Irina Teodorescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Irina Teodorescu
Description de cette image, également commentée ci-après
Irina Teodorescu (2014).
Nom de naissance Irina Teodorescu
Naissance (42 ans)
Bucarest
Activité principale
Distinctions
Prix SGDL 2014
Prix ADELF 2014
Prix Récit de l'ailleurs 2017
Auteur

Œuvres principales

Irina Teodorescu, née le à Bucarest, est une romancière d'origine roumaine, d'expression française et installée en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Irina Teodorescu est née à Bucarest, en 1979. Elle a 10 ans lors de la révolution roumaine et la chute du régime communiste de Nicolae Ceaușescu. Elle quitte la Roumanie pour venir à Paris en 1998[1] où elle exerce le métier de graphiste et crée une petite agence de communication avec deux collaborateurs.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Treize, éditions EMUE

Actualité[modifier | modifier le code]

Fin 2018, Irina Teodorescu a été accueillie durant un mois en résidence d'écrivain à la Villa Marguerite-Yourcenar[2]. Un nouveau roman est paru le  : Ni poète ni animal est édité chez Flammarion.

Accueil de son œuvre[modifier | modifier le code]

Son premier roman, La Malédiction du bandit moustachu, est remarqué par Le Figaro littéraire[3], qui a fait d'Irina Teodorescu l'un de ses dix nouveaux visages de la rentrée littéraire 2014[3].

Son dernier roman, Ni poète ni animal, fait partie des six coups de cœur de la rentrée littéraire 2019 de l'édition parisienne du magazine Vogue[4]. Pour Sylvie Tanette du magazine Les Inrockuptibles, « Il est des images qui longtemps resteront dans les mémoires des lecteurs d'Irina Teodorescu »[5]. Pour Zoé Courtois du journal Le Monde, l'écriture emploie un « style bigarré, fin et drôle, remarquablement enlevé » et « Irina Teodorescu fait, avec Ni poète ni animal, un éloge de l’étrange, dont elle affirme avec subtilité mais force la puissance à la fois littéraire et politique. Superbe »[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Traductions en langues étrangères[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « En sol majeur - Irina Teodorescu », sur RFI, (consulté le )
  2. « Bienvenue à la Maison des écrivains et de la littérature », sur www.m-e-l.fr (consulté le )
  3. a et b « Rentrée littéraire 2014 : les nouveaux visages », sur Le Figaro, (consulté le )
  4. « Rentrée littéraire : nos 6 livres coups de cœur », sur Vogue Paris (consulté le )
  5. « “Ni poète ni animal” : Teodorescu raconte la Roumanie de 1989 », sur Les Inrocks (consulté le )
  6. Zoé Courtois, « Bestiaire révolutionnaire : « Ni poète ni animal », d’Irina Teodorescu », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  7. « Prix André Dubreuil du 1er roman », sur www.sgdl.org (consulté le )
  8. « Prix Europe - Association des Ecrivains de Langue Française », sur www.adelf.info (consulté le )
  9. « Prix littéraire le "Récit de l'ailleurs" », sur Saint-Pierre et Miquelon la 1ère (consulté le )
  10. « Ananda Devi vient de recevoir le prix OUEST... », sur www.etonnants-voyageurs.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]