika Csomor -2- h 59 min 31 s Drapeau : Suède Åsa Lundström h 4 min 42 s Drapeau : Irlande Eimear Mullan h 5 min 46 s
2012 Drapeau : États-Unis Linsey Corbin -1- h 9 min 58 s Drapeau : Hongrie Erika Csomor h 12 min 9 s Drapeau : Autriche Michaela Rudol h 44 min 37 s
2011 Drapeau : États-Unis Mary Beth Ellis h 43 min 34 s Drapeau : Hongrie Erika Csomor h 51 min 10 s Drapeau : Allemagne Diana Riesler h 53 min 34 s
2010 Drapeau : Autriche Eva Maria Dollinger h 18 min 50 s Drapeau : Danemark Karina Ottosen h 34 min 50 s Drapeau : Allemagne Beate Görtz h 38 min 56 s
2009 Drapeau : Écosse Bella Bayliss h 50 min 13 s Drapeau : Allemagne Sonja Tajsich h 59 min 45 s Drapeau : République tchèque Lucie Zelenková h 7 min 24 s
2008 Drapeau : Allemagne Sandra Wallenhorst h 47 min 26 s Drapeau : Écosse Bella Comerford h 51 min 17 s Drapeau : Italie Edith Niederfriniger h 59 min 45 s
2007 Drapeau : Italie Edith Niederfriniger h 8 min 47 s Drapeau : Autriche Veronika Hauke h 9 min 33 s Drapeau : Australie Rebecca Preston h 15 min 55 s
2006 Drapeau : Australie Rebecca Preston h 12 min 9 s Drapeau : Canada Lori Bowden h 14 min 59 s Drapeau : Autriche Veronika Hauke h 28 min 56 s
2005 Drapeau : Autriche Kate Allen -2- h 7 min 4 s Drapeau : Italie Edith Niederfriniger h 33 min 24 s Drapeau : Autriche Veronika Hauke h 35 min 5 s
2004 Drapeau : Hongrie Erika Csomor -1- h 12 min 3 s Drapeau : Allemagne Andrea Brede h 20 min 46 s Drapeau : Royaume-Uni Jessica Draskau-Petersson h 24 min 18 s
2003 Drapeau : Autriche Kate Allen -1- h 54 min 1 s Drapeau : Italie Edith Niederfriniger h 11 min 44 s Drapeau : États-Unis Wendy Ingraham h 24 min 21 s
2002 Drapeau : Canada Lori Bowden -2- h 51 min 22 s Drapeau : Autriche Kate Allen h 58 min 27 s Drapeau : Allemagne Imke Schiersch h 39 min 47 s
2001 Drapeau : Canada Lori Bowden -1- h 59 min 41 s Drapeau : États-Unis Wendy Ingraham h 19 min 0 s Drapeau : Suisse Ariane Gutknecht h 28 min 39 s
2000 Drapeau : États-Unis Wendy Ingraham -3- h 7 min 19 s Drapeau : Ukraine Tamara Kozulina h 20 min 48 s Drapeau : Canada Lori-Lynn Leach h 26 min 28 s
1999 Drapeau : États-Unis Wendy Ingraham -2- h 2 min 25 s Drapeau : États-Unis Beth Zinkand h 18 min 33 s Drapeau : Royaume-Uni Beth Thomson h 29 min 10 s
1998 Drapeau : États-Unis Wendy Ingraham -1- h 16 min 22 s Drapeau : Allemagne Katja Mayer h 39 min 48 s Drapeau : Australie Raeleigh Tennant h 52 min 38 s

Parcours[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Ergebnisheft Ironman Europe 2004 », sur www.challenge-roth.com, .
  2. a et b (de) Arno Wohlfahrter, Das Gavia-Prinzip: Management braucht SPORT braucht Management, (ISBN 978-3990032510), p. 145-152.
  3. a et b (de) « Lebenslauf Helge Lorenz », sur LinkedIn.
  4. a et b (de) Rainer Petek, Das Nordwand-Prinzip: Wie Sie das Ungewisse managen: neues Denken, neues Handeln, neue Wege gehen, Linde, Wien, (ISBN 978-3709304921), p. 46-49.
  5. (de) Stefan Petschnig, Jahre Ironman Triathlon Austria, Meyer & Meyer Sport, (ISBN 978-3898992619).
  6. (de) « Die Macher: Stefan Petschnig Helge-Lorenz », .
  7. (de) Steffen Gerth, « Ironman in Deutschland: Wechselt Frankfurt nun Roth ab? », sur Frankfurter Allgemeine Zeitung, .
  8. (en) Dan Empfield, « WTC sold to private equity firm », sur slowtwitch.com, .
  9. (de) Steffen Guthardt, « Die Verzinsung des Eisenmannes », sur sponsors.de, .
  10. (en) Elzabe Boshoff et Marietjie VanDerMerwe, The Heart of an Ironman South Africa, Meyer & Meyer (Verlag), (ISBN 978-1841263632), p. 16-17.
  11. (de) « Ironman-Planer als FPÖ-Spitzenkandidat für Klagenfurt », sur Der Standard,
  12. (de) « Kärnten-Wahl: Hartes Match um Bürgermeistersessel », sur Österreich (Tageszeitung), .
  13. (en) « IRONMAN Hall of Fame Inductees », sur www.ironman.com, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]