Iracoubo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iracoubo (homonymie).
Iracoubo
Vue de l'église décorée par le bagnard Pierre Huguet.
Vue de l'église décorée par le bagnard Pierre Huguet.
Blason de Iracoubo
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Guyane
Département Guyane
Arrondissement Cayenne
Intercommunalité Communauté de communes des Savanes
Maire
Mandat
Cornélie Sellali Bois-Blanc
2014-2020
Code postal 97350
Code commune 97303
Démographie
Population
municipale
1 931 hab. (2014 en diminution de 3,83 % par rapport à 2009)
Densité 0,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 28′ 46″ nord, 53° 12′ 14″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 406 m
Superficie 2 762 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Guyane

Voir la carte administrative de Guyane
City locator 14.svg
Iracoubo

Géolocalisation sur la carte : Guyane

Voir la carte topographique de Guyane
City locator 14.svg
Iracoubo

Iracoubo est une commune française, située dans le département de la Guyane.

Une importante communauté amérindienne vit dans la commune d'Iracoubo, dans le village de Bellevue.

Les sispas et le couac confectionnés par la communauté créole d'Iracoubo sont réputés en Guyane.

Géographie[modifier | modifier le code]

En rouge le territoire communal d'Iracoubo.

La commune se situe en Amérique du Sud en Guyane française. Au nord de la commune, on trouve une zone côtière débouchant sur l'Océan Atlantique. Les communes limitrophes avec Iracoubo sont à l'est Sinnamary, au sud Saint-Élie et à l'ouest Mana.

Le village compte plusieurs hameaux dont le plus important est Organabo. Les autres hameaux notables sont Trou-poisson, Bellevue et Counamama.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Iracoubo
Les armes d'Iracoubo se blasonnent ainsi :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961, premier recensement postérieur à la départementalisation de 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2014, la commune comptait 1 931 habitants[Note 1], en diminution de 3,83 % par rapport à 2009.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2011 2014
975 1 196 1 239 938 1 578 1 430 1 899 1 943 1 931
De 1961 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Insee de 1968 à 2006[3] puis à partir de 2006[4])
Histogramme de l'évolution démographique

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[5]
Période Identité Étiquette Qualité
  1899 Jean-Baptiste Antoinette    
1900 après 1906 Joseph Elie Castor    
1995 2001 Georges Othily divers gauche sénateur,
conseiller régional de Guyane
2001 2014 Daniel Mangal divers droite Conseiller général
2014 en cours Cornélie Sellali Bois-Blanc    

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales ressources d'Iracoubo restent l'agriculture, la pêche et la chasse. Une communauté Hmongs installés pour au lieu-dit Rococoua et Counamama y pratique le maraîchage.

Lieux et monuments touristiques[modifier | modifier le code]

On note la présence dans le bourg de l'église Saint-Joseph qui fut entièrement décorée par le bagnard Pierre Huguet, du camp d'Iracoubo. La fresque s'étend sur 600 m2 et le style est réputé naîf. L'église fut classée monument historique en 1978.

Sports[modifier | modifier le code]

Équipement sportif :

  • Stade municipal Parc-des-Princes d'Iracoubo.

Clubs sportifs :

  • l'Étoile Filante d'Iracoubo, football.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :