ipernity

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Ipernity

Adresse www.ipernity.com
Description Site de partage de photos, réseau social
Commercial NON : Associatif géré par le bureau
Type de site Partage de photos, de vidéos, hébergeur de blog, réseau social
Langue Multilingue
Inscription Gratuite (possibilité de souscrire un abonnement)
Siège social Sophia Antipolis
Drapeau de la France France
Propriétaire I M A
Créé par Christophe Ruelle
Lancement
Revenus 0 €
Classement Alexa en diminution 67 080 (Monde, 20/03/2017)
État actuel En activité

ipernity est un site Web doté de fonctions de communauté en ligne, permettant aux utilisateurs de stocker publiquement et à long terme des contenus numériques et de les étiqueter par mots clés et autres métadonnées. Le site est conçu pour les auteurs, les artistes et les utilisateurs occasionnels, en réseaux familiaux ou amicaux ou non, et permet la publication et le partage de photos, d'entrées de blog (avec inclusion unique de photos et d'illustrations), de vidéos et de fichiers audio[1].

Sur le plan graphique et ergonomique, ipernity est un clone du site de partage de photographies Flickr, cependant il propose plus de fonctionnalités[2],[3],[4]

ipernity a été élu « meilleur site de partage photos » aux 2d Open Web Awards en décembre 2008.

Le 1er décembre 2016, ipernity a annoncé sa fermeture le 31 janvier 2017[5].

Suite à quoi une association de membre en a pris le contrôle (I. M .A)

Historique[modifier | modifier le code]

ipernity est un projet lancé en 2005 par deux programmeurs français :

  • Christophe Ruelle, cofondateur de Voila (un moteur de recherche racheté par France Telecom en 1998) et eStat (un système de mesure de trafic centré sur un site)
  • Christian Conti, cofondateur de Respublica (une communauté francophone racheté par Libertysurf/Tiscali en 2000)

Le projet a été créé à l'aide de technologie informatique qui permet à chacun d'administrer toute son activité virtuelle dans un seul espace.

ipernity a été développé à Sophia Antipolis et a nécessité deux années de programmation et de tests. En mai 2006, une version alpha a été mise en ligne. La version bêta a été mise en ligne en avril 2007.

ipernity a été élu « meilleur site de partage photos » aux 2e Open Web Awards en décembre 2008.

Le des actions pour une valeur d’un million d’euros ont été négociées à la bourse de Paris auprès d’investisseurs privés.

Le 9 avril 2013, la phase bêta d'ipernity est conclue avec le lancement d'un nouveau site Web dont l'apparence ressemblait beaucoup à celle de Flickr[6][réf. insuffisante]. Peu de temps après, en mai 2013, Flickr a modifié sa mise en page, ce qui a poussé de nombreux utilisateurs à se tourner vers ipernity. La raison principale était qu'ils voulaient utiliser un site qui conservait l'ancienne disposition familière de Flickr[7][réf. insuffisante]. Causés par la ruée inattendue de tant de nouveaux utilisateurs, les serveurs d'ipernity n'étaient disponibles que par intermittence pendant des jours[8][réf. insuffisante]. Le problème a été seulement maîtrisé après environ une semaine. Ipernity a également bénéficié de la disparition de Panoramio [9]en 2016, ses ex-membres attirés par les caractéristiques de la communauté d'Ipernity.

Fermeture prévue du site fin janvier 2017.Après que le site ait signalé des problèmes financiers début 2016, les utilisateurs ont été informés le 1er décembre 2016 qu’ipernity S.A. avait l'intention d'interrompre le service le 31 janvier 2017[10]. Par conséquent, les utilisateurs ont discuté des solutions possibles pour sauvegarder le site. En raison de l'engagement élevé des utilisateurs, le propriétaire a accepté de retarder l'opération pour examiner les options pour la survie du site.

Initiative des utilisateurs pour exploiter le site Web[modifier | modifier le code]

Le , une initiative visant à créer une organisation à but non lucratif, l'Ipernity Members 'Association, a été lancée pour lancer le site[11]. Cette proposition a été révélée à l’ensemble des  utilisateurs le 26 janvier. Parallèlement, une " étude " a été menée demandant aux utilisateurs s'il resterait dans  cette éventualité  . La réponse a été extrêmement positive et une campagne de crowdfunding a été mise en place pour collecter les fonds couvrants les coûts d'exploitation pour la première année[12]. En seulement 8 jours, 117% des fonds prévus (25 000 dollars) nécessaires pour sauver le site ont été collectés.[13]

Création de l’association des membres d’ipernity[modifier | modifier le code]

De là est née I M A (Ipernity Members’association).

Par la suite, l'Ipernity Members 'Association a négocié un transfert d'actifs avec l'ancien propriétaire. Depuis le , la communauté gère le site Web de façon autonome[14].

Pour le reste de la page nous parlerons donc maintenant d' I M A sous le nom du site ipernity[style à revoir]

Public visé[modifier | modifier le code]

ipernity est destiné aux :

  • auteurs et artistes désirant promouvoir leur travail numérique auprès des internautes
  • familles et amis pour un usage privé de leur contenu numérique

Les blogs d'ipernity sont utilisés par la communauté espérantophone[15],[16].

Il est particulièrement apprécié par la communauté des photographes[17].

ipernity est devenu un nouvel espace pour un groupe d'utilisateurs de Flickr qui l'ont quitté à la suite d'une controverse sur la censure[18].

Fonctionnalités du site[modifier | modifier le code]

ipernit permet de publier et de partager :

Le contenu peut être organisé en albums multimédias.

Plusieurs moyens d'importation sont possibles[19].

Étiquettes personnelles et géographiques[modifier | modifier le code]

Les auteurs et les visiteurs peuvent ajouter à tout contenu des étiquettes :

  • mots-clés
  • étiquette de membre (concerné par le contenu)
  • étiquette de localisation géographique

Ces étiquettes peuvent faciliter les recherches et permettent de nouvelles fonctions telles que la recherche géographique de photos à l'aide d'Application composite avec Google Maps.

Protection des droits[modifier | modifier le code]

En plus du régime par défaut « Tous droits réservés », Ipernity propose aux photographes la possibilité de licencier leurs photos avec un contrat Creative Commons, qui est une organisation à but non lucratif proposant une alternative au copyright complet. Différentes licences Creative Commons sont disponibles.

Réseautage social[modifier | modifier le code]

ipernity permet une interactivité sur le contenu de la part des auteurs et des visiteurs à l'aide d'un système de commentaires et de réseau de contacts, messagerie instantanée et correspondance électronique.

Interopérabilité[modifier | modifier le code]

Tous les contenus sur ipernity peuvent être diffusés par des services tiers tels que lecteurs RSS, Atom, et des pages d'accueil personnalisées telles que Netvibes, iGoogle, etc. et des services de signet tels que del.icio.us

ipernity inclut une API autorisant des tiers à développer des applications composites, programmes et services interagissant avec cette plateforme. Le 10 octobre 2008, les fonctionnalités des API ont été rendues accessibles au public[20].

Technologie[modifier | modifier le code]

ipernity a été construit principalement à l'aide de logiciels libres :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « blog ipernity »
  2. From Go2Web20.net: Flickr clone(?) with some Stronger Features!
  3. From Photography Bay: 7 alternatives to flickr
  4. From techiequest.com: ipernity - Flickr clone with more features
  5. « We do not have good news ... [EN] [FR] », sur ipernity (consulté le 4 janvier 2017)
  6. (en) « [FR] Découvrez le nouveau ipernity ! », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  7. (en) « [DE] Entdecken Sie das neue ipernity! », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  8. (en) « Upload congestion, delays may occur... », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  9. (en) « Google's Panoramio photo-sharing service bids farewell », CNET, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  10. (en) « Pour vous répondre [FR] », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  11. (en) « An association proposes to save ipernity ... [EN] [FR] », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  12. (en) « Survey results [EN] [FR] », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  13. (en) « Crowdfunding by IMA day 8 - [EN] [FR] », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  14. (en) « ~IMA Announcement/Annonce/Ankündigung~ 01 September 2017 », sur ipernity (consulté le 18 novembre 2017)
  15. « ipernity » dans la revue d’Esperanto-USA
  16. Libera folio: ipernity compte sur 2 millions d'espérantophones
  17. From Photografr.com: ipernity groups
  18. Ipernity yea, Flickr nay?
  19. From Mashable.com: ipernity launches blog site with cool media upload tool
  20. The ipernity API is now open. Champagne! by Team Ipernity

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]