Irene Higginbotham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Irene Higginbotham
Irene Higginbotham.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genres artistiques

Irene Higginbotham est une compositrice et pianiste de concert américaine. Elle est surtout connue pour avoir co-écrit la chanson Good Morning Heartache de Billie Holiday (1946). Elle est née le et décède le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Higginbotham est née le à Worcester, dans le Massachusetts[1]. Bien que son lien le plus étroit avec la musique populaire des années 30 et 40 soit avec la chanteuse de jazz Billie Holiday, la prolifique auteure-compositrice-interprète Irene Higginbotham est également liée à plusieurs musiciens célèbres du genre. Notamment son oncle est le tromboniste de jazz afro-américain JC Higginbotham. Elle étudie la musique auprès de Kemper Harreld (en), fondateur du Glee club du Morehouse College, et du pianiste, chef d'orchestre et compositeur américain Frederic Hall (en).

Pianiste concertiste dès l'âge de 15 ans, Irene Higginbotham rejoint la Société américaine des compositeurs, auteurs et éditeurs (ASCAP) en 1944, alors qu'elle n'a que 26 ans. Elle est la compositrice reconnue de près de 50 chansons publiées. Cependant, étant une femme Afro-Américaine ayant travaillé comme compositrice sur Tin Pan Alley à une époque où les compositeurs étaient en majorité blancs et masculins, certains érudits et musicologues émettent l'hypothèse qu'Irene Higginbotham aurait peut-être composé beaucoup plus de chansons qui n'ont jamais été publiées, ou qu'elle n’en a jamais eu le crédit en tant que compositrice ou co-compositrice. On sait qu'elle utilisait le pseudonyme de "Glenn Gibson", dans le but probablement de dissimuler le fait qu'elle est une femme afro-américaine. Si Irene Higginbotham reste l'une des auteures-compositrices les moins connues ou les moins acclamées, ses grandes contributions au jazz et à la chanson populaire sont indéniables[2],[3].

Irene Higginbotham décède le à New York[1].

Titres composés (extraits)[modifier | modifier le code]

Ses compositions de chansons populaires comprenaient[4] :

Les deux Irene[modifier | modifier le code]

Irene Higginbotham est parfois confondue avec Irene Kitchings (1908-1975) qui, elle, épousa le pianiste de jazz Teddy Wilson pendant une courte période et qui a écrit le standard de jazz Some Other Spring[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b "Irene Higginbotham", The Black Perspective in Music, Vol. 16, No. 2 (Autumn 1988), p. 247.
  2. Ted Gioia, "Five women songwriters who helped shape the sound of jazz", OUP blog, March 12, 2013.
  3. David "Chet" Williamson Sneade, "'Good Morning Heartache'", Worcester Songwriters of the Great American Songbook, December 22, 2012.
  4. Songs Composed by Irene Higginbotham
  5. secondhandsongs

Liens externes[modifier | modifier le code]