Irkout MC-21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Irkout MC-21
Le MC-21-300
Le MC-21-300

Rôle Avion de ligne
Constructeur Irkout
Statut Certifié
Premier vol
Mise en service prévision : septembre 2022 [1]
Retrait -
Premier client Rossiya
Production 4
Commandes 177 (août 2019)
Livraisons 0
En service 0
Dimensions
Longueur 38,9 m
Envergure 35,8 m
Hauteur 11,95 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 42,1 t
Max. au décollage 72,5 t
Passagers 158-168
Motorisation
Moteurs 2 Pratt & Whitney PW1400G
ou
2 Aviadvigatel PD-14
Performances
Vitesse de croisière maximale 834 km/h (Mach 0,785)
Autonomie 4 000 km
Altitude de croisière 12 100 m

L'Irkout MC-21 (en cyrillique : Ирку́т МС-21) est un avion de ligne biréacteur moyen-courrier mono-couloir de l'avionneur russe Irkout (membre du consortium UAC) dont le premier vol a eu lieu le . Le nom de l’avion vient de Maguistralny Samoliot 21 veka (en russe : Магистральный Самолёт 21 века (avion majeur du 21e siècle)).

Le MC-21 se décline en une version de base MC-21-300, une version courte MC-21-200 et une version longue MC-21-400, pour une capacité de 130 à 240 passagers selon l’aménagement intérieur .

Historique[modifier | modifier le code]

Poste de pilotage.
Cabine avec au premier plan la classe affaires et au second plan la classe économique.

En 2009, Irkout annonce une première sortie de chaîne en 2014 et une certification européenne en 2016.

En , à la suite de retards, on déclare qu'il fera son premier vol en et entrera en service en 2017. Il est prévu d’en construire 50 exemplaires par an à partir de 2018[2].

Le MC-21-300 effectue son premier vol le à Irkoutsk[3]. Il est rejoint par un deuxième prototype le [4]. Un troisième prototype fait son vol inaugural le [5] et un quatrième prototype le [6].

En , la production en série qui devait commencer en 2019 est décalée d'un an et est désormais prévue pour fin 2020. Le retard est annoncé comme étant consécutif à des sanctions des États-Unis à l'encontre d'entreprises russes participant au projet notamment dans le domaine des matériaux composites[7].

Le , Irkout annonce la fin d'assemblage du premier MC-21-310[8], version équipée du moteur russe Aviadvigatel PD-14 à la suite des sanctions américaines bloquant la livraison des moteurs Pratt & Whitney [9]équipant originellement la version MC-21-300. Cet appareil est le cinquième prototype. Son assemblage avait commencé en décembre 2019 et a donc duré presque un an[10]. Cette version équipée de moteurs russes fait son premier vol le 15 décembre 2020, à Irkoutsk[11].

En , Rosaviatsia, agence fédérale du transport aérien, délivre un certificat de type pour le MC-21-300. L'entrée en service de l'appareil par la compagnie Rossiya est attendu pour [12].

Les sanctions contre la Russie conséquentes à l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022 bouleversent le calendrier. Seuls trois modèles sont livrés avec des moteurs Pratt & Whitney et doivent servir pour l'entraînement. Les autres avions doivent utiliser le moteur Aviadvigatel PD-14 qui n'est pas encore certifié en [13].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le MC-21 se décline en une version de base MC-21-300, une version courte MC-21-200 et une version longue MC-21-400.

Selon l’aménagement intérieur, la version courte MC-21-200 peut accueillir de 132 à 165 passagers, et la version de base MC-21-300 de 163 à 211. Une version longue MC-21-400 est prévue ultérieurement.

Avec un fuselage de 4,06 m soit 10 cm de plus que les A320 et C919, et 30 cm de plus que les B737, le MC-21 offre plus de confort en cabine.

Positionnement commercial[modifier | modifier le code]

Avec le Comac C919 chinois, il représente une nouvelle génération de concurrents de l'Airbus A320 et du Boeing 737. Avec de nouvelles motorisations (réacteurs américains Pratt & Whitney PW1400G et russes PD-14) et une utilisation forte de matériaux composites (35 % de la structure, pour une masse totale de 15 % inférieure aux standards précédents), le MC-21 escompte un gain en consommation et coûts sur ses concurrents[14].

Commandes[modifier | modifier le code]

En , le constructeur fait état de 176 commandes fermes et d'environ 150 options[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. https://www.journal-aviation.com/actualites/le-premier-mc-21-d-irkut-ne-sera-finalement-livre-qu-en-septembre-2022~54388.html#
  2. « L’Irkout MC-21 fera son premier vol en avril 2016 », sur Air-Journal.fr, (consulté le ).
  3. Le Point magazine, « Premier vol du moyen-courrier russe MC-21, futur concurrent d'Airbus et Boeing », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « The second MC-21-300 aircraft joined the flight test program », United Aircraft Corporation (UAC) (consulté le )
  5. « Un troisième prototype du MC-21-300 réalise son vol inaugural », sur Air-Journal.fr, (consulté le ).
  6. (en) « Russie: un quatrième MC-21 décolle (vidéo) », Air Journal (consulté le )
  7. « MC-21, le concurrent russe d'Airbus et de Boeing, victime des sanctions américaines », sur Capital.fr, (consulté le ).
  8. « Irkut va tester le premier MC-21-310 équipé de moteurs russes PD-14 », sur Air & Cosmos, (consulté le ).
  9. « Encore plus de pièces d'origine russe pour le MC-21 », sur Air & Cosmos, (consulté le ).
  10. « Le MC-21-300 banc d'essai du PD-14 est en assemblage final », sur Air & Cosmos, (consulté le ).
  11. https://www.aerobuzz.fr/breves-industrie/un-mc-21-310-vole-sur-moteurs-pd-14/
  12. François Duclos, « Russie : le MC-21-300 est certifié », sur air-journal.fr, .
  13. François Duclos, « RUSSIE : PREMIER MC-21 AUX COULEURS DE ROSSIYA (VIDÉO) », sur air-journal.fr, .
  14. Jean-Pierre Casamayou, Yann Cohennec et François Julian, « Menaces sur les monocouloirs d'Airbus et Boeing », Air et Cosmos, no 2185,‎ , p. 10-14 (ISSN 1240-3113)
  15. (en) « Programme Status MC-21 », Irkout Corporation,